L’art éphémère investit la plaine de Plainpalais

plainpalais

La Ville de Genève a confié aux artistes du postgrade ALPes la réalisation d’une série d’interventions plastiques éphémères et d’événements publics sur le site du chantier de la plaine de Plainpalais.

Ces actions ont l’ambition de restituer aux riverains et aux passants une forme provisoire de vie de quartier, partiellement empêchée par le chantier.
Depuis le milieu des années 80, Jean Stern développe une réflexion sur l’inscription de l’oeuvre d’art dans l’espace architectural ou urbain à  partir du relief (dans sa double référence au pictural et au sculptural), les objets ou les installations sont toujours indexés étroitement au contexte du bâti, de la ville, voir du paysage. L’approche est toujours dialectique, elle vise à  construire une forme spécifique qui s’adosse aux contraintes inhérentes du lieu. L’intervention interroge la position du spectateur, elle n’est pas autarcique, mais réclame une réplique, une attention du regard, une orientation spatiale. Entre réemploi, enchâssement et imbrication, l’oeuvre adhère d’abord au site, elle n’est que débat avec le lieu.

Entretien avec Jean Stern, responsable du programme ALPes.

[MEDIA=197]

Propos recueillis par Jacques Magnol

Inauguration de la première étape du réaménagement de la plaine de Plainpalais
Jeudi 1er Juillet 2010

Interventions artistiques, proposées par le programme postgrade ALPes de la Haute école d’art et de design – Genève, en collaboration avec le Fonds d’art contemporain de la Ville (Fmac)
Avec: Jeanne Moynot, Delphine Renault, Lili Weiss, Mariana Alves Pinto, Marie Bucheler, Farzaneh Bahrami, Romain Legros, Vianney Fivel
19H30 > 22H
Bal populaire avec la “Fanfareduloup Orchestra”

Tagués avec : ,
Publié dans expositions
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.