“Le Mythe de Genève”. Avec Alain Dufour.

 

 

 

 

 

 

Au milieu du XVIIIe siècle naît un second mythe de Genève. Le premier, création du XVII e siècle, était celui de la Rome protestante, ville sainte pour les réformés et repaire d’abominations pour les catholiques.

Les penseurs français, qui sont à  la tête du mouvement intellectuel européen, font de Genève une ville modèle où sont incarnées les vertus qu’ils louent: la raison et la sagesse.

Les gens sont travailleurs et instruits, les règles de gouvernement empreintes de bon sens. La religion même, débarrassée du surnaturel et insistant sur la morale, est devenue philosophique et tolérante, tout fanatisme oublié.

Avec le professeur Alain Dufour. Par Dessislava Damianova.

Publié dans littérature