Les expositions mises en scènes de Moser et Schwinger

Capitulation

Capitulation Project (2003) de Frédéric Moser & Philippe Schwinger. MAMCO.

Par Wu, Yi-hua.

Après History Will Repeat Itself au Hartware Medien Kunst Verein Dortmund, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève (MAMCO) présente quatre installations-projections des artistes Frédéric Moser et Philippe Schwinger. Les travaux de ces deux artistes suisses utilisent le fait historique en tant que matière ; ils racontent la guerre, l’hypocrisie des relations sociales et le désir désenchanté d’utopie.

Frédéric Moser et Philippe Schwinger relient leur expérience théâtrale aux questionnements et aux techniques des arts contemporains, donc le contenu de la forme dépasse l’aspect de son apparence pour englober celui de sa structure dans un mouvement dont les modulations de la forme ajoutent à  la multiplicité du contenu de l’à“uvre.

Les deux artistes s’approprient plus l’histoire et ses rituels qu’ils nient son existence, il s’agit alors de recoder plutôt que de re-écrire. Capitulation Project (2003), est un fait historique qui traite du massacre des habitants du village vietnamien de My Lai, le 16 mars 1968, par les soldats américains. Leur film s’inspire d’une performance théâtrale inspirée de ce tragique événement, Commune, créée en 1971 par le Performance Group de New York. L’autre pièce, Letter to the Swiss Workers (2006), interroge, à  partir de la «Lettre d’adieu de Lénine aux travailleurs suisses» en 1917, la question des utopies sociales au travers d’une micro-société d’un village allemand du XXIe siècle.

L’histoire ne représente pas seulement une contrainte ou une charte que l’artiste doit briser ou adapter, il est libre d’utiliser des éléments formels historiques et de jouer de la formativité historique pour re-présenter un nouvel engagement artistique dans une pratique ouverte aux nouveaux matériaux. C’est sous cette définition de Re-enactment , comme dans le titre de l’exposition History Will Repeat Itself, aux acceptions multiples, que se mêlent à  la fois démarches filmiques et théâtrales.

Frédéric Moser et Philippe Schwinger ne représentent pas des histoires dans des mises en scènes réalistes de type hollywoodiens. Ils s’approprient une histoire et font l’analyse de la théâtralisation de la réalité, des comportements, des attitudes, du contexte et de l’enchaînement des faits originaux, comme alternative à  la mise en spectacle grandissante. Ils proposent ainsi une possible reconstruction du sujet quand les politiques échouent à  recréer une situation nouvelle, par exemple entre les relations de l’action, de la perception, et de la communication, entre les images, le cadrage, les plans, les séquences, les décors à  travers une expérience d’hôte dans l’espace muséal.

L’art est politique, à  l’opposé de la représentation et de l’illustration. Walter Benjamin a plaidé pour un art politique qui témoignerait de la position des artistes à  l’intérieur d’une société dont les conditions de production ne détermineraient pas simplement leur attitude à  son égard. En conséquence, Frédéric Moser et Philippe Schwinger proposent de considérer l’art comme un espace social réel qui contribue à  créer un espace de réflexion.

Yi-hua Wu.

Capitulation 2

Capitulation Project (2003) de Frédéric Moser & Philippe Schwinger. MAMCO.

Avant moi, le flou, après moi, le déluge. Musée d’art moderne et contemporain, (MAMCO), Genève . 27 février – 18 mai 2008.Frédéric Moser et Philippe Schwinger (1966 et 1961, Saint-Imier ; vivent à  Berlin), Capitulation Project (2003-2008), Schwejk Perspektiven ( 2006-2008), Farewell Letter to the Swiss Workers (2006) et Unexpected Rules, The Puppet Version (2004-2006)

Illustration :

Vue de l’installation de Frédéric Moser et Philippe Schwinger

Capitulation Project, 2003-2008

Film 16mm transféré sur DVD, 21’34”

Production still

©Mamco, Genève – Photo I. Kalkkinen, Genève

Publié dans arts