La culture fait la fête … foraine

vue d'une salle

Quel est le point commun entre les trains fantômes, manèges, uto-tamponneuses et chamboule-tout et la culture? La réponse se trouve peut-être dans l’exposition Helvetia Park du Musée d’ethnographie de Neuchâtel, une exposition mobile en forme de fête foraine pour interroger les différentes fonctions de la culture qui servira d’ouverture au programme “Ménage-culture et politique à  table” de Pro Helvetia.

Le Musée de Neuchâtel (MEN) emmène une fois de plus son public hors des sentiers battus. Pour interroger les points de contacts et de friction entre culture populaire et culture savante, il a installé dans ses murs une véritable fête foraine baptisée Helvetia Park. Ici un carrousel pour mettre en scène  sept rites calendaires différents, à  savoir le carnaval, le salon de l’auto, le 1er mai, le Paléo festival, le 1er août, la fête des vendanges et la Saint-Nicolas. Là  des auto tamponneuses pour aborder la porosité des frontières entre les genres, ailleurs un tire-pipes pour témoigner de la culture comme un jeu de distinction: L’offre est riche, amusante, stimulante. Le rôle de la critique (un jeu de massacre) et celui des scandales relatifs à  des manifestations artistiques telles que l’affaire Hirschorn (un train fantôme) sont évoqués.

carrousel
Par son programme “Ménage-culture et politique à  table“, élaboré en collaboration avec le Musée d’ethnographie d’une part et d’autres musées partenaires d’autre part, Pro Helvetia approfondit la discussion sur le rôle de la culture et son rapport à  la nation. Le programme se compose d’une exposition itinérante ainsi que d’une série de débats et d’interventions dans l’espace public.  Recourant à  la métaphore de la fête foraine, cette exposition itinérante propose une cartographie ludique, des récits composites et des définitions contradictoire de la culture, mettant, par exemple, en évidence les points de frictions entre la culture dite « populaire » et la culture dite « élitaire ». La tournée de l’exposition en Suisse (Saint-Gall, Bellinzone et Aarau) va notamment de pair avec une série de débats organisés en collaboration avec les cantons et les villes hôtes ainsi que les régions qui se montrées intéressées. Politiciens, acteurs culturels et public sont invités à  discuter de questions liées à  la politique culturelle non seulement locale, mais régionale, voire nationale. Troisième volet du programme, les installations artistiques reflèteront la thématique dans l’espace public.

salle
Le programme Ménage-culture et politique à  table se conçoit avant tout comme un cadre d’échanges sur des thèmes culturels et politiques communs aux régions et à  la confédération.

Natasha Hostettler

 

Helvetia Park, Musée d’ethnographie de Neuchâtel du 5 septembre 2009 au 16 mai 2010

 

affiche

Toutes les photos © Alain Germond

 Ménage – culture et politique à  table
Quel est le rôle de la culture en Suisse? Le dernier programme de Pro Helvetia pose la question des rapports entre culture et politique, entre culture et nation. Pour plus de détails:prohelvetia.ch/menage

 

Publié dans société
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.