Artgenève sème les graines d’une biennale de sculpture dans le parc des Eaux-Vives

Séverine Hubard, Hyacinthe descendue de l’arbre, 2010 – Galerie Eva Meyer & Galerie Laurence Bernard. Photo Jacques Magnol

Les sculptures installés par le artgenève le long des sentiers, ou sous les imposants arbres du parc des Eaux-Vives, inspirent ou provoquent ceux qui passent à proximité ou font un détour pour les examiner. L’art dans l’espace public laisse rarement indifférent. C’est la deuxième fois que le salon d’art contemporain investit le parc tout en diminuant la voilure avec quatre œuvres au lieu des onze de l’année précédente.

Alexander Calder, Le soleil sur la montagne, 1973 – FMAC (Fonds municipal d’art contemporain)

L’exposition estivale serait-elle l’occasion de semer les graines d’un projet de biennale (sculpture, art contemporain, pluridisciplinaire, etc.) ? Rien n’est moins sûr et les organisateurs ne s’avancent pas jusque là, par-contre, plusieurs professionnels de l’art contemporain dans le secteur privé souhaitent la création d’un grand événement de ce type, voire un pendant culturel aux fêtes de Genève. Bex en a bien fait sa renommée !
Genève est aujourd’hui une des rares villes d’importance à ne pas afficher un rendez-vous régulier et d’envergure dédié l’art contemporain durant la belle saison. En automne ou en hiver, la ville peut se prévaloir de plusieurs événements avec la Biennale de l’image en mouvement – vouée à un public confidentiel et averti – et deux festivals spécialisés dans les arts de la scène – La Bâtie et Antigel – destinés au public local, par contre, rien pour l’art contemporain hormis l’exposition hivernale de sculptures sur les quais à l’occasion du salon artgenève. L’événement incite cependant moins à l’observation, la promenade, les rencontres et les débats que l’installation estivale dans l’un des plus beaux sites de la ville de Genève qui se tient du 27 juin au 5 septembre.

Jeppe Hein, Twisted Geometric Mirrors I, 2016. Acier inoxydable poli et aluminium, 220 x 120 x 141 cm, multiple 1/3 + 2 AP. Johan König Galerie.

Marc Quinn, Faim Assise, 1989. Coulage en bronze, 183 x 34 x53 cm. Grob Gallery. Photo GenèveActive.

Exposition au parc des Eaux-Vives, Genève, du 27 juin au 5 septembre 2017.
artgenève

Vue partielle de l’exposition de sculptures sur le Quai Wilson lors de l’édition 2016 du salon artgenève :

Vue partielle de l’exposition d’artistes internationaux en janvier 2016 sur le quai Wilson à Genève. Au premier plan : Yue Minjun, The Tao Laughter No 4, 2012, ensuite : Tony Cragg, Tommy, 2013.

 

Mise à jour, 25 juillet 2017 :

1. Une biennale internationale de sculpture contemporaine est à l’étude.

2. La sculpture Sphynx de Marc Quinn, photo ci-dessous, initialement installée dans le Parc des Eaux-Vives, a été ensuite remplacée par une autre oeuvre du même artiste Faim Assise (ci-dessus), pour des raisons logistiques selon le directeur d’artgenève, Thomas Hug.

Marc Quinn, Sphinx (Fortuna, 2006. Bronze peint, 75,4 cm x64 x 67 cm, multiple, 1 + 1 AP.

Tagués avec : ,
Publié dans arts, expositions, sculpture