Susanna Tamaro, démon des lettres transalpines.

“Avec ses tirages faramineux et sa réputation de provocatrice, Susanna Tamaro est le nouveau démon des lettres transalpines. «Une Gelsomina libérée», a dit Fellini à  propos de cette arrière-petite-nièce d’Italo Svevo qui fait un malheur dans les librairies de la péninsule. En coiffant Umberto Eco soi-même au poteau des meilleures ventes… Si la Tamaro dérange, c’est peut-être parce qu’ elle braque son zoom sur un sujet particulièrement sulfureux: le mal. ” André Clavel.

Avec Susanna Tamaro. Par Marina Monzeglio.

Tagués avec :
Publié dans littérature
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.