Concours d’art contemporain pour le Palais du Parlement


La Délégation administrative donne son feu vert à la mise en œuvre d’un nouveau projet dans le cadre de la politique artistique du Palais du Parlement. Un concours d’art contemporain sur invitation sera lancé pour le tympan du fronton de la façade nord du Palais du Parlement. Pour les 175e ans de la Suisse moderne, l’édifice se verra orné d’une œuvre contemporaine à un emplacement de choix.
Lors de la construction du Palais du Parlement, en 1902, plus de 15% des coûts du chantier ont été consacrés à la décoration artistique du bâtiment. Néanmoins, le tympan du fronton de la façade nord, qui constitue un emplacement de choix pour une œuvre d’art, est toujours vierge de tout ornement. Plusieurs esquisses de l’architecte Hans Wilhelm Auer (1847-1906) attestent pourtant qu’une installation y était prévue. Différents croquis historiques attestent des projets envisagés pour parer cet emplacement.
En 2010, la Délégation administrative (DA) a défini une politique artistique pour le Palais du Parlement, dans laquelle elle évoque l’installation, à long terme, d’une œuvre d’art contemporain sur le fronton du palais (image ci-dessus).

Un concours en deux phases

Lors de sa séance du 14 février 2020, la DA a donné son aval à l’organisation d’un concours d’art contemporain pour le tympan du fronton de la façade nord. Celui-ci aura lieu en 2021 et la mise en œuvre du projet lauréat est prévue pour les années 2022-2023, sous réserve de l’approbation de la DA.
Afin de garantir un niveau d’excellence pour le projet destiné à cet emplacement de choix, le concours se déroulera en deux phases, sur invitation. Les artistes (entre 10 et 15) seront sélectionnés en collaboration avec la Commission fédérale d’art (commission extraparlementaire du Conseil fédéral, rattachée au DFI). Un jury d’experts choisira le projet lauréat. Tous les projets présentés seront rétribués.
Le jury sera composé des cinq membres de la commission Art au Palais du Parlement et d’experts externes.
Le conseiller aux États Thomas Hefti, membre et délégué de la DA, présidera le jury. Il est prévu d’inviter entre autres comme experts Bernhard Aebi (architecte) et Jean-Daniel Gross (conservateur des monuments historiques de la ville de Berne).
La DA a décidé d’inscrire un crédit de 100 000 francs au budget 2021 des Services du Parlement pour l’organisation du concours. Par ailleurs, elle propose qu’un montant total de 400 000 francs soit inscrit pour la mise en œuvre du projet lauréat dans les budgets de l’Office fédéral des constructions et de la logistique de 2021 à 2023.
Plusieurs projets prévus dans le cadre de la politique artistique définie en 2010 ont déjà été réalisés: une vitrine destinée à accueillir les cadeaux reçus par le Parlement a été installée au 2e étage du Palais du Parlement, des œuvres provenant de la Collection d’art de la Confédération ont été exposées dans la partie historique du bâtiment, une première série d’animations réalisées par l’artiste Joëlle Flumet est projetée depuis 2014 sur les bornes d’information électroniques et, en 2018, l’œuvre «Consensus», d’Annaïk Lou Pitteloud, a été inaugurée dans le couloir d’accès aux tribunes de la salle du Conseil national. Cette installation a été choisie à la suite d’un concours. Elle est la première œuvre d’art permanente à avoir été installée dans le Palais du Parlement depuis sa rénovation; c’est aussi la première fois que l’œuvre d’une artiste intègre durablement le Palais du Parlement.

Tagués avec : , , ,
Publié dans art contemporain, politique culturelle