L’association La Bâtie devient une fondation

affiche

Le 20 mai 2010, l’association”La Bâtie” annonçait qu’une fondation du même nom venait d’être créée et que la direction actuelle assumerait la direction de l’édition 2011, soit une année de plus que prévu, sans autre justification.

En décembre 2007, MM. Beer et Mugny annonçaient en fanfare la mise au concours de la direction de l’édition de la Bâtie 2011 pour fin 2009. En mai 2010, c’est un discret communiqué de la nouvelle fondation qui indique qu’elle est de facto reconduite pour une année. Selon les commentaires de membres du conseil de fondation, le retard est officiellement attribué aux difficultés inhérentes à  la création d’une fondation qui implique l’Etat, la Ville et l’Association des communes genevoises.

Extrait du communiqué de la Fondation La Bâtie -Festival:

“La Fondation La Bâtie – Festival de Genève a été créée. Une première séance de son Conseil a été convoquée pour entériner le transfert des actifs de l’Association fondatrice de la manifestation. Objectifs : préparer la mise au concours de la future direction, qui entrera en fonction en 2012, ainsi que la signature d’une nouvelle convention de subventionnement avec les collectivités publiques.

Le Conseil de la Fondation La Bâtie – Festival de Genève comprend onze membres. Sept  d’entre eux sont issus de l’Association La Bâtie – Festival de Genève. Il s’agit de Mmes Véronique Pürro et Florence Bochud et de MM. Pierre-Alain Killias, président, Oliver Büll, vice-président, Patrik Renlund, Patrik Dasen et Frédéric Hohl. Le conseil compte aussi deux représentants de la Ville de Genève, MM. André Waldis et Jean-Bernard Mottet, la représentante du DIP, Mme Dominique Perruchoud ainsi que la représentante de l’Association des communes genevoise (ACG), Mme Geneviève Arnold.
Les éditions 2010 et 2011 de la manifestation seront assurées par la direction actuellement en place, conformément au voeu exprimé par le Conseil de Fondation. Ce dernier mettra à  profit ce délai pour constituer un comité de sélection chargé de mettre au point la procédure de mise au concours du poste du prochain directeur (ou directrice) du festival. La convention de subventionnement aujourd’hui en vigueur arrivera à  échéance en 2011. De ce fait, le processus devant aboutir à  son renouvellement débutera dès janvier de l’année prochaine.”

Les nombreux, et juridiquement complexes, partenariats public-privé annoncés récemment auront été bouclés dans des délais plus brefs. Les bureaux de la Bâtie, actuellement à  Saint-Gervais, font (selon une source proche de ces associations et qui tient à  rester anonyme) en ce moment l’objet d’un conflit avec la Fondation Saint-Gervais qui désire pouvoir disposer de l’intégralité de l’espace du bâtiment de la rue Voltaire.
Le parti radical a rappelé cette année que son projet de motion M-773 est toujours à  l’ordre du jour du Conseil municipal. Déposé le 20 février 2007, remis sur le tapis le 24 mars 2010 (M-913), ce projet prévoit la disparition formelle de la Fondation St-Gervais en faveur d’un espace dévolu aux acteurs culturels locaux dans le bâtiment de l’actuelle Fondation St-Gervais. Le PRG propose la fusion de l’actuel Théâtre de Saint-Gervais avec une scène culturelle existante ou son intégration dans ce nouvel espace culturel. Une proposition qui rejoint celle de M. Mugny. L’issue serait liée à  celle de la désignation de la nouvelle direction de la Comédie qui sera dévoilée le 15 juin 2010.

Jacques Magnol

Publié dans politique culturelle
Un commentaire pour “L’association La Bâtie devient une fondation
  1. Killias Pierre-Alain dit :

    Droit de réponse de la Fondation La Bâtie:

    contrairement à  ce que vous affirmez, il n’existe aucun conflit entre la Fondation La Bâtie et la Fondation Saint-Gervais en relation avec les locaux que La Bâtie occupe à  Saint-Gervais.

    toute autre affirmation est dépourvue de tout fondement.

    Saluations,
    Pierre-Alain Killias

Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.