Eric Hattan crée un sentiment d’anomalie sur la route de Chancy

hattantram7-605
Eric Hattan. Projet art&tramPhotos ©GenèveActive.

Intitulée Les jeux sont faits – rien ne va plus – faites vos jeux, cette œuvre de l’artiste suisse alémanique Eric Hattan transforme onze des soixante mâts SIG et TPG alignés sur la route de Chancy,

hattantram1-605

Eric Hattan. Projet art&tram.

A Genève, sur le tracé du tram 14, le premier contact avec l’oeuvre d’Eric Hattan naît d’un sentiment d’anomalie. La monotonie de l’alignement bien ordonné des lampadaires est soudainement interrompue par la découverte d’éléments tordus, blessés ou paraissant rafistolés dont la répétition ne peut que suggérer une intervention volontaire. Eric Hattan a transformé onze mâts des Transports publics genevois tout en leur conservant leur fonction d’origine d’éclairage ou de support des câbles électriques. L’artiste a intitulé son intervention Les jeux sont faits – rien ne va plus – faites vos jeux, car lorsque le lieu d’intervention lui a été proposé, il s’est aperçu que l’espace était déjà construit et parfaitement ordonné, les jeux étaient donc faits.

La discrétion de l’oeuvre est une des qualités caractéristiques du travail d’Eric Hattan, dans le cas du projet art&tram, cette discrétion contraste avec l’importance des moyens industriels mis en oeuvre pour la réaliser.

 

hattantram5-h675

Eric Hattan. Projet art&tram.

Comme à son habitude, Eric Hattan cherche à rendre sensible l’ordinaire, en redonnant une visibilité à des objets qui avaient disparu derrière leur fonctionnalité et la banalité de leur forme.

hattantram4-h675

Eric Hattan. Projet art&tram.

L’ensemble se déroule comme une séquence cinématographique, les mâts apparaissant les uns après les autres avec le déplacement des véhicules de transport. Les formes altérées des lampadaires en appellent à l’imaginaire de chacun, le paysage urbain se muant ainsi, chemin faisant, en paysage mental.

 

hattantram3-h675

Eric Hattan. Projet art&tram.

Aussi bien dans sa pratique de la sculpture que dans ses nombreuses interventions dans l’espace public, Eric Hattan révèle des détails de notre environnement par des moyens discrets, souvent avec humour, en proposant des visions contradictoires d’une même réalité. L’artiste ne cherche pas à délivrer un message critique, mais à nous rendre sensibles à l’ordinaire en redonnant une visibilité à des objets qui avaient disparu derrière leur fonctionnalité et la banalité de leur forme.

hattantram2-h675

Eric Hattan. Projet art&tram.

 

hattantram1-h675

Eric Hattan. Projet art&tram.

 

hattantram6-605

Eric Hattan. Projet art&tram.

L’œuvre d’Eric Hattan fait partie des six interventions d’artistes suisses impliqués dans le projet art&tram, lancé en 2009 à l’instigation des Villes de Lancy et d’Onex et des communes de Confignon et de Bernex, auxquelles s’est ajoutée la Ville de Genève avec le site de Cornavin. Le projet est piloté par le canton, en l’occurrence par le fonds cantonal d’art contemporain et le service cantonal de la culture.

Une autre intervention d’Eric Hattan sur un lampadaire lors de Art Basel :

hattan-basel-h675

Eric Hattan. « Déplacement », 2010. Messeplatz, Art Basel Public, Galerie Hervé Bize.

Né en 1955 à Wettingen, Eric Hattan vit à Bâle, Suisse. Il a réalisé ses premières expositions en Suisse romande avec Attitudes et est depuis les années 2000 régulièrement soutenu par le Mamco.

Plus d’informations :
Site Art et Tram
Site de l’artiste

Tagués avec : , ,
Publié dans arts
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.