Chez Patek Philippe, la clé est d’assurer le service de ses garde-temps

Thierry Stern © Christopher Sturman.

La clé de voûte de la « valeur réelle, perçue ou symbolique » est d’assurer le service de nos garde-temps. Thierry Stern.

Manufacture Patek Philippe. ©James Bort

Thierry Stern est le représentant de la cinquième génération de l’entreprise créée en 1839 et propriété de sa famille Stern depuis 1932. Des montres bracelets renommées grâce à leurs records chronométriques ainsi que leurs complications rarissimes, et des montres de poche également de haute complication, la production de la maison genevoise est exemplaire à plusieurs titres. Le respect et la protection de la tradition sont parmi les plus hautes valeurs inscrites au cœur de l’identité de Patek Philippe. Interview.

Comment se porte Patek Philippe dans la configuration économique actuelle ?

Le contexte économique actuel et à moyen terme est assez difficile, mais nous restons confiants, comme nous l’avons exprimé tout récemment lors de la pose de la première de notre nouveau bâtiment prévu pour 2018 sur notre site de Plan-Les-Ouates. Comme nous l’avons toujours fait nous soutenons nos détaillants et les encourageons à centrer leurs efforts sur la clientèle locale. Sur les marchés, nous investissons sur le long terme en mettant l’accent sur nos marchés historiques établis de longue date, à savoir le marché américain où notre présence remonte aux années 1850 et européen, quant aux nouveaux marchés nous avançons avec prudence en formant, informant et en assurant le service avant de développer un réseau de vente plus important. Nous faisons surtout attention à ne pas céder à une évolution trop rapide. La priorité reste la qualité de la production, pas la croissance et cette règle de qualité plutôt que quantité s’applique bien entendu à la distribution et vente de nos garde-temps également.

Le Quantième Annuel pour dames se pare d’un nouveau boîtier aux lignes af nées, avec carrure au pro l de vague rehaussée par un précieux sertissage de diamants. La version en or gris possède un cadran bleu soleil et un bracelet en alligator bleu-gris, la version en or rose un cadran argenté soleil accordé à un bracelet violine. © Patek Philippe.

Comment comptez-vous protéger les valeurs attachées aux garde-temps – valeur réelle, valeur perçue, valeur symbolique – en considérant la production de moyennes et plus grandes séries ? 

Depuis 1839, et de manière ininterrompue, Patek Philippe perpétue l’art horloger traditionnel genevois. Ma famille, il y a trois générations, a racheté la Maison (en 1932) et perpétue ses valeurs et la vision des fondateurs : «Fabriquer les plus belles montres au monde». Notre force, c’est le refus de la diversification dans laquelle nombre d’horlogers sont tombés : chez nous, pas de produits dérivés. Ni lunettes, ni stylos, ni parfums… Nous nous sommes toujours concentrés sur notre métier, notre savoir-faire dans la réalisation de garde-temps complexes, fiables et respectés dans le monde entier. Une autre force est liée à notre tradition d’innovation qui est à la base de notre offre permanente de plus de 200 modèles dont la moitié sont des montres à complications. Enfin la précision et la fiabilité sur le long terme est un principe essentiel. Les clients qui s’adressent à nous veulent clairement une montre fiable et précise. Ce qui n’est pas incompatible avec la qualité esthétique, du point de vue des éléments externes et des mouvements : nos montres proposent un design intemporel, un point essentiel à garantir une élégance qui saura traverser le temps et les générations. Nous sommes particulièrement attentifs au design des éléments, du mouvement… Une montre Patek Philippe doit être aussi belle à l’intérieur – son mécanisme – qu’à l’extérieur. Enfin je pense que la clé de voûte de la « valeur réelle, perçue ou symbolique» est d’assurer le service de nos garde-temps, cela signifie conserver et transmettre les savoir-faire, les machines, les pièces détachées, une responsabilité que nous assumons pour l’ensemble des garde-temps qui ont été produits par Patek Philippe quelle que soit leur année de production.

Une nouvelle classe fortunée se développe et constitue une importante clientèle potentielle, notamment en Asie. Nombreux sont ceux qui redoutent que cette nouvelle génération soit moins attachée aux valeurs traditionnelles. Envisagez-vous de développer une stratégie de sensibilisation ?

Notre vision, créer et produire les meilleures montres et sa traduction en termes de valeurs de qualité que ce soit du point de vue technique ou esthétique ou dans l’innovation continue ou encore les valeurs émotionnelles, sont des éléments constituants de l’ADN de la marque, qui sont communiqués et partagés par les employés et nos clients. Nos meilleurs outils de promotion sont bien sûr les montres que nous produisons, ce sont les clients qui jugeront si elles sont représentatives des valeurs communiquées et ensuite la manufacture, en effet une visite de la manufacture est le meilleur moyen de communiquer et démontrer nos valeurs et enfin le Patek Philippe Museum. Cette stratégie ou plutôt philosophie de communication reste celle que nous envisageons de continuer à développer pour atteindre une nouvelle génération de clients, l’émotion reste toujours le dénominateur commun de nos clients dans le monde, de génération en génération.

Patek Philippe réinterprète sa tradition des montres d’aviateurs dans la nouvelle Calatrava Pilot Travel Time, avec un boîtier en or gris grande taille de 42 mm et son ingénieux mécanisme à double fuseau horaire. Le cadran bleu aux chiffres et aiguilles luminescents se distingue par sa lisibilité digne d’un tableau de bord .© Patek Philippe.

Malgré le franc fort, comment voyez-vous le marché en considérant la baisse actuelle des marchés asiatiques et les perspectives annoncées pour l’Europe et les États-Unis ? 

Comme je l’ai dit précédemment nous sommes confiants, mais prudents, dans les périodes plus difficiles il est essentiel de continuer à innover et proposer des nouveautés et surtout conserver sa stratégie à long terme, comme déjà évoqué nous essayons de limiter toute dépendance à un seul marché et ce par la stratégie que nous avons toujours appliquée, à savoir de maintenir un équilibre de distribution au niveau mondial avec une répartition qui se situe à env. 45% en Europe, 30% en Asie et 17% aux USA. La règle de base étant de continuer à soutenir nos marchés traditionnels établis de longue date et d’avancer avec prudence sur les nouveaux marchés.

Envisagez-vous une réduction ou un élargissement  de l’offre de Patek Philippe sur un segment précis de votre production?

Notre niveau de qualité et la richesse de l’offre produit incluant 200 modèles en collection courante, dont près de la moitié sont des modèles à complications, nécessitent d’importants investissements dans l’outil de production, l’innovation ou encore le service. La demande ces dernières années s’est renforcée pour les modèles à plus-value technique pour les montres hommes et ce qui est plus récent pour les montres dames. Nous n’envisageons pas d’élargissement ni de réduction mais une continuité de notre offre permanente de plus de 200 modèles, tout en tentant de renforcer le segment féminin à complications au mieux de nos capacités de production.

Comment imaginez-vous la montre Patek Philippe de demain ?

Pour nous une montre doit avant tout indiquer l’heure de manière précise et les indications additionnelles, soit les complications, doivent être lisibles, fonctionnelles et fiables. La montre doit avant tout plaire à l’acheteur, par son esthétique, sa qualité, son confort au porter et elle doit s’adapter à son style de vie. La montre objet d’art mécanique, ou bijou mécanique a une dimension émotionnelle importante par sa durabilité et son intemporalité, dans une société actuelle du court terme et du monde virtuel. La montre mécanique Patek Philippe de demain s’inscrit dans la continuité des montres que nous créons aujourd’hui, des montres mécaniques intelligentes, adaptées aux besoins de nos clients, des « smart watches mécaniques ».

Jacques Magnol. 5 novembre 2015.

Tagués avec : , , ,
Publié dans horlogerie
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.