Les artistes sont-ils les meilleurs alliés des promoteurs immobiliers ?

usine

Du quartier de L’Usine à  celui des Bains, l’art sert-il la “gentrification”  en cours de ces quartiers ? photo geneveactive

Fabrice Raffin a participé au débat organisé par GenèveActive au sujet de la pérennisation des espaces culturels et alternatifs dans les villes. Comment allier culture et urbanisme ? En se basant sur les différents sites étudiés tout au long de sa carrière, Fabrice Raffin lance des pistes de réflexion aiguisées dans le but de trancher l’amalgame entre Art et Culture.

Sans faire de jugement de valeur, a priori, il répond à  toute une série de questions dont en voilà  un éventail… Comment expliquer cette mythologie de l’artiste ? Existe-t-il des similitudes dans l’émergence des différents espaces alternatifs de culture en Europe ? La figure de l’artiste comme agent gentrificateur, un fantasme des chercheurs ? Aujourd’hui, face à  la perte de vitalité du mouvement, peut-on parler d’un effondrement du monde alternatif ?

Espaces culturels et gentrification: entretien avec Fabrice Raffin. Propos recueillis par Jacques Magnol.

 

Fabrice Raffin est sociologue spécialiste de l’économie culturelle et sociale ayant dédié ses recherches aux divers enjeux de la culture en ville. Il étudie la complexité du phénomène artistique et culturel sous des angles multiples : le jeu des acteurs, l’économie, les politiques, l’urbanisme, etc. Ses échelles d’analyses vont du local au global mais ses terrains d’études sont préférablement des villes européennes abritant des lieux alternatifs. Ses nombreux travaux sur la reconversion des friches urbaines en espaces culturels lui permettent de surfer sur les temporalités en passant de l’histoire des lieux, aux problématiques actuelles sans oublier la dimension prospective des projets urbains futurs.
Selon le sociologue, il est essentiel de ne pas réduire la culture à  la dimension artistique et esthétique mais de penser la culture dans toute sa complexité afin de reconsidérer les projets culturels et aménagements urbains. Il traite les questions de l’Art et de l’artiste en les démystifiant tout en affirmant qu’il est extrêmement difficile de prendre du recul face à  cette symbolique sacrée qui les entoure.

Muriel Becerra

Le 9 mars 2010, lors du Forum GenèveActive au Grü, MM. Rémy Pagani, maire de Genève, René Longet, maire d’Onex, Fabrice Raffin, sociologue, et Andreas Schweizer, de Patrimoine industriel, ont fortement fait progresser le débat sur la nécessité de créer le cadre légal nécessaire à  l’exercice d’une activité artistique dans différentes zones. Voir les vidéos des interventions.

Publié dans architecture et urbanisme, société
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.