Eglise ou gymnase, quel futur pour l’ancienne Comédie de Genève ?

Paramount Theater, Brooklyn, New York, 2008. Yves Marchand & Romain Meffre.

Paramount Theater, Brooklyn, New York, 2008. Yves Marchand & Romain Meffre.

Que faire des anciens temples culturels sinon les démolir ou les reconvertir ?

Depuis les années 90, la télévision, le développement du “Home cinema” et les changements de consommation de la culture ont progressivement rendu nombre de salles de spectacle obsolètes.  A Genève un promoteur envisageait de transformer le cinéma Plaza en supermarché, l’ancien Strada de la rue Voltaire appartient à une église, il est question d’installer une discothèque au Broadway, et le sort de la future ancienne Comédie reste en suspens.

RKO Dyker Theater, New York. Yves Marchand & Romain Meffre.

RKO Dyker Theater, New York. Yves Marchand & Romain Meffre. Polka Galerie. Paris.

Aux Etats-Unis les temples de l’industrie du divertissement qui n’ont pas été démolis sont devenus des églises, des salles de sport, des marchés aux puces ou des magasins. Depuis 2005, les artistes Yves Marchand et Romain Meffre utilisent la photographie pour garder une trace de cet état éphémère qui témoigne d’un changement d’époque et de la chute d’empires. La galerie parisienne Polka expose leur travail à SLICK, un salon qui accueille les galeries émergentes et leurs artistes, du 20 au 23 octobre, 11-13 av du Président Wilson, Paris.

EagleTheater, New York. Yves Marchand & Romain Meffre. Polka Galerie, Paris

Eagle Theater, New York. Yves Marchand & Romain Meffre.

Le lancement des travaux du chantier du CEVA annoncé pour la mi-novembre 2011 va relancer les discussions sur l’avenir de la future ancienne Comédie. En janvier 2009, le magistrat en charge de la culture d’alors exprimant la volonté du Conseil administratif, avait clairement exclu que le lieu soit réaffecté à un nouveau théâtre institutionnel subventionné par la Ville de Genève qui “demanderait au début 50’000 francs, puis l’année suivante 1000’000 et ensuite 500’000”, ceci pour “éviter que les gens aient le sentiment de s’être fait avoir”.
En février 2010, le projet de motion «Comédie après la Comédie!», proposait au Conseil municipal de demander au Conseil administratif de “réserver d’ores et déjà l’actuel bâtiment de la Comédie pour le mettre à la disposition de l’Union des espaces culturels autogérés (UECA) lorsque celui-ci sera vide.”
Patrice Mugny (voir la vidéo) aurait bien vu le lieu repris par un privé pour exploiter un théâtre privé, ou une salle de répétition pour une institution existante mais à l’étroit dans ses locaux. Le budget nécessaire au fonctionnement de la Nouvelle Comédie  et les restrictions budgétaires à venir ne permettront pas de créer un nouveau lieu subventionné et les images d’Yves Marchand et Romain Meffre augurent certainement des issues les plus probables.

Jacques Magnol

 

 

Tagués avec : , , ,
Publié dans architecture et urbanisme, théâtre
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.