Ne laissez plus vos gestes vous trahir !

A quoi servent nos émotions? C’est la question que Marc Mehu, chercheur à  l’université des sciences de Genève, va mettre en avant le temps d’un week end à  l’occasion de la nouvelle édition de la Nuit de la Science.

Le temps d’un week-end, le Musée d’histoire des sciences de la Ville de Genève invite le public au dialogue, à  la rêverie et à  la découverte. Au fil d’une soixantaine de stands, celui-ci pourra faire son marché du savoir, en picorant à  loisir un peu de physique, de chimie, de géologie, d’histoire, de biologie, d’ethnologie, de neuropsychologie, de médecine ou encore de bioinformatique.

Dans le département des “Sciences Affectives” le spécialiste en psychologie travaille sur l’analyse de l’expression émotionnelle. Il a cette passion d’étudier les différentes modalités d’expressions et l’influence que cela porte sur la perception des émotions et sur la perception sociale. Philosophes, historiens, linguistes et juristes se joignent à  la représentation des «Sciences Affectives» à  travers diverses disciplines qui ont pour thème commun «la recherche sur les émotions»â€¦ et tout le monde aura l’occasion d’y participer!
Les juristes mettront en avant «la violence». Comment est-elle perçue en société? Comment peut-on y faire face d’un point de vue légal? Comment améliorer les relations? Ces hommes de loi veulent faire passer un message de prévention aux conséquences sociales de la violence sur les victimes.
Une historienne et anthropologue, s’intéresse à  comment les mésopotamiens représentaient les émotions à  travers leurs écrits.
Un autre projet représenté par une linguiste sera concentré sur la manière dont les gens parlent et perçoivent le temps qui passe.
Marc Mehu, quant à  lui, révèlera les expressions émotionnelles à  travers un jeu amusant, une sorte d’attraction sociale permettant de tester le contrôle des émotions…
Pourquoi pleure-t-on? Quel est l’élément déclencheur du fou rire? Et celui de la colère? Il nous arrive de considérer nos émotions comme des obstacles, des erreurs ou des faiblesses. Nous cherchons alors à  les contrôler et à  les empêcher de se manifester. Mais toutes ces réactions nuisent et nous empêchent de réagir… justement au plus mauvais moment! Professeurs et chercheurs seront là  pour révéler au passionnés comme aux plus curieux la manière d’appréhender ces modes de communication. «Les Sciences Affectives» est une invitation à  la découverte qui couvre à  la fois la psychologie, le physique, le domaine culturel mais aussi la biologie, des éléments ayant un même point commun: l’émotion.

Bianca Fulconis

La Nuit de la science – rendez-vous désormais biennal – vous attend autour du Musée d’histoire des sciences dans le magnifique parc de la Perle du Lac. Rue de Lausanne 128, Genève.

Les stands de science sont ouverts en continu de 14h à  minuit le samedi et de midi à  19h le dimanche. Les animations dédiées spécialement au jeune public fermeront en début de soirée les deux jours. Les activités présentées dans ce programme auront lieu par tous les temps grâce aux abris imperméables prévus à  cet effet.

Publié dans arts