Your Face de Tsai Ming-Liang, les visages racontent le passage du temps

Tsai Ming-Liang, Your Face, 2018. En première suisse au Festival international de Genève.

Your Face est un film totalement différent des autres de Tsai Ming-Liang et c’est grâce à son précédent tournage en VR. De cette expérience est né son désir de réaliser un film de portraits tourné uniquement en gros plan.

Tsai Ming-Liang a réduit le langage au minimum pour concentrer le regard sur la beauté et les imperfections de chaque visage qui occupent une place centrale. Le pouvoir émotionnel inhabituel de ces visages en gros plan sur un tempo apaisé, véritable signature de Tsai, est immense et se voit sublimé par la bande-son signée Ryuichi Sakamoto.
Tsai Ming-Liang construit un poème en filmant treize visages de personnes âgées aux traits fortement marqués par les aléas d’une vie qui ne fut jamais facile. Chacun apparaît quelques minutes, certains baissent la tête, ferment les yeux, sont au bord des larmes ou pris d’une joie soudaine, un sourire énigmatiquese ressaisissent et relèvent la tête avant de parler ou de rester silencieux ; tous, volubiles ou secrets, s’ouvrent face à la caméra qui enregistre silencieusement le poids de l’histoire personnelle et de l’expérience gravées dans les pores et les crevasses de la peau.

Le réalisateur taiwanais féru d’histoire de le l’art estime qu’un film basé sur une intrique ne peut se développer que jusqu’à un certain niveau; Libéré de cette obligation, Your Face accède ainsi au rang d’oeuvre d’art.

Quand Tsai Ming-Liang prépare Your Face, il n’a qu’un visage en tête, celui de Lee Kan-sheng, son acteur fétiche inséparable de ses films. Le réalisateur sélectionnera les autres dans les rues de Taipei durant plusieurs mois de recherches qui lui inspirèrent ces vers :

Il y a de la lumière, il y a une histoire.
Votre visage raconte le passage du temps et des lieux que vous avez parcourus.
Dans vos yeux, il y a une nuance de confusion et de tristesse.
Il y a de la lumière, il y a une histoire.
Votre visage parle d’amour et des endroits où il se cache.
Dans vos yeux, il y a une étincelle et des ténèbres.

« C’est le sens du film » signale Tsai Ming-Liang.

Tsai Ming-Liang, Your Face (Ni de lian), 2018. Première suisse au Festival international de Genève.
2 et 9 novembre 2018.

Geneva International Film Festival (GIFF)
Lieu central : Maison communale de Plainpalais (Pitoëff)
Rue de Carouge 52 / 1205 Genève.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans art contemporain, cinéma
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.