FILMAR 2013 met à l’honneur la région andine

filmar-manzano-605

Focus Pays Andins, “Sin otoño sin primavera” d’Iván Mora Manzano, Équateur, Colombie, France, 2012.

Pour ses 15 ans, FILMAR propose un focus sur les pays andins – Bolivie, Équateur, Pérou – ainsi qu’une programmation colorée de films latino-américains très récents, pour la plupart inédits en Suisse. Du 15 novembre au 1er décembre.

Le Festival FILMAR en América Latina reprend ses quartiers à Genève, avec comme principaux lieux de projections les Cinémas du Grütli, Fonction Cinéma, le Cinéma Bio-Carouge.

Cette année, FILMAR met à l’honneur la région andine, révélant des cinématographies brillantes et prometteuses pourtant peu connues sous nos latitudes, avec 35 titres, toutes époques confondues, en provenance de Bolivie, Équateur et Pérou. De Bolivie, le documentaire percutant Ciudadela, qui fait aussi l’objet d’une exposition photographique dans le cadre du festival, sera projeté en présence de son réalisateur Diego Mondaca. Une rétrospective de l’œuvre de Jorge Sanjinés sera également présentée. De l’Équateur, l’acteur Andrés Crespo, protagoniste des films Pescador, Mejor no hablar de ciertas cosas, Más allá del mall, Sin otoño, sin primavera, viendra témoigner d’un cinéma en pleine effervescence. Côté Pérou, Diego Vega accompagnera les projections de son film El mudo, qui a déjà fait parler de lui cet été à Locarno.

 

filmar-hermida-605

Focus Pays Andins, “Qué tan lejos” de Tania Hermida – Equateur 2006.

Les autres pays d’Amérique latine sont eux aussi à l’honneur à travers une sélection de films récents, inédits, primés ou remarqués dans d’autres festivals de films témoignant d’un cinéma actuel très créatif et novateur. Deux réalisateurs de talent, en provenance du Chili, feront honneur de leur présence : Marcela Said, réalisatrice du film El verano de los peces voladores, sélection de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2013, et Sebastián Sepulveda, réalisateur du film Las niñas Quispe, applaudi à la Semaine internationale de la critique de la 70ème Mostra de Venise.

Avec 127 titres, 23 invités et 15 pays d’Amérique latine représentés, FILMAR propose un programme alléchant et pour tous les goûts avec des sections thématiques variées, reflets des réalités artistiques, culturelles et sociales du continent latino-américain. Une section intitulée « Au nom de la femme » rend hommage à la féminité au cinéma en présence notamment de la réalisatrice colombienne Priscila Padilla, dont le film La eterna noche de las doce lunas a été remarqué à la Berlinale. Le cinéma latino puise également dans les richesses musicales du continent, comme le fait le film Mercedes Sosa, la voz de Latinoamérica ou encore Susana Baca: Memoria viva, film qui accompagne le concert de cette chanteuse péruvienne à l’Épicentre Collonges Bellerive le 23 novembre 2013. L’environnement et les droits humains ont également une place de choix à travers une sélection de documentaires, parmi lesquels El impenetrable, présenté en présence de son réalisateur Daniele Incalcaterra.

Les tout-petits et les plus grands auront bien entendu leur cinéma avec le programme FILMAR Jeune Public.

Du 15 novembre au 1er décembre, avec comme principaux lieux de projections les Cinémas du Grütli, Fonction Cinéma, le Cinéma Bio-Carouge. Programme et informations :  www.filmar.ch

Tagués avec : , ,
Publié dans cinéma
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.