Une Manifesta 11 surréelle dans une Suisse isolationniste ?

manifestamodel_605
Maquette du Pavillon of Reflections © ETH Studio Emerson.

Manifesta 11 ouvrira ses portes à Zurich le 11 juin 2016, sous le titre «What People Do for Money : Some Joint Ventures». L’objectif de la Manifesta consiste à mieux faire comprendre l’art contemporain et le rôle qu’il peut jouer au sein de la société. 

Une Manifesta dans une Suisse à la politique extérieure isolationniste est-elle idyllique ?

La Manifesta réagit à chacune de ses éditions à la diversité des conditions sociales, politiques et géographiques au sein de l’Europe actuelle. Depuis la première édition de la Manifesta il y a 20 ans, les initiateurs placent toujours la pensée critique, la recherche scientifique et l’expérimentation artistique au centre. « Une Manifesta en Suisse, dans un pays avec son système de démocratie directe, un niveau de vie élevé et une politique extérieure isolationniste, aurait un caractère pour ainsi dire idyllique, se sentirait absolument surréelle à une époque où l’Europe se voit confrontée à la plus grave crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale. Parallèlement, cette Manifesta tire justement sa spécificité de cette contradiction », selon la directrice de la Manifesta Hedwig Fijen. Et Corine Mauch d’ajouter: « Je suis très heureuse que la Manifesta se déroule à Zurich. Le concept convient à Zurich. La ville, sa population et la scène artistique locale feront partie de la Biennale. La Manifesta apporte un regard extérieur critico-artistique sur notre ville. La Manifesta doit également attirer dans la ville, et concerner, un public renouvelé et élargi, généralement moins concerné par l’art contemporain et moins présent dans les musées et les expositions. »

Les nouvelles productions issues de la collaboration entre des artistes du monde entier et les professionnels zurichois sont multiples. Avec plus d’une centaine de positions, la partie historique de l’exposition a été conçue par le curateur de la Manifesta Christian Jankowski en association avec Francesca Gavin. Les différents modes de représentation artistique de mondes de travail, actuels ou historiques, sont envisagés et examinés sous le titre «The Historical Exhibition: Sites Under Construction».

M11_Cattelan_3_605
Maurizio Cattelan et Edith Wolf Hunkeler, ancienne athlète Paralympique et championne du monde. © Manifesta 11.

C’est ainsi que l’artiste catalan Caries Congost travaille avec les pompiers professionnels zurichois et illustre dans son film Simply the best la différence entre vocation et travail payé. Maurizio Cattelan collabore quant à lui avec une athlète paralympique, Teresa Margolles avec une travailleuse du sexe transsexuelle, Marguerite Humeau avec un ingénieur en robotique et Shelly Nadashi avec une enseignante en littérature. l’écrivain français Michel Houellebecq compte également parmi les artistes participants. En association avec un médecin, il invite les visiteurs de la Manifesta à effectuer un check-up minutieux de son corps.

M11_Bijl_605
Guillaume Bijl et Jacqueline Meier, styliste pour chiens, au salon pour chiens Dolly. © Manifesta 11.

Ces joint-ventures sont à l’origine de trente nouvelles productions. Chaque projet artistique se présente sous trois formes: l’une dans un satellite, l’autre dans l’une des institutions d’art classiques et la dernière sous la forme d’un film dans le Pavillon of Reflections.

manifestam11_605
Projet du « Pavillon of Reflections » © ETH Studio Emerson

 

Le concept curatorial et l’idée de Manifesta 11

Trente artistes (hommes ou femmes) internationaux développent des projets avec leurs « host(s) » (hôtes) – des représentant(e)s de différentes branches professionnelles sélectionné(e)s par eux/elles-mêmes. Les résultats de ces collaborations seront exposés dans les différents lieux de travail des hôtes (appelés satellites) et dans les principales expositions de la Manifesta, dans de célèbres institutions d’art zurichoises. Depuis le mois dernier déjà, de nouveaux projets de la Manifesta sont peu à peu inaugurés dans les lieux d’exposition satellites pour les amis des hôtes.

L’icône architecturale de la Manifesta 11 est le Pavillon of Reflections, une plate-forme flottante récemment construite sur le lac de Zurich. Avec son écran géant à LED, des tribunes de spectateurs, une piscine et un bar, le pavillon offre un espace de dialogue et de réflexions autour des œuvres d’art inédites créées pour la Biennale. Le programme de manifestations du Pavillon of Reflections s’organise autour de films qui accompagnent les processus de création des nouvelles productions artistiques et qui documentent leur réception dans le milieu des « hosts » (invités). Les films documentaires ont été réalisés en collaboration avec des étudiants et des alumni du Department Cast/ Audiovisual Media de la ZHdK. Les interventions seront modérées par des élèves de Zurich qui accompagnent la Manifesta 11 en tant que « détectives de l’art ».

Les joint-ventures entre artistes et représentants de différentes catégories professionnelles

Manifesta 11 présente trois nouvelles productions de Michel Houellebecq, Teresa Margolles et Caries Congost.

M11_Houellebecq_605
Michel Houellebecq et le Dr. med. Henry Perschak, Facharzt für Allgemeine Innere Medizin
Photo © Manifesta 11.

Michel Houellebecq, auteur célèbre pour son regard aussi impitoyablement analytique que prophétique sur le présent, entreprend pour la Manifesta 11 un check-up minutieux de son corps après que sa constitution corporelle a régulièrement fait l’objet d’analyses et de spéculations médiatiques. De surcroît, Michel Houellebecq emprunte ainsi à nouveau une voie de son travail artistique: la photographie. Son hôte, le docteur en médecine Henry Perschak, depuis 36 ans médecin et directeur du Centre d’expertise médicale à la célèbre clinique zurichoise Hirslanden, étudie l’Enfant terrible de la littérature française au moyen d’ECGs, d’IRMs et d’analyses de sang. Intéressé par l’esthétique de la médecine, Houellebecq confronte des radiographies de son cerveau et des enregistrements sonores, mais également des images animées du cœur et de la circulation [sanguine] à des calculs destinés au diagnostic. La question qui se pose est la suivante: quel est le coût de la santé?

M11_Margolles Teresa_605
Teresa Margolles et Sonja Victoria Vera Bohorquez, travailleuse du sexe transsexuelle © Manifesta 11.

Teresa Margolles, photographe, vidéaste et performeuse artistique mexicaine, aborde depuis plus de dix ans la violence extrême dans son Mexique natal et la guerre de la drogue qui s’y déchaîne. Pour la Manifesta 11, elle initie une rencontre entre des travailleuses du sexe transsexuelles de Zurich et de Juarez, Mexique. La rencontre se déroule dans le cadre d’une partie de poker. L’une des travailleuses du sexe, 1’« hôte» de Margolles, est la Zurichoise Sonja Victoria Vera Bohorquez. Un dialogue est censé s’établir durant la partie de poker autour de la diversité des réalités de vie et conditions de travail des travailleuses du sexe transsexuelles dans les deux pays. La performance est prévue durant les premiers jours de la Manifesta à l’hôtel Rothaus. L’espace reflètera durant la Manifesta le contexte global et les détails de la rencontre sous la forme d’une installation multimédia.

Le jeune artiste catalan Carlos Congost est fasciné par les pompiers professionnels zurichois. Son hôte est Roland Portmann de Schutz & Rettung Zürich. « Simply the best » est un « Mockumentary » centré sur un jeune pompier professionnel suisse. Amateur de musique gospel, le protagoniste est aussi un fan absolu de la star américaine Tina Turner qui vit désormais en Suisse. C’est en son honneur que Congost met en scène pour la Manifesta 11 un spectacle pyromusical dont la préparation et les essais constituent, avec des coups du destin consécutifs, le thème du travail vidéo artistique. Congost souhaite ainsi interroger la signification du travail, des loisirs et de l’économie dans le contexte non seulement suisse, mais également international. L’acronyme « FI/RE» pour Independance/Retiring Early, qui désigne ce comportement, est très répandu en Suisse: bien investir pour arrêter de travailler le plus tôt possible.

Le concept de médiation de la Manifesta 11

L’objectif de la Manifesta consiste à mieux faire comprendre l’art contemporain et le rôle qu’il peut jouer au sein de la société. La médiation artistique joue en ce sens traditionnellement un rôle central dans le concept de la Biennale d’art – il en va de même pour la Manifesta 11 à Zurich. Cette Manifesta 11 permettra en particulier de ressentir la façon dont l’art contemporain peut activer un public très hétérogène. L’équipe de médiation menée par Yana Klichuk et David Smeulders a conçu un programme de médiation surprenant autour de la question: dans quelle mesure la participation peutelle contribuer à enthousiasmer pour l’art de nouveaux groupes de public ? L’équipe ne s’appuie donc pas sur des connaissances préalables, mais souhaite inciter les participants à se forger un avis personnel et indépendant. Toutes les personnes intéressées par l’art – quel que soit leur âge, leur expérience et leurs connaissances artistiques – sont invitées au débat.

« Le concept curatorial de la Manifesta 11, les Joint Ventures, peut être considéré en soi comme un projet de médiation : des artistes engagent des non-artistes dans la production d’art. Dans son programme de médiation, la Manifesta potentialise cette expérience en invitant des «professionnels étrangers au monde de l’art» qui complètent les visites guidées proposées par des visites assurées par des historiens de l’art et représentent les Joint Ventures de la Manifesta selon différentes perspectives », selon la responsable médiation Yana Klichuk.

La plate-forme de production artistique locale et régionale: les Parallel Events

La Manifesta donne l’occasion de présenter dans un contexte international la diversité de la vie culturelle, aussi bien urbaine que locale et régionale. Les Parallel Events se sont affirmés à chaque édition de Manifesta comme des composantes essentielles de cette vitrine. Ils présentent des projets dans le domaine des arts plastiques – performance, vidéo, photographie, danse, théâtre, musique et design. Peter Haerle, directeur du Département des affaires culturelles de la ville de Zurich, à ce sujet: « Les Parai lei Events présentent la diversité artistique zurichoise dans toutes ses facettes: ils témoignent de la force et de la vitalité de la scène artistique libre, mais également du potentiel créatif et artistique des institutions d’art. Je me réjouis de découvrir ce paysage artistique très coloré à l’occasion des Parallel Events. »

Pour le programme des Parallel Events, le « Foto-Ernst » – une boutique zurichoise spécialisée dans la photographie fermée depuis des années – est transformé en cabinet de curiosités de l’image analogique. Des cours hebdomadaires d’initiation et de perfectionnement transmettent l’artisanat de la photographie analogique et lui redonnent vie. Le lieu doit devenir une source d’inspiration grâce à sa magie et permettre la création de nombreuses petites œuvres d’art inédites. Le site Internet de la Manifesta 11 présente un aperçu de l’ensemble des 38 projets.

Xenix-Open-Air, le programme de films est le fruit d’une collaboration entre le cinéma Xenix et la Manifesta 11 ; il peut être visionné sur le site Internet de la Manifesta 11.

Le catalogue «What People Do for Money» de la Manifesta 11 place au centre les invités des artistes et comprend de nouveaux textes de Franco Berardi, Harald Falckenberg, Aaron Moulton, Sally O’Reilly, Mikhail Shiskin et Jakob Tanner. Le catalogue bilingue (allemand/anglais) est publié par les éditions Lars Müller Publishers.

Le guide succinct de la Manifesta 11, en allemand, français et anglais, présente un aperçu de l’ensemble des œuvres d’art et des lieux d’exposition, une carte de la ville et des informations complémentaires sur les artistes, en texte et en image, ainsi que des informations sur Zurich utiles aux visiteurs.

Manifesta 11 Zurich 11.6.-18.9.2016 www.manifesta11.org /

Tagués avec : , ,
Publié dans art contemporain, festivals, manifestations, scènes
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact