À leur tour, les musées genevois demandent de pouvoir réouvrir

“Les visites individuelles d’expositions et de musées n’occasionnent pas de rassemblements de masse.” Centre d’art contemporain, Genève. Photo Jacques Magnol.

Les directions des musées de Bâle, Genève et Paris demandent toutes à pouvoir réouvrir le 1er mars, même partiellement et en respectant des mesures sanitaires strictes. La campagne No Culture-No Future menée par des associations du milieu de la scène a formulé des demandes analogues lors de manifestations qui se sont déroulées le 13 février dans plusieurs villes de Suisse romande.

C’est de Bâle, le 28 janvier, qu’est partie la première supplique au nom de la santé en cette période de confinement, “Les musées et les centres d’exposition sont des lieux essentiels d’éducation, de diversité culturelle et de renfort émotionnel.”
Puis, le 2 février, à Paris, la directrice du Palais de Tokyo Emma Lavigne a suivi et soumis dans une pétition la proposition la plus flexible : “Pour une heure, pour un jour, pour une semaine ou pour un mois, laissez-nous entrouvrir nos portes, même si nous devions les refermer en cas de nouveau confinement ou de renforcement des mesures sanitaires.” (Voir le texte de la pétition adressée à Roselyne Bachelot-Narquin Ministre de la Culture sur le site change.org)

Le 12 février, La Conférence des directrices et directeurs des musées de Genève, par la voix d’Isabelle Naef Galuba, directrice du Musée Ariana, a aussi affirmé que “Les exigences en matière de respect des jauges de fréquentation les plus sévères peuvent être prises en compte, de façon différenciée, selon les espaces à disposition. Les dispositifs peuvent être renforcés et complétés en tout temps.” (Voir le texte en bas de page.)

 

La manifestation No Culture No Future a réuni une centaine de participants à Genève. Photo Jacques Magnol.

Capacité d’accueil réduite et prise de température

En Espagne,  le Musée Guggenheim de Bilbao a pu fonctionner ces neuf derniers mois après avoir établi des mesures de prévention contre le COVID-19 certifiées AENOR COV-2020/0012. La capacité d’accueil du musée a été réduite à un tiers de sa capacité normale. La température de chaque personne est prise avant d’entrer et quiconque dépasse 37° est refoulé. Le masque est obligatoire, tout comme le respect d’une distance de sécurité d’au moins 2 mètres vis-à-vis des autres personnes et la visite du musée se fait selon un itinéraire à sens unique qui commence au troisième étage et descend sans possibilité de retour en arrière. En Italie, les institutions rouvrent progressivement en fonction de la situation dans les différentes régions. Des mesures de sécurité identiques sont appliquées, par exemple au MAXXI de Rome. En France l’organisme AFNOR propose des conseils et des certifications aux objectifs similaires.

“Ceux qui visitent le musée le font à leurs propres risques et périls.”

Une étude réalisée par le Network of European Museum Organisations auprès de 600 musées entre le 30 octobre et le 29 novembre 2020 montre que les institutions s’attendent à un long délai, allant du printemps 2021 à l’été 2022, avant que le nombre de visiteurs revienne au niveau pré-COVID-19. La majorité des musées répondants (45%) estime que le nombre de visiteurs reviendra aux niveaux pré-COVID-19 entre mars et septembre 2021.

La crainte du grand public face à des lieux potentiellement bondés est citée par 54% des répondants à l’enquête. Un sentiment que ne dissipera pas l’avertissement formulé par un musée comme le Guggenheim de New York : “Le Guggenheim se soucie profondément de la santé et de la sécurité de ses visiteurs et de ses employés. Nous avons pris les mesures suivantes pour réduire le risque d’exposition au COVID-19 pour vous, les autres visiteurs et notre personnel. Néanmoins, le COVID-19 est très contagieux et il existe un risque inhérent d’exposition dans tout environnement public où des personnes sont présentes. Ceux qui visitent le musée le font à leurs propres risques et périls.”
Au Palais de Tokyo, Emma Lavigne assure : “Depuis plusieurs semaines déjà, il semble acquis, pour le Ministère de la Culture, pour les scientifiques comme pour nos visiteurs, que les centres d’art, collectifs d’artistes, FRAC, fondations et musées que nous représentons sont des établissements recevant du public « circulant », dans lesquels les risques de contamination sont les moins avérés.”

Les institutions genevoises espèrent pouvoir réouvrir dès le début du mois de mars.

 

Texte de la Conférence des directrices et directeurs des musées de Genève :

Rouvrons la porte des musées et des centres d’art le 1 er mars!

“L’art et la culture sont essentiels pour la santé mentale et physique de toutes et de tous, les pratiques culturelles lors de la première période de confinement en ont été la preuve. A Genève, la variété des collections des musées permet de mettre en perspective de grands thèmes comme celui posé par la crise sanitaire en cours; ils agissent comme un levier favorable à la formation de l’opinion. Les musées de Genève s’associent à l’appel de Bâle et demandent la réouverture de leurs portes dès le 1er mars.

Pour une part importante de la population, la période traversée est à l’origine d’une véritable tristesse, d’une grande morosité entraînant des états de stress, de dépression et de désespoir. Les musées de Genève ont la conviction d’être des lieux de joie, de régénération et d’épanouissement qui permettent de mieux supporter le contexte ambiant et de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.
Si les musées ont redoublé d’innovation pour proposer une offre digitale dès le début de la crise, ceci afin de conserver le lien avec les publics, aucune exposition virtuelle ne saurait remplacer une visite en présence réelle dans un musée et le rapport direct aux objets vrais et authentiques qui s’y trouvent.

En 2020 les musées de Genève ont vu leur fréquentation diminuer de 50% ; cette baisse combinait l’annulation d’événements, la limitation des jauges, l’absence des visiteurs étrangers, la crainte de certains publics et les fermetures pendant plusieurs mois. Malgré toutes ces contraintes, la fréquentation des autres 50% atteste de l’attente du public de pouvoir revenir au musée.
Une étude publiée par « l’Œil du Public» indique de son côté que les gens sont prêts à venir si des plans de protection sont mis en œuvre. Les musées veulent faire valoir le sérieux et la rigueur des mesures sanitaires entreprises dans leurs institutions. Des protocoles sans cesse renforcés ont été élaborés avec le plus grand soin, ils doivent susciter la confiance des autorités.

La gravité de la situation sanitaire n’est évidemment pas remise en question.
Nous, directrices et directeurs des musées de Genève, militons pour une réouverture des musées et nous associons à la démarche similaire des musées bâlois. Nous demandons au Conseil fédéral comme aux autorités cantonales genevoises le droit de rouvrir nos portes au public dès le 1 er mars 2021. Nous nous engageons à présenter un suivi scrupuleux et régulier de cette entreprise, en toute transparence. Les exigences en matière de respect des jauges de fréquentation les plus sévères peuvent être prises en compte, de façon différenciée, selon les espaces à disposition. Les dispositifs peuvent être renforcés et complétés en tout temps. Nous sommes convaincu·es de remplir, ce faisant, un devoir éminent à l’égard du mieux-être de la population et de répondre à une demande vitale et fondamentale, tout en offrant des opportunités de travail aux indépendant· es du secteur de la culture et à l’ensemble des métiers associés.”

L’appel est signé des directeurs et directrices des musées genevois : Conservatoire et Jardin botaniques de Genève, Fondation Baur Musée des arts d’Extrême-Orient, Fondation Martin Bodmer, MAMCO Genève, Musée Ariana, Musée Barbier-Mueller, Musée d’art et d’histoire de Genève, Musée d’ethnographie de Genève, Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Musée International de la Réforme, Muséum d’histoire naturelle et Musée d’histoire des sciences de Genève, Bibliothèque de Genève.

Voir :
Les musées de Bâle demandent la réouverture des musées. GenèveActive. 28 janvier 2021.

Les musées de Genève ouvrent le mardi 2 mars et offrent la gratuité durant quatre week-ends.

Tagués avec : , , , , ,
Publié dans arts, expositions, musées-centres, politique culturelle