Le tram sensoriel de Pipilotti Rist traverse Genève

pipitramt_605

Le tram rose de Pipilotti Rist circule sur la ligne 14 à Genève. Projet art & tram.

C’est à une nouvelle expérience de ville qu’invite l’oeuvre de Pipilotti Rist avec ce tram monochrome qui va traverser la ville sur les rails de la la ligne 14. Avec les oeuvres déjà présentes sur les voies (Lancy) ou aux alentours (route de Chancy, Onex), preuve est faite que tous les espaces urbains peuvent être artistiques. Les réalisations d’art dans l’espace public vont désormais à la rencontre de la population et ne sont plus stérilisées dans les white box des institutions fréquentées par une infime minorité. L’art est chose trop vitale pour être confiné dans les seuls musées.

pipipink_605

Pipilotti Rist, le 1er décembre 2016 dans le tram dont l’intérieur est aussi rose que l’extérieur.

Ce projet  du canton de Genève est présenté par le Fonds cantonal d’art contemporain comme une incursion sensuelle dans l’expérience quotidienne qui intègre un facteur de surprise puisqu’il ne sera jamais possible de prédire où et quand la rame passera. Ce projet est également conçu comme un appel à la fantaisie des voyageurs : les connotations positives du rose lui confèrent un aspect irréel. Le tram est, selon les mots de l’artiste, “comme sorti d’un bain suave dans une mer de couleur, et les pigments perlent encore aujourd’hui sur tout son corps”. Il invite ainsi le voyageur à embarquer pour un périple imaginaire. L’artiste définit enfin l’expérience de ce tram comme “une parenthèse méditative, où les voyageurs ont une conscience modifiée de l’environnement si familier qu’est le tramway.”

Quatre communes traversées par la ligne du tram 14 ont initié ce projet en 2009, il s’agit de Lancy, Onex, Confignon et Bernex, auxquelles la Ville de Genève s’est associée. Sa réalisation consiste en une série de six interventions artistiques permanentes le long de la ligne du 14, soit une par commune traversée plus une rame de tramway.
Si la tendance très “Mamco” des vingt dernières années prédomine dans les choix, l’appel à Pipilotti Rist offre aux spectateurs et voyageurs une vision à plusieurs niveaux bien plus ludique.

Les initiatives artistiques en liaison avec les transports publics se multiplient

Au Maroc, à Casablanca, les visiteurs et les habitants ont pu admirer des affiches représentant des œuvres d’artistes durant la Biennale Internationale de l’Art contemporain :

 

En France, le tramway de Tours offre l’occasion d’un voyage sensoriel :

Au Japon, toutes sortes de modèles de tramway circulent :

A Genève, les oeuvres ont été conçues pour répondre à différents usages et revaloriser certains lieux : proposer de nouvelles possibilités de rencontres, offrir des aires de repos pour le regard et l’esprit (tous deux très sollicités dans l’environnement urbain), des points de vue inédits sur le paysage ou des ouvertures sur l’imaginaire, tout cela valorisant l’expérience de l’usager.

Pipilotti Rist propose par ailleurs d’intégrer à ce projet des activités de médiation destinées à différents publics, en utilisant, en autres, les écrans laissé à disposition à cette fin par les tpg.

Inauguration le 1er décembre 2016. Site du projet art & tram

Voir également : Projets de médiation culturelle en lien avec le tram «Monochrome Rose»

Lire l’essai de Belinda Rodondo, dans Territoire et mouvement, à propos de la nouvelle identité urbaine que les commandes publiques artistique aux abords des réseaux de tramway confèrent aux villes.

Tagués avec : , ,
Publié dans art contemporain, politique culturelle, société, tourisme
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.