La Chaux-de-Fonds ouvrira son centre d’art contemporain en 2015

centrelachaux-605

Six passionnés de culture, Corinna Weiss, Julie Houriet Salomon, Pascal Bühler, François Henry et Damien Modolo, ont créé à La Chaux-de-Fonds l’association Quartier Général (QG), dont le but est de valoriser la vie culturelle chaux-de-fonnière, de soutenir la création artistique suisse et internationale ainsi que de défendre le principe d’un art pour tous en mettant sur pied une médiation culturelle forte.

Le Conseil communal de la Ville met à sa disposition l’écrin historique des Anciens Abattoirs de la Ville de La Chaux-de-Fonds dès février 2015 pour y créer  un centre d’art contemporain et un café-restaurant éthique servant des produits locaux, biologiques et «faits maison» à La Chaux-de-Fonds.

Corina Weiss, présidente de l’association, se dit obsédée par l’oeuvre de Thomas Hirschhorn et notamment celle du Musée précaire Albinet. Elle imagine QG comme un lieu berlino-new-yorkais, un centre d’art où l’expérimentation deviendrait le leit-motiv de toute source de création. Elle rêverait d’y programmer Philippe Parreno, Douglas Gordon et Michelangelo Pistoletto, soit en orbite autour de la chapelle Mamco. L’artiste Christian Gonzenbach et Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs, à Yverdon, sont parmi les parrains.
QG veut programmer tant des expositions pointues et variées que différents événements à l’intérieur des murs ainsi qu’à l’extérieur. De plus, le café-restaurant permettra à l’ensemble de rayonner comme un véritable centre d’accueil et d’échange. Pour l’heure, c’est tendance, la communication passe par facebook. Les mécènes potentiels seront les bienvenus. Inauguration prévue le 20 février 2015.

Quartier Général. La Chaux-de-Fonds

Tagués avec : ,
Publié dans arts, expositions, politique culturelle
Copyright

© 2005-2018. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.