Thèmes mis en débat le 29 septembre

I. Introduction : réponses aux questions posées par les professionnels des arts de la scène

– Des décisions ont-elles été prises à la suite des Rencontres théâtrales 2012/13 ?
– Une feuille de route, dans l’esprit du “Message concernant l’encouragement de la culture pour la période 2016 à 2019″ de la Confédération, sera-t-elle élaborée pour la prochaine législature en cas de réélection ?
– Une plateforme de concertation avec les communes et les lieux sur la question des lieux et des équipements est-elle à l’étude pour construire un panorama cohérent des nouvelles infrastructures telles la nouvelle Comédie, le pavillon de la danse, le lieu pour les arts vivants prévu à Vernier, le Théâtre de Carouge reconstruit et les lieux existants ?
– Une réflexion est-elle en cours et des décisions ont-elles été prises concernant l’attribution d’un lieu à la création pluridisciplinaire ? L’option d’un garage a été évoquée, est-ce d’actualité, son financement est-il assuré ou à trouver ? L’insertion de la création pluridisciplinaire et de la danse dans les cahiers des charges est-elle une possibilité envisagée ? Un panorama représentatif des pratiques est-il espéré ?
– La Ville pense-t-elle être concernée et est-elle préoccupée par le manque de lieux de création, de répétition et de stockage ? Dans l’affirmative, des solutions sont-elles à l’étude ?
– Est-il prévu de redéfinir le statut d’artiste local en tenant compte, par exemple, des formations intercantonales ?
– Quels rapports entretiennent le magistrat et les commissions d’octroi des subventions ponctuelles ? Ces commissions reçoivent-elles des consignes d’orientation afin d’appliquer sa politique culturelle ?
– La Ville est-elle intéressée à organiser les Journées de danse suisse 2017 à Genève comme elle pourrait y prétendre, et ce afin d’offrir plus de visibilité à la danse ? La réflexion est-elle à l’ordre du jour et existe-t-il une volonté de le faire ?
– Les rapports concernant les arts de la scène commandés par le département sont-ils à la disposition du public ? Dans l’affirmative, comment peuvent-ils être consultés ?
– La Ville exerce-t-elle une influence sur le soutien intercantonal Label +  et peut-elle l’ouvrir à tous les arts de la scène ?

 

II. Thèmes mis en débat

Mode : Positionnement du magistrat, puis ouverture d’une discussion.

1. Rapport local – international
Positionnement – Ambition, et les moyens d’y parvenir.

– Comment le magistrat voit-il le rayonnement de Genève, de ses institutions et de ses artistes. Quel positionnement de Genève par rapport à Lausanne ? Quels choix en vue de réaliser quelle vision ?

2. Relations entre les lieux et les compagnies

– Quelles responsabilités de la Ville ?
– Quels engagements des lieux ?
– Quels développements pour les compagnies ?

Pistes de réflexion :

  • Règles du jeu des relations directions – artistes : l’investissement de l’argent d’une structure dans la diffusion obéit-il à des règles (le propre travail de la direction doit-il être ou à égalité avec d’autres créations ? Un nombre de créations personnelles par saison est-il fixé ? Le cumul des salaires ou des temps de travail est-il admis ?
  • Les directions qui coproduisent peuvent-elles décider d’une partie de la distribution des compagnies qu’elles programment ?
  • Les directions sont-elles tenues d’aller voir des spectacles hors de leurs propres murs ? Cette responsabilité fait-elle partie des critères de sélection d’une direction ?
  • Quelles sont les attentes et les directives en matière d’emploi local, un pourcentage ? Cela concerne-t-il les porteurs de projets ? les comédiens dans les distributions ? l’équipe du lieu ?
  • Définition des règles du jeu des fonds de coproduction ? (montant minimal, nombre de projets à soutenir à minima ? etc.)
  • Les projets artistiques retenus pour les directions peuvent-ils être publiés ?
  • La possibilité de la nomination d’un chorégraphe à la direction d’un théâtre est-elle actuellement envisageable ?
  • Les fonds de production des théâtres peuvent-ils être utilisés pour les créations danse et la Ville y serait-elle favorable ?

3. Évolution des moyens mis à disposition pour les arts de la scène. Quelles perspectives ?
Répartition entre les différents arts de la scène.

 

III. Conclusion du magistrat

Tagués avec : , ,
Publié dans Arts de la scène
Actu
Pour sa quatorzième édition PREMIO – le prix d’encouragement pour les arts de la scène - recherche de nouveau de jeunes artistes professionnels qui ont un projet de création en Suisse. Suite

« Il a fait des propositions »

Bertolt Brecht qui avait contribué à définir la politique culturelle de son pays souhaitait que son épitaphe soit ainsi rédigée « Il a fait des propositions».

 

« Il faut partir des expériences du terrain et prendre la culture participative comme levier d’une politique culturelle repensée. » Fleur Pellerin, ministre de la Culture, 20 octobre 2014 à France culture.

 

"Et tant pis pour les gens fatigués." Jacques Rancière.