Edouard Meylan lance un boîtier de montre en fromage suisse dans la mare du Swiss Made

Capture d’écran du clip MakeSwisMadeGreatAgain de H. Moser & Cie.

« Le label Swiss Made ne signifie plus rien » tel est le message qu’adresse Edouard Meylan à l’industrie horlogère suisse, aux autorités et à tous les amateurs de montres. Pour le CEO de la manufacture H. Moser & Cie, « le label permet de justifier toutes les dérives de notre industrie. À ce label laxiste et insuffisant, nous répondons par la dérision. Chez H. Moser & Cie, nous produisons des montres réellement suisses, riches d’une tradition horlogère et d’un savoir-faire centenaire, dont la qualité parle d’elle-même et qui peuvent très bien se passer de tout label. Nous ne faisons pas du Swiss Made : nous sommes suisses. »

« SWISS MAD WATCH » Référence 8327-1400, boîtier en fromage suisse, cadran rouge fumé, bracelet en cuir de vache suisse, pièce unique.

Le changement risible que représente le nouveau Swiss Made

Edouard Meylan passe en mode satirique avec la création de la « Swiss Mad Watch », un modèle 100% suisse, pour se faire l’écho de « l’absurdité du Swiss Made et du changement risible apporté à la législation ». La manufacture met à l’honneur « une ressource naturelle 100% suisse, la plus précieuse qui soit : les vaches. Le boîtier de la Swiss Mad Watch est fabriqué à base d’authentique fromage, un Vacherin Mont innovant, l’itr2©, puis usiné et poli avec les finitions propres à H. Moser. Pour le bracelet, H. Moser & Cie. a opté pour de la peau de vache suisse. Le tout est complété par un cadran rouge fumé et des index doubles à 12, 3, 6 et 9 heures, évoquant l’étendard helvétique. Le résultat est stupéfiant, décalé, ébouriffant… tellement suisse.»

La « Swiss Mad Watch » sera présentée à l’occasion du Salon de la Haute Horlogerie (SIHH), du 16 au 20 janvier 2017. Le prix de vente se veut aussi un manifeste ironique : 1’081’291.-, bien sûr en francs suisses (notez le 1291)! L’horloger précise finalement que “Les bénéfices obtenus lors de la vente de cette pièce seront intégralement reversés dans un fonds de soutien en faveur des fournisseurs horlogers suisses indépendants, qui souffrent actuellement de la situation économique difficile et de la délocalisation de la production de certaines marques en Asie…»
Pour la manufacture de Schaffhouse, dont les créations sont suisses à plus de 95%, « Ce label laxiste n’est plus garant de rien, porte à confusion et engendre des dérives. Ce sont les raisons pour lesquelles nous avons pris la décision de ne plus apposer la mention Swiss Made sur le cadran de nos nouvelles créations dès 2017. » Nul doute que l’initiative fera l’objet de vives réactions durant la semaine du SIHH.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans économie, horlogerie
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.