Théâtre du Loup

Réponses du Collectif. Eric Jeanmonod, Corinne Müller, Rossella Riccaboni, Sandro Rossetti.
Convention de subventionnement.

L.1 Quelles sont vos attentes concernant une rencontre entre les acteurs et actrices des arts de la scène et Sami Kanaan, magistrat en charge de la culture en Ville de Genève ?

Avoir une synthèse de la part de Mr Kanaan à la suite de cette série de rencontres théâtrales. Etre informés des changements découlant de ces rencontres (s’il y en a) et des attentes du département vis-à-vis des lieux culturels.

L.2 Quelle est ou quelles sont la ou les missions prioritaires de votre lieu ?

– Développer le travail de la compagnie du Théâtre du Loup: ; 1 à 2 spectacles et/ou reprise par saison
– Accueillir des spectacles en création de compagnies indépendantes genevoises.
– Favoriser la reprise de spectacles de qualité
– Collaborer avec différentes associations : Bâtie, Adc, Adem, Fanfareduloup Orchestra, et  d’autres théâtres: Le Poche, Comédie de Genève, St Gervais, Vidy, Arsenic, Théâtres les Halles de Sierre, etc.
– Organiser C’est Déjà Demain, festival pluridisciplinaire de jeunes compagnies
– Développer l’enseignement du théâtre auprès d’enfants et d’adolescents (100 élèves)

L.3 Qu’est-ce qui pourrait être selon vous fixé dans le cahier des charges de votre lieu (mission du lieu) ?

Lors de la signature de notre dernière convention, les missions principales du Théâtre du Loup (gestion du lieu, accueil des compagnies, créations du Loup, activités pédagogiques) ont été définies en accord avec la Ville et l’Etat de Genève.

L.4. Qu’est-ce qui relève du projet artistique de la direction (choix artistiques) ?

La cinquantaine de créations faites par la compagnie du Théâtre du Loup depuis sa création en 1978 dessine sa ligne artistique vivace, associant la musique et la danse à des mises en scène toujours riches visuellement, passant du répertoire classique, aux textes contemporains voire à de l’écriture de plateau.

L.5.Quel est le mode de gouvernance de votre structure (comment les décisions sont-elles prises : collectif, direction)? Quelle est la durée du mandat de direction de votre structure ?

Gouvernance collective. Les décisions sont prises à l’interne du collectif de direction. Les membres fondateurs sont à la direction depuis la création du lieu.

L.6.Combien de spectacles accueillez-vous en moyenne par saison ? Ce choix relève-t-il d’une décision interne ou est-il régi par une convention avec un partenaire extérieur ?

Entre 10 et 12 accueils en moyenne par saison. Ce choix est fait à l’interne du collectif de programmation et régi par la convention Ville-Etat.

L.7.Un rapport proportionnel entre accueils et de créations a-t-il été défini (décidé par vous ou par une convention avec un partenaire extérieur)?

Nous faisons majoritairement de l’accueil de compagnies genevoises en création. Il nous arrive cependant également de faire de l’accueil de compagnies ayant créé leur projet en co-production avec d’autres lieux, comme l’Arsenic, ou le Théâtre les Halles à Sierre.

L.8. Un rapport proportionnel de travail avec des cies locales et des cies d’autres cantons ou étrangères (décidées par vous ou par une convention avec un partenaire extérieur) ?

Les productions qui ont lieu au Loup émanent de compagnies genevoises en majorité. Cela a été décidé et défini lors de la signature de la convention

L.9. Comment définissez-vous une compagnie locale, étrangère ?

Et vous ? Pour nous, une compagnie locale est composée de personnes vivant et créant à Genève. Si le ou la metteur en scène est genevois, ou que la compagnie s’est constituée à Genève et y travaille, on peut considérer cela comme local. Mais il est vrai qu’idéalement le local devrait s’élargir au moins jusqu’à Lausanne, voire La Chaux de Fonds. Lors d’une création d’une compagnie romande, nous sommes également attentifs à la distribution, par exemple si une bonne part des comédiens engagés sont résidents à Genève.

L10. Avez-vous des proportions de spectacles selon les disciplines artistiques ? Si ce n’est pas déjà le cas, prévoyez-vous d’accueillir de la danse et des projets pluridisciplinaires ?

La majorité des spectacles présentés dans notre saison sont théâtraux, mais nous ouvrons aussi notre plateau à des projets musicaux, de la danse, de la performance et même parfois à de l’opéra.

L.11. Quels montants attribuez-vous aux cies présentées ? Avez-vous des règles définies ou décidez-vous en fonction de chaque projet?

En 2014, hors les créations de la compagnie du Loup, la somme de 330 000 CH a été attribuées aux créations et accueils de compagnies indépendantes (au total 97 représentations).

L.12. Comptez-vous les montants accordés aux cies par les collectivités publiques dans le budget global de votre structure ?

Non.

L.13. Avez-vous une grille salariale  – concernant votre équipe – concernant les cies que vous présentez ?

Oui pour notre équipe.

L.14.Quelles propositions de mesures avez-vous mis en place concernant la culture que vous désirez partager (ex. théâtre à midi, théâtre hors les murs, etc.) ?

– Organisation d’une saison des P’tits Loups (spectacles en matinée dès 2 ans)
– Organisations de conférences avec des intervenants ayant une approche architecturale des lieux culturels
– Implication dans diverses associations de politique culturelle (RAAC, Nouvelle Comédie, Alhambra, Astej, Pool)
– Organisation de stages de théâtre et philosophie et d’ateliers inter-générationnels.
– Enseignement et présentation du travail des ateliers des enfants et adolescents.

L.15. Qu’est-ce qui peut être amélioré pour développer la diffusion et quels critères établir ?

Actuellement, la diffusion des spectacles en création chez nous est prise en charge par les compagnies elles-mêmes. Le Théâtre du Loup appuie ce travail de diffusion en s’impliquant notamment dans le Pool des théâtres romands. Une plus grande circulation intercantonale serait également bienvenue et donnerait sans doute une meilleure visibilité aux projets.

L.16 Quel type de relation souhaiteriez-vous avoir avec la Ville de Genève ? Sous quelle forme souhaitez-vous que le dialogue ait lieu ?

Les rencontres théâtrales sont sans doute un bon moyen de créer du lien, d’apprendre à mieux se connaître au sein de ce milieu et d’établir un contact plus proche avec les personnes qui nous gouvernent. Nous espérons que cela débouchera sur de bonnes perspectives pour la création théâtrale, et que les différents lieux pourront continuer à travailler dans de bonnes voire de meilleures conditions dans le futur. Nous souhaiterions également avoir plus souvent l’occasion de rencontrer les responsables culturels lors des spectacles.

26 août 2014. Théâtre du Loup.

Tagués avec : ,
Publié dans Arts de la scène, Réponses des directions des lieux
Actu
Pour sa quatorzième édition PREMIO – le prix d’encouragement pour les arts de la scène - recherche de nouveau de jeunes artistes professionnels qui ont un projet de création en Suisse. Suite

« Il a fait des propositions »

Bertolt Brecht qui avait contribué à définir la politique culturelle de son pays souhaitait que son épitaphe soit ainsi rédigée « Il a fait des propositions».

 

« Il faut partir des expériences du terrain et prendre la culture participative comme levier d’une politique culturelle repensée. » Fleur Pellerin, ministre de la Culture, 20 octobre 2014 à France culture.

 

"Et tant pis pour les gens fatigués." Jacques Rancière.