Classement mondial de la liberté de la presse: La Suisse perd des places

ofspresse

Le classement mondial de la liberté de la presse vient de paraître pour 2015. La Suisse a perdu 5 places pour tomber au 20e rang. Un des motifs pour cela c’est une détérioration des conditions de travail  des journalistes qui mine la liberté de la presse. Pour impressum, l’association des journalistes suisses, «la liberté de la presse a besoin de bonnes conditions de travail».

Le classement mondial de la liberté de la presse de RSF note une détérioration globale de la liberté de la presse en 2014. La Suisse a perdu 5 places dans ce classement, finissant au 20e rang. Parmi les raisons avancées,  les experts suisses voient une détérioration des conditions de travail dans le journalisme, selon RSF «par exemple les pressions économiques exercées sur les rédactions, la suppression des effectifs, le stress, le manque de temps pour se rendre disponible pour les tâches journalistiques de base ainsi que l’absence depuis dix ans de convention collective dans la presse écrite en Suisse alémanique et au Tessin». Il est fait référence à l’étude de l’Université de Fribourg «Conditions de travail et liberté de reportage dans des organisations journalistiques». Cette détérioration des conditions de travail des journalistes mine la liberté de la presse.
– L’étude est accessible ici:  http://www.bakom.admin.ch/themen/radio_tv/01153/01156/04801/index.html?lang=de
– Le communiqué de RSF est accessible ici: http://www.rsf-ch.ch/node/7366

Tagués avec :
Publié dans société
Copyright

© 2005-2019. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Association Observatoire culturel. Les opinions exprimées dans les articles n’engagent que leurs auteurs.