Nouvel espace culturel: L’Usine Kugler ou la culture comme élément constitutif de l’urbanisme

photo ancienne d'un atelier de l'usine kugler

Un nouvel espace culturel voit le jour à  la Jonction à  Genève, dans l’ancienne usine Kugler. Conférences, performances, DJs et même des workshops pour les jeunes seront au programme de l’inauguration les vendredi 1er et samedi 2 avril 2011.

L’objectif annoncé de la Fonderie Kugler est de constituer un laboratoire de création, un espace ouvert aux différentes formes de cultures émergentes et aux projets pluridisciplinaires inscrits dans une dynamique de recherche, de production et d’expérimentation. Avec une ligne de programmation riche en découvertes et une philosophie d’accueil des publics de tous horizons, la Fonderie veut encourager des rencontres et des échanges pour promouvoir les milieux créatifs et répondre à  la diversité des attentes culturelles.

La mise aux normes de cet espace de 300m2 a été rendu possible grâce au soutien du Conseiller d’Etat M. Mark Müller suite à  une demande de réhabilitation des lieux au DCTI en novembre 2009. Les travaux ont entre temps été effectués sous la conduite de l’architecte M. Josias Gredig. La Fédération des artistes de Kugler (FAK) bénéficie d’un loyer préférentiel lié à  une charte d’usage publique à  but non lucratif. Les 6 associations et 120 artistes présents dans les espaces de l’usine Kugler bénéficieront grandement de ce qui deviendra une interface à  l’échelle du quartier, de la ville, voir plus.
Voir le détail des nouveaux lieux culturels genevois.

Jacques Magnol

 

L’Usine Kugler, de la robinetterie à  une maison de culture ouverte sur le Quartier et la Ville

“En 1996, l’entreprise de robinetterie Kugler, propriétaire de l’usine depuis 1934, vend le bâtiment à  l’État de Genève qui compte y loger l’École d’Architecture (décision modifiée par le Grand conseil en 1998 suite à  la dissolution de l’École), avant d’abandonner le projet. Le lieu est ensuite partiellement attribué à  des associations d’artistes ainsi qu’au Fonds Municipal de Décoration et à  l’École Supérieure des Beaux Arts (ESBA), la partie restée vide du bâtiment est progressivement squattée.

En 2005, après deux ans de négociations, 5 associations à  buts culturels et artistiques sont relogées au bénéfice d’un bail à  loyer pour 3 ans renouvelable, ensuite jusqu’au démarrage du chantier de réaffectation de l’ensemble du bâtiment. Il aura fallu beaucoup d’énergie, de temps, de bénévolat et de motivation de la part des artistes pour reconstruire des ateliers sains et adaptés. Les 40 % de la surface de l’usine restent cependant fermés.

usine kuglerEn 2009, les cinq associations locataires et l’association Espace Kugler se rassemblent sous la Fédération des artistes de Kugler (FAK) et fait une demande de réhabilitation de l’ancienne fonderie. La FAK fonde, avec l’association Eco-Quartier Genève et l’association des habitants de la Jonction, le Forum Pointe de la Jonction.

La Fédération des artistes de Kugler (FAK) a été constituée à  Genève le 26 octobre 2009. Elle regroupe six associations (entre 110 et 120 artistes oeuvrant dans de nombreuses disciplines) qui gèrent des ateliers et des lieux d’expositions dans l’ancienne usine de robinetterie Kugler à  la pointe de la Jonction, propriété de l’État de Genève. Depuis novembre 2010, la Fédération gère également la Fonderie Kugler, un lieu public dédié à  la culture indépendante et aux cultures émergentes.

En 2011, La Fédération des artistes de Kugler souhaite présenter au Conseil d’État un projet pilote de cohabitation de modèle économique à  l’échelle des Quartiers. Dans la ligne des expériences menée par le Groupement des Usagers de la SIP (GUS), en collaboration avec le Conseil administratif Municipal pour le bâtiment de la SIP, et des initiatives cantonales de soutien à  la culture émergente comme la constitution d’une Fondation de droit public et privé (FPLCE). La FAK propose d’établir un plan d’affectation du territoire basé sur des économies à  rendement divers.

La présence de la culture alternative au marché spéculatif n’y subsisterait que par une volonté politique simple mais radicale : répartir la zone en classes d’exploitations mixtes. Cela est déjà  appliqué dans l’immobilier, dans les habitations à  loyers mixtes et cela a eu lieu à  Genève dans un exemple qui pourrait devenir un cas d’école : dans les bâtiments de la SIP en face du MAMCO. Le GUS a négocié avec l’aide de la Municipalité le maintien de deux étages à  bas prix pour les artistes installés, tandis que le reste du bâtiment appartenant à  la Caisse de Prévoyance du Personnel enseignant de l’Instruction Publique et des Fonctionnaires de l’Administration du Canton de Genève (CIA) voit ses loyers indexés au prix du marché immobilier. Nous proposons qu’une telle cohabitation de prix soit planifiée dans l’aménagement urbain à  l’échelle du quartier et de la Ville. La contrepartie est simple également, produire des statuts à  buts non lucratifs.
Concrètement nous proposons d’indexer tout le terrain sur lequel se trouve le bâtiment Kugler au prix du mètre carré pratiqué dans les contrats de bail actuels. Cette affectation du territoire à  la recherche et à  la production artistique garantirait la présence d’une plateforme comme la Fédération des artistes de Kugler,son possible développement et sa pérennisation quel que soit le projet à  réaliser sur la Pointe. Il permettrait également de transformer le bâtiment sans en menacer l’utilisation.
Mais une telle indexation devrait s’appliquer dans tout aménagement du territoire, comme moyen d’inclure la culture comme élément constitutif de l’urbanisme. La réhabilitation de la Fonderie de l’ancienne usine Kugler montre qu’il est possible de favoriser la culture alternative sur le plan de l’administration cantonale à  l’échelle d’un bâtiment. La FAK défend les murs de l’ancienne usine Kugler de manière inventive et non conservative, comme traces d’un patrimoine industriel genevois, comme lieu hétérotope de contemplation, de rencontre, et de poésie, comme utopie du présent. Comme maison de culture ouverte sur le Quartier et la Ville mais aussi ouverte à  des transformations, des extensions et des adjonctions.” Usine Kugler. 19, avenue de la Jonction – 44 bis,  rue de la Truite. Genève.

Tagués avec : ,
Publié dans architecture et urbanisme, expositions
Un commentaire pour “Nouvel espace culturel: L’Usine Kugler ou la culture comme élément constitutif de l’urbanisme
1 Pings/Trackbacks pour "Nouvel espace culturel: L’Usine Kugler ou la culture comme élément constitutif de l’urbanisme"
  1. […] Contact Envoyer ou Imprimer cet article « Nouvel espace culturel: L’Usine Kugler ou la culture comme élément constitutif de l’urbani… […]

Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.