La Maison de la littérature à Genève accueille un dangereux « terroriste »

errideluca-605

Erri De Luca.

Erri De Luca est la personnalité phare invitée du festival littéraire « Écrire POUR CONTRE AVEC Les plumes de la liberté ». Qui mieux que l’écrivain italien peut symboliser la défense de la littérature ? Suivons le dernier engagement d’Erri De Luca.

Erri De Luca est accusé par la justice de son pays d’ « instigation à la violence et à la délinquance »  pour le soutien qu’il a apporté aux opposants à ligne à grande vitesse Lyon-Turin et avoir déclaré que le sabotage dans le Val de Suse était légitime; une accusation gravissime que son avocat considère comme un procès à la liberté de parole pour inspirer la peur à ceux qui expriment leurs idées. Convoqué devant un tribunal de Turin le 5 juin dernier, l’écrivain ne s’est pas présenté, il sera jugé le 28 janvier 2015. « Ils me jugeront en janvier. Ils me mettront sur le banc des accusés et j’y serai. Ils veulent censurer pénalement la liberté de parole. Il est question d’en poursuivre un pour décourager les autres : c’est la technique qu’ils appliquent pour me réduire au silence. C’est un silencieux qu’il faut désarmer. »
Je considère ce qui se passe à Turin comme un abus. Je suis prêt à discuter n’importe où, à me confronter à quiconque mais pas de rôle de prévenu. Si ce que j’ai dit est un délit, je le répète, mais je ne peux le faire dans un tribunal. Je ne peux non plus négocier. L’opinion n’est pas négociable, c’est un droit non négociable ».

Dans une interview à la Repubblica, l’écrivain indique qu’il a participé « au blocage de l’autoroute en compagnie de d’enseignants, de policiers municipaux et de mères de famille. Le blocage des routes est certainement une forme d’obstruction. Disons que c’est une forme de sabotage de la libre circulation. Un intellectuel doit être cohérent et mettre en pratique ce à quoi il tient, c’est pourquoi j’ai participé à cette forme de sabotage dans la Vallée de Suse. »
Mais ce qui rend Erri De Luca particulièrement triste est  « de voir que si peu d’intellectuels italiens se sont intéressés à la lutte populaire que mènent les NO TAV et cette vallée depuis des années, que si peu d’intellectuels se sont inquiétés et élevés contre cette arrogance de l’Etat. »

Quelle est selon lui la responsabilité de l’intellectuel par rapport à ses propos ?  « Sous les régimes dictatoriaux où l’expression est interdite, une petite voix publique peut être décisive. je pense à la métaphore du cordonnier. Que peut faire un cordonnier qui connaît bien son métier? Il peut s’engager au-delà de son travail habituel et faire en sorte que tout le monde puisse avoir des chaussures. Voilà, l’engagement et la responsabilité de l’intellectuel est du même ordre : lutter pour la liberté d’expression pour tous. »

A Genève, le 10 octobre, Erri de Luca, auteur de Montedidio (Prix Femina étranger 2002) et du Tort du soldat (2014 pour la trad. fr.) reviendra sur ses écrits et son parcours engagé. Lauréat du Prix européen de Littérature et du Prix Ulysse en 2013 pour l’ensemble de son œuvre, il est un des auteurs italiens les plus lus dans le monde.

Archives GenèveActive :  Erri De Luca, écrivain engagé. Interview, octobre 2005.

 

Maison de Rousseau et de la Littérature.

Du 10 au 13 octobre 2014: festival littéraire Écrire POUR CONTRE AVEC Les plumes de la liberté.

Quelle liberté défend la littérature? Quelle liberté offre l’écriture? Comment écrire la guerre?
Dans le cadre de la seconde édition du festival littéraire Écrire POUR CONTRE AVEC, la MRL accueille des écrivains et intellectuels qui débattront de leur rôle dans l’écriture des conflits.
Avec Les plumes de la liberté, il sera question de l’Ukraine d’aujourd’hui, du Rwanda de 1994 ou encore de l’Europe de l’après-guerre. Romanciers, dramaturges, essayistes et éditeurs feront croiser leurs textes et entendre leurs voix, avant d’ouvrir le dialogue au public.

 

Tagués avec :
Publié dans littérature
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact