Festival littéraire. Quelle liberté défend la littérature ?

Quelle liberté offre l’écriture? Comment écrire la guerre? C’est à ces questions que tentera de répondre la seconde édition du festival littéraire Écrire POUR CONTRE AVEC, qui se tiendra du 10 au 13 octobre 2014 à la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL).

Autour du thème Les plumes de la liberté, des écrivains et intellectuels d’ici et d’ailleurs débattront de leur rôle dans l’écriture des conflits. Il sera question de l’Ukraine d’aujourd’hui, du Rwanda de 1994 ou encore de l’Europe de l’après-guerre.

C’est Erri DE LUCA, l’un des écrivains italiens les plus lus, auteur de Montedidio et Le Tort du soldat et lauréat du prix européen de Littérature et du prix Ulysse en 2013 pour l’ensemble de son œuvre, qui ouvrira le débat en revenant sur son parcours de militant.

L’écrivain et journaliste ukrainien Youri VINITCHOUK partagera son regard sur l’actualité lors de la soirée de clôture en abordant son travail de romancier et notamment son livre sur l’Ukraine multiculturelle des années 1930, Le Tango de la mort, couronné Livre ukrainien de l’année 2012 par la BBC.

Cinq autres rencontres sont à l’affiche: Boubacar Boris DIOP, romancier et intellectuel sénégalais, auteur du très remarqué Murambi, le livre des ossements, dialoguera sur l’écriture du génocide rwandais avec Eugène ÉBODÉ, romancier d’origine camerounaise, qui consacre à l’histoire du Rwanda son dernier roman, Souveraine Magnifique, à paraitre début octobre. La transmission de l’histoire sera également au cœur d’une rencontre entre Irena BREZNÁ, Bâloise originaire de Bratislava et lauréate du Prix suisse de littérature 2012, et Jérôme MEIZOZ, écrivain et professeur de littérature à l’Université de Lausanne. Dominique ZIEGLER, metteur en scène genevois, et Bruno FULIGNI, historien et essayiste parisien, confronteront leur travail de dramaturges sur Jean Jaurès, le célèbre orateur opposé au déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Deux tables rondes aborderont les enjeux de la diffusion des textes, le travail des maisons d’édition et les droits d’auteurs, soutiens indispensables à la libre expression des écrivains. Un atelier d’écriture d’une journée ouvert à tous sera animé par Boubacar Boris DIOP. Des rencontres scolaires seront également organisées entre les écrivains et des élèves du canton de Genève.

Avec le festival Écrire POUR CONTRE AVEC, la MRL, première maison de la littérature de Suisse romande créée en 2012, invite le public à explorer les formes de dialogue entre l’esprit citoyen de Jean-Jacques Rousseau et la littérature contemporaine. Un dialogue plus que jamais nécessaire aujourd’hui.

Programme et affiche ci-joints. Plus d’info sur www.m-r-l.ch

Tagués avec : ,
Publié dans littérature
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.