Musées et commerces fermés, FRI-Art déplace son exposition dans les vitrines de Fribourg

Rue de Lausanne. Fribourg. Photo courtoisie Fri-Art Kunsthalle.

Suite à la fermeture des musées et des commerces, Fri Art Kunsthalle déplace son exposition “je te regarde et tu dis” dans les vitrines des commerces de la Rue de Lausanne. Les passants et les promeneurs y voient des visages qui relient magasins, restaurants, coiffeurs.Les images de Thomas Kern sont les fragments qui restent d’une rencontre. Elles représentent un moment singulier, celui d’une forme de reconnaissance mutuelle entre l’artiste et la personne photographiée. La présence d’un corps dans l’espace, le regard silencieux, l’approche lente de l’appareil analogique permettent l’intensité que l’artiste recherche, la création d’un moment où l’image prise reflète un échange horizontal. Si l’artiste a sillonné toutes les régions du Canton à la rencontre des Fribourgeois.es, son travail évite de former des liens identitaires entre une géographie et des habitant.es. Les images de Thomas Kern fonctionnent comme des miroirs qui font ressortir, dans l’intimité de la rencontre, une image universelle et humaine de la personne.

Rue de Lausanne. Fribourg. Photo courtoisie Fri-Art Kunsthalle.

Fri Art a accueilli au mois de décembre 2020 l’exposition de Thomas Kern, lauréat de la 12e édition de l’Enquête photographique fribourgeoise mise au concours par le Service de la culture de l’État de Fribourg. Le photographe argovien, récompensé à deux reprises par un World Press Award, a choisi de partir à la rencontre des habitantes et des habitants du Canton. De cette expérience, il tire plus de 60 portraits noir/blanc, dont une trentaine sont présentés dans l’exposition à Fri Art. La sérénité qui se dégage de cette série d’images ouvre une réflexion humaine sur la rencontre et l’émotion d’un moment partagé.

Le travail de Thomas Kern pour l’Enquête photographique fribourgeoise fait l’objet d’une publication aux éditions Stephan Witschi, Zürich. Un texte poétique de Myriam Wahli, ainsi qu’une conversation entre l’artiste et Nicolas Brulhart offrent un éclairage sur une sélection de plus de 50 reproductions de portraits photographique. Réservez la publication: books@fri-art.ch

Vue d’exposition, Thomas Kern, je te regarde et tu dis, Fri Art, 2020. Photo : Guillaume Python

Enquête photographique fribourgeoise
En 1996, sur une proposition de la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport, le Conseil d’État a créé l’Enquête photographique fribourgeoise. Tous les deux ans, l’État confie à une ou un photographe la réalisation inédite d’une enquête en relation avec le canton de Fribourg (lieu, événement, personnalités, etc.). Une bourse est mise à disposition de la personne lauréate pour réaliser son projet. Cette démarche permet à la fois d’encourager la création photographique et de constituer progressivement un patrimoine photographique cantonal contemporain. La prochaine édition de l’Enquête photographique aura lieu en 2021-2022 et sera mise au concours durant le premier trimestre de 2021.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans art contemporain, arts, édition, expositions, photographie, politique culturelle, société