Un photographe en eau douce au Muséum de Genève

carpe

 Une carpe ©Michel Roggo

Le dispositif photographique installé au fond de l’étang ou de la rivière passe inaperçu aux yeux des poissons qui ne se savent pas sous surveillance vidéo. A distance, le photographe naturaliste Michel Roggo enregistre le comportement naturel d’animaux parfois farouches. Avec une cinquantaine de photographies et deux projections, Eaux vives présente les poissons tels qu’ils se dévoilent dans l’ambiance parfois irréelle de nos lacs et rivières.

Nonchalance

Nonchalance ©Michel Roggo

Né en 1951 à  Fribourg, instituteur de formation, M. Roggo a travaillé de 1984 à  1987 comme conservateur adjoint au Musée d’histoire naturelle de Fribourg. Son métier l’a amené à  voyager en Suisse et dans les pays voisins, mais aussi en Scandinavie, dans les Balkans, au Kenya, en Alaska, au Canada, en Floride, au Botswana, en Nouvelle-Zélande, sur les îles Galà¡pagos, à  Cuba et finalement dans les forêts amazoniennes de Bolivie et du Brésil.

 

Eaux vives, de Michel Roggo, au Muséum d’histoire naturelle de la Ville de Genève. Du 27 janvier au 31 mai 2009.

“eaux@gruyère”. Le Château de Gruyères (FR) présente également une exposition photographique dédiée au monde aquatique de la Gruyère, par Michel Roggo. Du 24 janvier au 19 avril 2009

Publié dans arts
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.