Evelyne Castellino – Cie 100% Acrylique

Compagnie 100% Acrylique. Evelyne Castellino – Nathalie Jaggi

 

A1. Quelles sont vos attentes concernant une rencontre entre les acteurs et actrices des arts de la scène et Sami Kanaan, magistrat en charge de la culture en Ville de Genève ?

Connaître les priorités de la Ville de Genève. (création, diffusion, reprise, encourager les projets qui osent une grande distribution, ) donc définir les priorités, c’est définir un projet culturel à long terme.

Une écoute des cas particulier. Il y a dans la définition « Les arts de la scène » un pluriel qui démontre la pluralité des spectacles créés à Genève. Aucune définition, aucune règle ne pourra englober tous les cas. Donc j’attends une disponibilité du magistrat ou de ses collègues, pour recevoir, ou lire attentivement les différents projets qui lui seront soumis.

A.2. Quelles sont vos 2 revendications prioritaires à faire valoir auprès de Sami Kanaan, magistrat en charge de la culture en Ville de Genève ?

J’aimerais qu’il prenne en compte les créations dont les interprètes sont des jeunes « en devenir – pas encore professionnels » qui sont entourés de multiples créateurs professionnels. Pour être plus précise qu’il prenne en compte « les compagnies Junior », qui représentent la relève au sens large, les adultes de demain, les artistes de demain, les spectateurs de demain, les responsables politiques de demain.

J’aimerais qu’il prenne aussi en compte les créations « lourdes », ce qui signifie qu’elles engagent un grand nombre d’interprètes et de créateurs,  et qui seront, de ce fait difficilement tournables. Elles donnent l’opportunité à un grand nombre d’artistes d’ici de travailler, et c’est important.

Si toutefois, ces productions avaient la qualité d’être vues ailleurs, il est indispensable de pouvoir engager une personne qui va s’engager à 100% pour défendre, et présenter ce type de production aux salles et programmateurs qui pourraient accueillir ces productions.

Donc une compagnie qui osent de grosses production doit pouvoir engager un agent de diffusion. Nous sommes un exemple : nous avons beaucoup tourné lorsque nous étions sous contrat de confiance puis de prestation auprès du DIP, un responsable était salarié à mi-temps pour ce travail de diffusion et nous avons tourné de très grosses productions dans de gros lieux.

(« Barbe-Bleue » , « On achève bien les chevaux », « Roi fatigué  cherche royaume pour vacances », « Robin des Bois » « Maman, encore un tour » « Allegro Fortissimo ». Toutes ces productions comptaient entre 10 et 20 personnes sur le plateau et une quinzaine de créateurs autour.

A.3. Avez-vous des questions que vous aimeriez poser au magistrat afin de mieux comprendre le fonctionnement de son département concernant les arts de la scène ?

Quels sont les critères d’engagement des responsables des disciplines différentes (musique, théâtre, image, danse, théâtre physique, etc).

Doivent-ils (ou elles) avoir été acteurs dans une des disciplines dont ils auront la charge pour choisir (ou pas) les créations qui leur seront proposées.

Quelles sont les 10 critères importants pour choisir ou non un projet.

Est-ce que le parcours d’une compagnie qui dure, qui résiste au temps, qui a créé un grand nombre de spectacles, qui a réuni un grand nombre de créateurs, qui a salarié un grand nombre d’artistes pratiquement chaque année, qui a beaucoup tourné, depuis plus de 30 ans, est pris en compte ?

A.4. Pouvez-vous lister 10 critères qui permettent le mieux de situer et valoriser votre travail (ex : nombre de créations à votre actif, d’années de travail, de dates ou de lieux de tournée, enjeux pédagogiques, de nombre d’employés de votre cie, etc.) ?

Une compagnie ne s’affirme pas dans la durée par la force magique d’une seule personne : elle doit ce résultat à la force d’un groupe. Cela représente beaucoup de monde : tous les collaborateurs-créateurs  – qui à chaque production apportent « leur grain à moudre » –  et bien sûr le public d’une cité qui, fidèle, se déplace et remplit les salles. (comédiens-danseurs, vidéastes, musiciens, scénographes, dramaturges, administrateurs, costumières, techniciens  participent au matériau humain de 100% Acrylique ).

L’humanité – choix des sujets et respect des créateurs engagés – est le souci majeur de la compagnie depuis sa création. Force et ténacité en tant que compagnie indépendante d’avoir su et d’avoir pu créer du collectif !

L’arrêt de tout soutien régulier isole le « savoir » du « pouvoir ».

Nous avons réussi à réunir les fonds nécessaires pour produire et tourner des productions réunissant une importante distribution,  ce qui correspond exactement à la politique culturelle actuelle du Label+ Théâtre romand.  Association inter-cantonale, dont le projet est de permettre aux compagnies de penser un projet plus ambitieux, répondant à des critères tels qu’une importante distribution, l’engagement d’un dramaturge ou d’un assistant, l’engagement d’artistes d’autres disciplines (musique, danse, cirque, etc), des dispositifs scéniques importants ou complexes, etc.

NOMBRE DE CREATIONS : 28 créations   

création de la Compagnie 100% Acrylique en 1983. Ses dernières créations :Barbe-Bleue reprise BFM (Genève)2004   Barbe-Bleue au Parc   en plein air Parc de la Mairie de Vandoeuvres, été 2004
Le Prunus La Parfumerie 2005  Robin des Bois. Théâtre Am Stram Gram 2006
Roi fatigué cherche royaume pour vacances  Salle des Eaux-Vives (ADC) 2007  repris en 2008 et 2013 dans cette même salle. Topographies La Parfumerie     2008   Sacré Printempsperformance pour les 25 ans de la Cie     La Parfumerie  2008    Europeana de Patrick Ourednik  La Parfumerie   2010   Oh oui love you La Parfumerie   2011   Europeana,  reprise   La Parfumerie  2011  Electronic City de Falk Richter  2013   Projet 2014-2015 : Macbeth et Lady M

Lieux de créations :  Théâtre Off    La Jonction  Théâtre Pitoëff   Théâtre du Grütli  Théâtre Am Stram Gram   La Traverse    Salle S. I. Patino   Festival de la Cité / Lausanne    Alhambra     Grange de Dorigny (Lausanne)  La Comédie de Genève,   La Parfumerie     Stadt Theater Berne     Château rouge (Annemasse)  BFM

Lieux de tournée en Suisse  Festival de la Cité à Lausanne   Salle communale d’Onex  Théâtre de Neuchâtel  Octogone de Pully  Théâtre municipal d’Yverdon  Théâtre municipal de Vevey  Théâtre du Crochetan à Monthey  Théâtre de Beausobre à Morges  Dépôt Hardturm à Zürich  La Kaserne à Bâle  Dance Festival à Neuchâtel  Théâtre de Valère à Sion  Théâtre populaire à la Chaux de Fond,  Centre culturel de Moutier,  La Dampfzentral à Berne pour le Berner Tanztage festival  La Cigale à Lucerne,  Théâtre à Frauenfeld   Stadttheater à Berne  Espace Moncor à Fribourg  Nuithonie à Fribourg  Théâtre du Passage à Neuchâtel  Théâtre  Kleber Méleau  Théâtre du Loup  La Grange de Dorigny à Lausanne  L’Arsenic à Lausanne,  Le CO2 à Bienne,

Lieux de tournée en France  Théâtre des Amandiers à Paris,  Festival européen de théâtre à Grenoble, Théâtre des Jeunes Années à Lyon,   TNP à Lyon  Maison de la Culture Malraux à Chambéry,  Château Rouge à  Annemasse,  Maison des Arts de Thonon,  Théâtre de la Renaissance à Oullins (Lyon)  Théâtre de Vellein de Villefontaine  Le Dôme d’Albertville  Centre culturel d’Orly (Paris)  Théâtre Alexandre Dumas (Saint-Germain en Laye)  Théâtre du Lierre (Paris)  L’Esplanade à Thonon Le Granit à Belfort

Enjeux pédagogique  Non seulement, nous pratiquons la scène avec les enfants et les jeunes (la scène est une école de vie), mais nous les amenons à découvrir des spectacles que nous leur présentons régulièrement, qu’ils soient de théâtre ou de danse.

Les troupes Acrylique Junior (danse-théâtre et théâtre) se produisent régulièrement sur la scène de la Parfumerie et ont tourné dans ces lieux :

Leurs dernières créations : Histoires de papiers» «Au delà du Mur…mure»   projection du film « Sorties des Eaux » (juin 2009) Workshop autour de «La main de Dieu» de Yasmine Char «Folie au musée» « My foot, mon œil » (2011)  « L’Ecole au fil du temps » (2011) « Electronic City de Falk Richter » version avec la Bande J (2012) « Les règles du Savoir vivre » de J.-L. Lagarce (2013)« Les Misérables » (2014)

A.5. Lorsque vous projetez de créer un nouveau projet, savez-vous déjà où vous pourrez le présenter à Genève? A l’étranger ? Avez-vous un rapport privilégié avec une structure genevoise ? Avez-vous un interlocuteur identifié pour le type de travail que vous réalisez ?

Oui :  le Théâtre de la Parfumerie qui est notre lieu de résidence, dirigé par un collectif dont je fais partie. J’ai été à la base du projet « Parfumerie » (1994)
Non, nous n’avons pas d’interlocuteur identifié pour notre travail « théâtre physique, spectacle multi-expression (théâtre, danse, images, musique, chant).

A.6. Quelle diffusion souhaitez-vous pour votre travail (périmètre géographique, type de lieu, type d’accueil, etc.) ?

Suisse, France voisine, Jura, région Rhône Alpes et bien sûr plus loin, mais avec des moyens financiers qui correspondent à notre politique salariale.

A.7. Quelle est selon vous le meilleur moyen d’atteindre votre objectif de diffusion ? Quel est selon vous le meilleur soutien pour vous aider à atteindre votre objectif de diffusion ?

De pouvoir engager responsable de ce poste.

A.8. Revendiquez-vous une esthétique définie ? Quels critères ou quels termes utilisez-vous pour définir l’esthétique de votre travail ?

Déjà répondu plus haut :  Notre travail « théâtre physique, spectacle multi-expression (théâtre, danse, images, musique, chant).

A.9. Quels engagements souhaitez-vous que les structures prennent pour soutenir et développer au mieux les arts de la scène ? (Développer un public ? assurer la diffusion du projet ? formation continue ? insertion professionnelle ? production des projets ? coproduction ? production déléguée ? autre ?)

Assurer la diffusion du projet ou permettre l’engagement d’une personne responsable de la diffusion.
Assurer le financement pour payer l’entraînement régulier des interprètes (formation continue)  occuper intelligemment, utilement les corps et les esprits pendant les périodes « entre engagement » .

10. Souhaitez-vous qu’il existe une ou plusieurs sources de financement publiques pour vos créations (situation actuelle ou une nouvelle répartition)  

Je souhaite plusieurs sources de financement, car je suis pour la pluralité des critères de jugement. La diversité des formations des personnes engagées pour éviter au maximum une ligne trop unifiée dans les choix  des créations.

 

Compagnie 100% Acrylique. Evelyne Castellino – Nathalie Jaggi. 13 septembre 2014.

Tagués avec : ,
Publié dans Arts de la scène, Réponses des artistes et des compagnies
Actu
Pour sa quatorzième édition PREMIO – le prix d’encouragement pour les arts de la scène - recherche de nouveau de jeunes artistes professionnels qui ont un projet de création en Suisse. Suite

« Il a fait des propositions »

Bertolt Brecht qui avait contribué à définir la politique culturelle de son pays souhaitait que son épitaphe soit ainsi rédigée « Il a fait des propositions».

 

« Il faut partir des expériences du terrain et prendre la culture participative comme levier d’une politique culturelle repensée. » Fleur Pellerin, ministre de la Culture, 20 octobre 2014 à France culture.

 

"Et tant pis pour les gens fatigués." Jacques Rancière.