De Genève à Lausanne, les festivals se succèdent

Le GIFF à peine terminé, avec Filmar en América latina, Les Créatives et Les Urbaines, trois festivals prennent le relais avec des programmes orientés cinéma, art contemporain, musique, conférences et débats.

Filmar en América latina, la manifestation suisse la plus importante dédiée aux cinématographies latino-américaines, fête ses 20 ans du 16 novembre au 2 décembre. Les festivaliers-ères y découvrent actuellement 90 œuvres cinématographiques, une exposition d’affiches de films, et assistent à d’autres temps forts, dont une table-ronde sur les défis de filmer en Amérique latine. (Lire la suite.)

Les Créatives
Festif et militant, féminin et féministe, Les Créatives est un festival pluridisciplinaire qui travaille sur les discriminations vécues par les femmes dans les milieux culturels. Du 10 au 26 novembre 2017, le festival Les Créatives propose une cinquantaine d’événements dans 26 lieux, de Genève à Bâle, en passant par Berne, Morges et Nyon. Concerts, performances, tables rondes, lectures, projections, expositions, la programmation 100% féminine des Créatives défend un féminisme inclusif, pluriculturel et engagé.

Féminisme dans l’espace public: L’affiche du festival utilise cette année un visuel de Tatyana Fazlalizadeh, une artiste américaine issue du street art. Une femme, l’artiste elle-même, nous regarde, nous interpelle et nous défie. Son travail “Stop Telling Women to Smile” est à découvrir sur les façades de l’Usine de Genève pendant le festival.
Le festival Les Créatives investit le tram “Monochrome rose” de Pipilotti Rist. Imaginée par Les Indociles, cette exposition itinérante est composée de documents d’archives, de phrases choc et de courtes interventions sonores. Intitulée Ligne 71-17, elle retrace l’évolution du féminisme de 1971, année de l’obtention du droit de vote des femmes en Suisse, à 2017.

Influences Hip hop : Urbaines, Les Créatives développent cette année un lien fort avec La Gravière où sont organisées cinq soirées. Le Hip hop cubain de la Dame Blanche ouvre le bal le 10 novembre. Hip hop toujours avec Reverie with Dj Lala invitées au Dachstock de Berne et le lendemain à l’Undertown de Meyrin. Muthoni Drummer Queen et La Nefera sont aussi programmées à la Kaserne de Bâle puis séparément à la Gravière et à la Salle communale d’Onex.
Pour faire le lien entre pratiques artistiques et discriminations, deux tables rondes sont organisées à Onex. Le 23 novembre, avec le collectif Faites des Vagues, « Féminisme et antiracisme dans les cultures urbaines » rassemble Flèche Love, la documentariste Keira Maameri, l’écrivaine Faïza Guène et la journaliste Eloïse Bouton. Elle précède la représentation de la danse urbaine de Marion Motin & sa Cie Swaggers. Le 25, avec l’agenda Azanya.ch, place à l’intersectionnalité avec une table ronde sur les « Identités féminines afropéennes face aux violences publiques » avec la metteure en scène Eva Doumbia, la rappeuse Casey qui dialoguent avec l’universitaire Maboula Soumahoro, l’activiste Assa Traoré et la journaliste Rokhaya Diallo à la modération. La rappeuse Casey est à voir la veille à la Gravière avec KT Gorique et le Collectif genevois La Ruelles.

Pourquoi un festival 100% féminin? : Parce que les chiffres sur la place des femmes dans les milieux culturels sont édifiants. En musique, on ne compte que 7 % de femmes parmi les artistes programmés dans les festivals, dans les orchestres nationaux et dans les opéras (Chiffres 2016 de l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication). En Suisse comme ailleurs, les hommes dominent largement les scènes (5 à 10% de femmes instrumentistes dans le rock, jazz et pop selon HELVETIAROCKT), les subventions (moins de 20% perçues par des femmes dans le cinéma selon le Swiss Women Audiovisual Network), et les nominations et reconnaissances (une sélection 100% masculine pour le prix du festival d’Angoulême en 2016).
Les Créatives
10 au 26 novembre 2018.

 

Les URBAINES

La 22e édition du festival Les Urbaines se tiendra le 7-8-9 décembre 2018 à Lausanne et Renens.  Le festival Les Urbaines invite à un week-end dédié aux pratiques artistiques émergentes, avec une quarantaine de projets proposés gratuitement entre Lausanne et Renens : performances, spectacles, concerts, œuvres plastiques, dj sets et ateliers. Des expériences multiples, sensibles et mouvantes, qui font naître de nouveaux langages et façonnent les imaginaires contemporains. L’exposition à l’Espace Arlaud se prolonge jusqu’au 16 décembre.

Les artistes aux Urbaines
Akinola Davies Jr | Ange Halliwell | Arthur Chambry & Gauthier Chambry & Loto Retina | Ashley Holmes | Astrit Ismaili | Boothroyd | Brandon Covington Sam-Sumana | Bully Fae Collins | CECILIA | Ceylan Öztrük | Chienne de Garde | Crystallmess | Dorota Gawęda & Eglė Kulbokaitė | Elise Carron | Galerie | Hannah Catherine Jones | Ivy Monteiro & Javier Stell-Fresquez | Jessika Khazrik | Kate Call | Laurent Quartier | Loto Retina | Maïté Chénière | Maria Metsalu | Mavi Veloso | Mohamed Almusibli | Moya DeYoung | N-Prolenta | Noémie Griess & Carmelo Benzi | Nuitunit | Oneka von Schrader | P.Vlex & Yanx | Saray Escoto | Shannen SP | Sitara Abuzar Ghaznawi | Tamara Alegre | Xzavier Stone | YATTA

Lieux : Arsenic | Espace Arlaud | Le Bourg | Le Romandie | Les Jumeaux | Théâtre Sévelin 36 | TILT au Corso.
Les Urbaines  – 7.8.9 décembre 2018 / Lausanne – Renens / Entrée libre

 

Festival Akouphène

La seizième édition du Festival Akouphène se déclinera en trois soirées à la Cave 12, à Genève, les 23, 24 et 25 Novembre 2018.
Cette année, la programmation fait la part belle aux pratiques sonores immersives, proposées au moyen de trois fils d’Ariane: Stridences, À Vif, Présences. Trois thématiques, trois appels à l’errance, à l’abandon de soi, avec notamment la venue des mythiques Nurse With Wound.

FESTIVAL AKOUPHENE
16e édition – Genève – 23, 24, 25 Novembre 2018

Tagués avec : , , , ,
Publié dans art contemporain, cinéma, débats, expositions, performance
Copyright

© 2005-2018. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.