Une maison pour incarner la littérature à  Genève

Maison Oslo

La nouvelle Maison de la Littérature à  Oslo. Photo: Askim/Lantto Arkitekter/Palcebo Effects. Avec ses 3500 m² et ses 5 étages, la Maison est ainsi la plus grande en son genre en Europe.

De Québec à  Oslo, ou de Paris à  Vienne, les maisons de la littérature fleurissent, sinon foisonnent comme à  Berlin qui en compte déjà  cinq. En Suisse romande c’est encore le désert, mais ce retard devrait être rattrapé en 2009 grâce aux efforts déployés par l’Association pour une Maison de la littérature à  Genève qui espère un toit en 2009. Pendant que  libraires et éditeurs parlent d’une crise du livre, le public fréquente assidûment les salons qui lui sont consacrés, les ateliers d’écriture et les bibliothèques. Cet intérêt n’est certainement pas étranger au fait que les politiques voient maintenant d’un bon à“il la création d’un lieu de rassemblement voué à  l’écrit.
Pour quel public et quel genre de littérature? Quelles rencontres offrira la Maison de la littérature entre les écrivains et leur public ?  Entretien avec Sylviane Dupuis, présidente de la MLG.

[display_podcast]

 

Lors de la séance du Conseil municipal du 15 octobre 2008, Patrice Mugny, le magistrat en charge de la culture, a esquissé les grandes lignes de son projet de bâtiment dédié à  l’écrit.

L’Association MLG, née en 2005, s’est donné pour objectif de fonder à  Genève une Maison de la littérature. Elle organise des événements dans différents lieux de la ville après avoir, en 2006, assuré la programmation du Théâtre d’été de l’Orangerie, mêlant créations théâtrales et littérature. Elle compte à  l’heure actuelle 85 adhérents et est soutenue dans son projet par la Ville de Genève, la Loterie romande, Pro Helvetia et le Département de langue et de littérature françaises modernes de l’Université de Genève. 2009 devrait voir l’aboutissement de ses démarches et son installation dans un lieu fixe du centre ville.

 

Programme janvier-février 2009

 28 Janvier : soirée Mehmet et Bessa Myftiu au Palais Mascotte (animée par Sandrine Fabbri)

– 19 h. Lecture d’extraits du roman L’écrivain (en français et en albanais) et dialogue avec l’auteur et sa traductrice
– Spécialités albanaises
– Concert jazz albanais
– Balkan disco à  partir de 22h.

Février : rencontre(s) avec Edouard Glissant (en dialogue avec Antoine Raybaud)

Publié dans littérature
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.