Politique culturelle : « C’est la culture, idiot ! » Revue de presse

Mini Davos de l’économie de la culture et des industries créatives, le Forum d’Avignon décline son expertise dans les villes d’Essen, en Allemagne, et de Bilbao, en Espagne. Ce secteur pèse pas moins de 6,1% du PIB au niveau mondial et 4% du PIB de l’Europe où il génère 8 millions d’emplois directs. Les Echos.

Musique: les réseaux sociaux plus forts que les journalistes. Selon une étude rendue public au forum d’Avignon, les amateurs de musique, mais aussi de vidéo, font désormais plus confiance aux réseaux sociaux qu’aux médias traditionnels pour se décider. 38% des personnes interrogées les ont utilisées cette année pour se décider, contre 33% qui en appellent aux critiques et 33% aux suggestions personnalisées des plates-formes numériques. L’Express.22/11/2013.

« La culture est un investissement qui possède ses spécificités propres et ne peut se réduire à sa simple dimension économique. Il faut néanmoins convaincre les investisseurs que l’évaluation d’un investissement culturel peut s’apprécier aussi en fonction de critères qualitatifs mesurables. Mesurer le poids économique de la culture, en termes d’emploi, en termes de retombées économiques sur nos territoires, ce n’est pas qu’une affaire comptable. C’est l’arme la plus efficace pour couper court aux propos qui font  de la culture le règne du superflu. Nous sommes ainsi mieux équipés pour contrer l’affaiblissement de la place de la culture au sein du débat politique, sur le plan national, international mais surtout européen. » Aurélie Filippetti. Ministre de la culture (France) Forum d’Avignon, 23/11.

Le coup de gueule de Jacques Toubon au forum d’Avignon : “Jamais la culture n’a rapportée autant d’argent, mais les seuls qui n’en profitent pas ce sont les artistes européens. (…) Demain, 30% de notre économie reposera sur des services virtuels, venus d’ailleurs, et la culture sera distribuée par des plateformes numériques venues des USA. Il n’y aura plus d’argent en Europe pour financer la culture, ni le reste”. Le Nouvel Observateur. 22/11.

Croyez-vous au pouvoir de la culture? Nabil Ayouch, réalisateur franco-marocain du film Les Chevaux de dieu :
« Définitivement. Quand on fait du cinéma dans une région du monde où 50 % de la population est analphabète, on se sent au cœur d’une machine à influencer les comportements quotidiens de ceux qui nous entourent. Avec des images, des sons, on pèse plus que tous les discours. C’est une lourde responsabilité. Mais c’est aussi plein d’espoir quand on sait à quel point les générations qui viennent ont avant tout besoin d’être nourries par le fait culturel. » Le Figaro. 22/11.

Industries culturelles: qui détient le pouvoir ? La puissance des géants du Net dans le secteur fait débat au Forum d’Avignon. Le Figaro. 20/11.

Forum d’Avignon : Rendre la culture «sexy». Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde, explique la nécessité de rendre les arts accessibles au plus grand nombre. Le Figaro. 23/11.

« La télévision, l’autre pouvoir de la culture, mais pour combien de temps encore ? »  A l’heure de l’internet tout puissant, la question du pouvoir de la télévision se pose car son érosion pourrait amener le secteur de l’audiovisuel à repenser son modèle économique. Avec les consommateurs pour arbitrer. Par Pascal Lechevallier. 20/10.

«c’est la culture, idiot !» On ne connaît que trop l’antienne des temps de crise : il serait absolument essentiel, selon nos gouvernants, de se concentrer sur les « secteurs porteurs » d’emplois, de « première nécessité ». La Culture se trouve alors reléguée comme chaque fois au statut de secteur de confort. Occupons-nous des « vraies » filières économiques, semblent-ils dire, la Culture attendra…  David Lacombled, directeur délégué à la stratégie de contenus d’Orange.

Quatre femmes tunisiennes au Forum culturel d’Avignon. La Tunisie y est représentée par quatre femmes pour défendre la culture tunisienne dans son acception la plus large : Sana Ghenima, Syhem Belkhodja, Nadia Khiari et Myriam Errais. Et c’est Sana Ghenima qui a ouvert le bal avec une communication sur la thématique : « culture et paix ». Business News.

Publié dans politique culturelle
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.