Les plus belles créations horlogères de l’année 2018 sont présentées au MAH

Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2018. Exposition à Venise. Photo GPHG.

Les 72 montres présélectionnées pour le Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2018 terminent leur tournée mondiale de présentation au Musée d’art et d’histoire de Genève après les étapes de Venise, Honk-Kong et Singapour.

L’exposition est une occasion rare d’apprécier la diversité de la créativité horlogère contemporaine signée de plus de quarante marques différentes. Les plus belles créations horlogères de l’année sont en lice pour gagner la prestigieuse Aiguille d’Or ou l’un des seize prix qui seront remis à Genève le 9 novembre prochain. D’ici-là, un jury prestigieux, réunissant l’expertise d’une trentaine de membres aux compétences et nationalités variées, a la délicate mission de distinguer, en deux tours de vote et 17 prix, le savoir-faire et l’excellence des créations horlogères contemporaines présentées en compétition officielle dans le cadre de cette 18e édition dont voici un aperçu :

 

Catégorie Exception mécanique. La montre Joker de Konstantin Chaykin offre une unique façon de lire l’heure. Grâce aux yeux du Joker, l’on peut lire les minutes et les heures. En plus de ceci, la phase de lune est indiquée “à 6 heures”, dans la bouche du Joker. Cette montre a tout de suite été appréciée des collectionneurs à travers le monde et la première série de 99 pièces est épuisée.


La « Montre à Tact » Poker de Andersen Genève a été inspirée de “A Bold Bluff”, un tableau du célèbre peintre Cassius Marcellus Coolidge. La peinture miniature de son cadran laisse apparaitre une scène avec des chiens qui jouent au poker. Entre 1903 et 1910, cet artiste américain de la période “Belle Epoque” a réalisé 16 peintures à l’huile avec des chiens adoptant des postures d’humains. 9 d’entre-elles étaient des scènes de chiens qui jouaient au Poker. Mécanique à remontage manuel. Série limitée à 20 exemplaires, 88’000 CHF.

Catégorie Complication pour homme, Endeavour Perpetual Moon Concept Vantablack® de H. Moser & Cie qui réinterprète la phase de lune de manière minimaliste et sublime la beauté de l’astre lunaire dans une ode à sa pureté. Nichée au sein du cadran Concept, sans logo ni index, la lune s’épanouit dans un grand guichet situé à 6 heures. Autour, il n’y a que du vide, un vide qui semble intersidéral. Une impression renforcée par le cadran, réalisé en Vantablack® ce revêtement ultra-noir reconnu comme la substance la plus sombre qui existe. Le Vantablack® est utilisé en astrophysique dans les télescopes ou par l’armée pour le thermo camouflage. Il se compose de nanotubes de carbones alignés verticalement les uns à côté des autres, de manière à absorber la lumière à 99,965%. Il s’agit du cadran le plus noir jamais fabriqué. Le rendu est tel que l’on a la sensation d’un noir sidéral, abyssal : un véritable trou noir au coeur duquel resplendit la lune. Série limitée à 50 exemplaires, 35’000 CHF.

Catégorie Homme. Legacy Machine Split Escapement, de MB&F. La collection Legacy Machine lancée en 2011 est le résultat d’une réflexion radicale menée par le fondateur de MB&F, Maximilian Büsser : « Que se serait-il passé si j’étais né en 1867 plutôt qu’en 1967 ? Avec l’apparition des montres bracelets dans les premières années du XXème siècle, j’aurais eu envie de créer des machines tridimensionnelles pour le poignet. Sans Goldorak, Star Wars ou les avions à réaction pour m’inspirer, j’aurais eu recours aux montres de poche, à Jules Verne et à la Tour Eiffel. A quoi auraient donc ressemblé mes machines de l’époque ? Elles auraient été rondes (selon la tradition) et tridimensionnelles (comme les machines MB&F) : les Legacy Machines donnent la réponse. » Mécanique à remontage manuel, série limitée à 18 exemplaires, 79’000 CHF.

Catégorie Métiers d’art. Ecritures de Chaumet. Cette montre Ecritures de Chaumet, inspirée du tableau de Renoir « Femme avec parasol dans un jardin », plonge au cœur de l’œuvre de l’artiste. Les volumes et la texture de la touche du peintre sont transposés sur une véritable toile grâce à la technique de la peinture à l’huile miniature. Des feuilles d’or sont ensuite appliquées sur l’ensemble, créant un jeu de contrastes et de lumière. Mécanique à remontage automatique. Edition limitée à 5 exemplaires, 91’200 CHF.

Catégorie Joaillerie. Secret de coccinelle est  un hommage au thème de la nature, cher à Van Cleef & Arpels. La montre Secret de Coccinelle conte la gracieuse promenade d’une coccinelle en Serti Mystérieux™ rubis sur une feuille qui s’enroule autour du poignet. Les grenats tsavorites et les émeraudes conjuguent leurs différentes nuances de vert afin de refléter la richesse des couleurs de la nature. Grâce à un mécanisme coulissant invisible spécialement conçu pour cette pièce, la coccinelle révèle ou cache le cadran en se déplaçant sur la feuille. Le profil délicat de la montre dissimule le boîtier d’une grande finesse. Boîte en or jaune. Coccinelle en rubis Serti Mystérieux Traditionnel™ suiffés sertis sur or rose, or blanc serti de diamants ronds, onyx. Mouvement mécanique à remontage manuel (JLC 101). Bracelet en or jaune serti d’émeraudes rondes et de grenats tsavorites ronds, fermoir en or jaune. Mécanique à remontage manuel. Série limitée à 1 exemplaire. 1’093’000 CHF.

Catégorie Exception mécanique. La Répétition Minutes Tri-Axial Tourbillon de Girard-Perregaux matérialise l’orientation contemporaine prise par la manufacture Girard-Perregaux dans l’art des complications. Proposée en titane pour sonner avec plus d’intensité, cette pièce de 48 mm de diamètre mue par un calibre mécanique à remontage manuel, abrite deux sophistications mécaniques parmi les plus complexes à mettre en œuvre que sont la répétition minutes et le tourbillon gravitant sur trois axes simultanément. Ce travail exceptionnel de modernité, magnifié par le jeu des transparences et rendu possible grâce au talent de tous les artisans de la maison fondée en 1791, est un concentré de savoir-faire rare, assemblé, comme le veut la tradition, par un seul maître horloger. Mécanique à remontage manuel, mouvement squelette, 441’000 CHF.

Catégorie Exception mécanique. Greubel Forsey Grande Sonnerie. Onze années de recherches, l’assemblage de pas moins de 935 composants, le dépôt de deux brevets, l’intégration de la 3ème Invention Fondamentale Greubel Forsey (Tourbillon 24 Secondes), la mise au point d’une cage de résonnance acoustique générant une sonorité d’une grande pureté, l’installation de onze sécurités d’utilisation offrant un confort maximal, effectuer un test au porter de trois années… Ces quelques éléments donnent une idée de l’ampleur du projet. La création de la Grande Sonnerie fut un chantier quasi pharaonique entrepris par Robert Greubel, Stephen Forsey et leurs équipes. Ce Garde-temps représente la quintessence de leur savoir-faire et de leur idéal en matière d’excellence horlogère.
Heures, Minutes, Petite seconde sectorielle, Réserve de marche sectorielle, Réserve de sonnerie sectorielle, Grande Sonnerie, Petite Sonnerie, Répétition minute à la demande par couronne à poussoir, Tourbillon 24 Secondes. 1’238’550 CHF.

Catégorie Exception mécanique. Freak Vision d’Ulysse Nardin. La Freak Vision, une nouvelle merveille mécanique qui met à l’honneur les innovations révolutionnaires dévoilées par Ulysse Nardin lors du SIHH 2017, avec sa montre prototype « InnoVision 2 ». Parmi les plus notables: une serge de balancier en silicium ultralégère avec masselottes en nickel et micro-palettes stabilisatrices, et une nouvelle boîte, surmontée d’une glace-box bombée en saphir.
L’indication de l’heure dans le plus pur style « Freak » est l’élément distinctif de la collection : elle se fait au moyen du mouvement baguette, avec un Tourbillon-carrousel volant qui tourne autour d’un axe. Mais cette fois, les éléments du design ont bien changé. Le nouveau pont supérieur ajouré en relief s’inspire de la coque d’un bateau. Enfin, toute la boîte a été réinventée (cornes, lunettes, caoutchouc sur les flancs) pour un look plus ouvert et plus glamour. Mécanique à remontage automatique. 95’000 CHF.

 

Catégorie Complication pour dame. Midnight Planétarium Van Cleef & Arpels. Le cosmos au féminin… Développée en écho à la montre Midnight Planétarium Van Cleef & Arpels a revisité cette pièce iconique et propose une version féminine inédite, qui vient enrichir son univers de l’Astronomie Poétique. Se distinguant tant par son esthétique raffinée que par son mouvement automatique, développé spécifiquement pour la Maison, la montre Lady Arpels Planétarium met en scène le Soleil et les planètes les plus proches : Mercure, Vénus et la Terre, elle-même accompagnée de son satellite, la Lune. Chaque astre se déplace conformément à son temps de rotation réel, effectuant ainsi un tour complet de cadran en 88 jours pour Mercure, 224 jours pour Vénus et 365 jours pour la Terre. Nouveauté majeure de cette pièce, la Lune tourne elle-même autour de la Terre en 29,5 jours, animant le cadran d’un ballet perceptible jour après jour. Collection Complications poétiques, 257’500 CHF.

Exposition au Musée d’art et d’histoire

Les 72 montres sont exposées dans les salles palatines du Musée d’Art et d’Histoire (MAH) du 1 er au 14 novembre. Le GPHG y organise une exposition multi-facettes dédiée à l’art et la culture horlogère réunissant les contributions de plusieurs institutions locales. Aux côtés des montres présélection nées par le jury du GPHG, le public peut y découvrir:
– une sélection d’œuvres des collections beaux-arts du MAH
– une présentation de vidéos d’artistes internationaux extraites de l’exposition Telling Time, proposée par la
Fondation de la Haute Horlogerie (FHH)
– une création et des projets de recherche des étudiants de la Chaire en Design horloger de la HEADGenève
– une exposition des photos lauréates du Watch Photo Awards (watch-photo-awards.com), concours international grand public.
Didactiques et ludiques, des ateliers d’initiation à l’horlogerie seront également proposés au public, de même que des activités de médiation culturelle.

Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2018

Tagués avec : , , ,
Publié dans arts, expositions, horlogerie
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.