Le sort du Centre pour l’image contemporaine est suspendu au vote du 6 décembre

CIC Blast Theory

Biennale Version bêta. Scène de Blast Theory. 31 octobre-14 décembre 2008.

Le 28 novembre, le groupe de soutien représenté notamment par Bernard Zumthor, ancien directeur du service cantonal du patrimoine et des sites, Erica Deuber-Ziegler, historienne de l’art, Daniel Pinkas, professeur à  la HEAD, et Jean-Pierre Merlo, physicien, ont lancé un dernier appel pour la survie du Centre pour l’image contemporaine (CIC) au titre du maintien de la richesse et de la diversité culturelle de la scène genevoise. C’est le 6 décembre 2008 que le conseil municipal de Genève examinera un budget 2009 présenté par Mr Patrice Mugny réorientant les subventions du Centre pour l’Image Contemporaine (CIC). Si ce budget n’était pas contesté le CIC disparaîtrait le 31 décembre 2008.

Les opposants à  la disparition programmée du CIC ont fustigé une politique municipale qui “élague, dégraisse et concentre”. Pour Bernard Zumthor “le maintien des activités est une question de bon sens car ce qui fait la qualité d’une scène est sa diversité. Si le MAMCO effectue un travail muséal, et le Centre d’art contemporain une activité de découverte e d’expérimentation, il n’y a pas de travail pédagogique ni d’exploration de l’image en mouvement. Le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC), pressenti pour conserver la collection n’a aucune expérience du travail effectué au CIC)”. Erica Deuber-Ziegler estime que “la décision (de fermer le CIC) est due à  l’ignorance” ainsi qu’à  un manque de transparence car “aucune discussion n’a eu lieu pour envisager de compenser la fermeture du CIC, aucun transfert n’a été prévu et aucun projet culturel élaboré”.

Le budget 2009 présenté au municipal supprimerait la subvention allouée en 2008 au CIC (1’032’000 Frs + part du budget commun avec le théâtre),  pour en attribuer
– 770’500 Frs au CAC, en plus des 500’000 Frs de la subvention actuelle versée par la Ville.
– 320’485 Frs au Fonds municipal d’art contemporain de Genève (FMAC), en plus des 823’243  Frs qu’il reçoit déjà .

Le grand projet du Bâtiment d’art contemporain (BAC + 3) prévoyait la cohabitation, dans le bâtiment de la rue des Bains, de cinq structures (Centre d’art contemporain,  Centre d’édition contemporaine, Centre pour l’image contemporaine, Centre de la photographie, Musée d’art moderne et contemporain). Après neuf ans de discussions et un gros budget englouti, seul le Centre de la photographie est provisoirement intégré. Le Centre d’édition contemporaine a préféré rester à  la rue Saint-Léger et le Centre pour l’image devant être dilué dans d’autres structures du BAC. Ce scandale avait été dénoncé lors de la réunion du RAAC en février dernier, faisant dire au sociologue André Ducret : “Dans le cas du BAC, il y avait une politique culturelle et en face il y avait des acteurs culturels qui, à  mon sens, ne se sont pas comportés comme ils auraient du le faire’.

L’hiver dernier, à  l’occasion de la biennale Version, André Iten, le fondateur du CIC tragiquement disparu en juillet 2008, regrettait la dispersion programmée des activités du centre (vidéo):

Andre Iten

Patrice Mugny avait lui-même regretté les querelles qui avaient mis à  mal la réalisation du projet. Depuis, le magistrat caresse un autre projet pour le bâtiment de Saint-Gervais, ainsi lors de la séance du Conseil municipal du 15 octobre 2008, le magistrat du département des affaires culturelles, Patrice Mugny, avait plaidé pour l’installation d’une maison de la littérature dans les locaux du CIC, du bureau culturel soutenu par la Migros (actuellement aux Pâquis) dans un partenariat public-privé avec la grande surface, ainsi que des structures liées à  l’écrit, celles-ci réunies autour d’un théâtre dirigé par une nouvelle personnalité dès 2009.

Le Conseil de Fondation de Saint-Gervais Genève avait décidé, les 14 et 17 mai 2008, à  une large majorité, de transférer la collection et les activités du Centre pour l’image contemporaine (CIC) au Bâtiment d’art contemporain (BAC) dans le cadre du projet fédératif présenté par le MAMCO et le Centre d’art contemporain (CAC). Ce Conseil se déclarait alors majoritairement convaincu que les activités spécifiques du CIC, ainsi que sa collection, y trouveraient un rayonnement nouveau et une meilleure visibilité pour le public. les deux manifestations phares qui alternent chaque année, la Biennale de l’image en mouvement (BIM) et Version seraient sous la direction artistique d’un commissaire indépendant et placées sous la gestion administrative et financière du CAC.

Le 24 novembre 2008, le comité de soutien au CIC affirmait qu’avec “la subvention maintenue pour 2009, et le recrutement de collaborateurs sur les postes vacants, le CIC pouvait organiser des projections régulières et des expositions en particulier de jeunes artistes, mettre en valeur la collection, et réaliser la 13ème BIM. La preuve en est apportée par l’organisation de la 12ème BIM par André Iten en 2007 et de Version 2008 par Alexandra Theiler dans des conditions difficiles. Que ce soit à  St Gervais actuellement ou au BAC après travaux il est important de conserver la cohésion du CIC”.

JM

 

En hommage à  André Iten : projection de vidéos du fonds André Iten
le mercredi 3 décembre à  19h30, au CAC-Voltaire salle Michel Simon
Un panorama d’oeuvres vidéos de Bill Viola à  Marie José Burki sera proposé. A cette occasion “Le plus beau dîner du monde” de Marie José Burki, oeuvre coproduite en 2008 par le Centre de l’Image Contemporaine de St Gervais, sera présentée en première vision à  Genève.

Adresse du comité de soutien au CIC : soutien_cic@yahoo.com

 

Journée Portes ouvertes
le jeudi 4 décembre 2008 de 12h à  19h

5, rue du Temple / 1201 Genève
Au programme:

* visites guidées de lexposition Version bêta
* projections en boucle de vidéos de la collection dans la médiathèque, avec notamment Claude Closky, Yan Duyvendak, Carsten Hà¶ller, Pipilotti Rist, Pierrick Sorin, Gianni Motti, Abramovic / Ulay, Gary Hill, Nam June Paik, Roman Signer, William Wegman, Bill Viola…
* discussions autour du verre de l’amitié au sujet de l’avenir de l’institution…

Publié dans arts
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.