Yverdon reçoit le Prix Wakker pour la qualité de son espace public

Vieille Ville Yverdon

La Vieille Ville, traitée avec grand soin, n’est pas transformée en musée mais vivante et authentique.

Le 13 janvier 2009, Patrimoine  Suisse met Yverdon-les-Bains à  l’honneur en lui décernant le “Prix Wakker 2009”. La Ville du bout du lac de Neuchâtel reçoit le Prix de cette année pour la manière dont elle gère son espace public, la collaboration exemplaire qu’elle entretient avec les communes avoisinantes et la volonté manifeste d’aménagement de ses autorités communales. Yverdon-les-Bains (VD) a déjà  attiré l’attention par le renouvellement de sa Place de la Gare à  l’occasion d’Expo 02. Puis la Ville a entamé une réflexion sur la revalorisation de la voie d’accès au lac à  partir du Centre ville, la qualité de la zone des rives ayant été redécouverte durant l’Exposition nationale. La revalorisation qu’on prévoit de réaliser rétablira un lien entre le cà“ur de la Vieille Ville et le bord de l’eau, dont il est séparé par une zone industrielle. Le projet qui tend à  renforcer l’axe qui longe le Canal Oriental est convaincant de ce point de vue. Un premier résultat réussi est celui du Parc des Rives au bord du lac, inauguré en 2008 (dû aux bureaux Localarchitecture/Paysagestion).
Quelques nouvelles constructions et transformations valent aussi à  Yverdon-les-Bains une reconnaissance croissante dans les milieux spécialisés, par exemple avec la construction du Centre Psychiatrique du Nord Vaudois (2003, Devanthéry & Lamunière), celle de l’Ecole professionnelle (2000, Brauen + Wà¤lchli), ou encore la transformation de l’ancienne caserne en Tribunal d’Arrondissement (2000, Bauart Architekten).
La Vieille Ville, traitée avec grand soin, n’est pas transformée en musée mais vivante et authentique. De discrètes interventions telles que la revalorisation de la Place de l’Ancienne-Poste et des projets ambitieux comme la salle Jules Verne récemment inaugurée dans la Maison d’Ailleurs – un «Musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires» aménagé dans deux bâtiments historiques reliés par une passerelle contemporaine – témoignent du traitement respectueux réservé au patrimoine bâti.
A une plus vaste échelle, le programme d’agglomération «aggloY» (en collaboration avec l’Office fédéral du développement territorial ARE) promeut l’urbanisation et la mobilité dans un rayon de neuf communes au total. Apparaissent clairement ici les effets de la planification active et de la volonté d’aménagement des autorités communales, qui se sont donné pour objectif de renforcer l’identité d’Yverdon-les-Bains en tant que deuxième ville du canton. La situation initiale est idéale pour cela, et les projets envisagés orientés dans la bonne direction.
Voir le site de Patrimoine Suisse.

Les trois derniers prix Waker :
2008: Grenchen
Patrimoine suisse décerne le Prix Wakker 2008 à  Granges (Grenchen). Cette ville soleuroise se voit mise à  l’honneur pour ses nombreuses mesures de revalorisation diverses de l’espace public, pour le développement soigneux de la ville construite et pour le traitement respectueux réservé aux nombreux bâtiments d’après-guerre.
2007: Altdorf
Le chef-lieu du canton d’Uri reçoit le Prix Wakker 2007 en récompense de son développement du territoire clair et respectueux du paysage, et de l’étonnante multitude de nouveaux bâtiments et assainissements réussis. Sont notamment exemplaires l’agrandissement du complexe scolaire St. Karl, la rénovation de la maison Suvarov et l’assainissement des murs historiques de pierres sèches.
2006: Delémont
Patrimoine suisse rend hommage aux prestations de la Ville de Delémont par l’attribution du Prix Wakker 2006. La capitale jurassienne se voit récompensée pour sa stratégie d’aménagement claire et son développement urbain soigneux et de grande qualité. Delémont favorise une bonne architecture, moins par des règles rigides que par des incitations, des consultations et une aide au projet.

Publié dans architecture et urbanisme, nature
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.