Tony Morgan, Hommage

morganfaire-605
« Faire », Hospital Edition, édition de 8 gravures (photopolymère) tirée à 30 ex.), Olten, 2000.

A sa mort le 17 octobre 2004, il y a dix ans, Tony Morgan laissait un important fonds d’atelier, films, photos, reliefs, peintures, estampes et carnets. Pressé par la maladie il avait mis de l’ordre dans ses affaires, organisé son atelier en réserve, construit des chariots pour ses toiles et une étagère pour classer par dates, listes, cahiers, brochures et catalogues.
Il avait activement participé à l’importante rétrospective de ses œuvres des années 70 organisée par le Mamco et signé une installation vidéo spécialement faite pour la galerie Michel Foex. Le livre, « Qui diable est donc Herman » publié à cette occasion éclairait encore son parcours par des essais, dont un autobiographique. Un choix d’œuvres restreint faisant l’objet de notices rédigées avec Sophie Costes, historienne de l’art et conservatrice au Mamco, commente, donne de grands axes et pointe des jalons.

Tony Morgan, qui a travaillé jusqu’à sa mort laissait aussi un projet d’édition commencé à l’hôpital avec la complicité du service culturel des HUG que dirigeait Jacques Boesch. Hospital édition devait être achevée, exposée et diffusée.
C’est de cela et d’autres choses liées à son œuvre et à sa postérité que Tony Morgan avait discuté avec chacun de ses amis, distribuant des devoirs de vacances. Ce noyau de proches composait ce que Tony appelait ses familles, concept englobant, proche de la tribu.

Afin de mener à bien cette entreprise l’association TMStudio a été créée avec pour but d’étudier l’œuvre et de mieux la faire connaître. Ce nom relève un point essentiel et fondamental : grâce à la volonté de sa famille qui en reste propriétaire, l’œuvre a été conservée dans l’atelier ce qui en fait un lieu d’étude privilégié.

tonymorgan
Tony Morgan / Herman’s costume / Fondation de Appel / Amsterdam / 1976

Première mission du TMStudio, Hospital edition a été éditée et exposée avec la collaboration du service culturel des HUG et du FMAC, mais aussi avec celle des étudiants et enseignants de communication visuelle de la Haute école d’art et de design, qui ont non seulement produit une exposition et un documentaire mais aussi une brochure (plutôt un Journal du patient), des cartes postales, des autocollants, distribués aux patients, et des sets de tables distribués aux soignants, comme le voulait l’artiste.

Le TMStudio ne s’est pas arrêté là, il s’est attelé à un travail de fond : inventaire et campagne photographique nécessaire à la diffusion comme à l’étude.

A la suite d’une visite de l’atelier par le professeur Gamboni et ses étudiants, Anouk Furst qui assistait à ce séminaire s’est engagée dans une recherche et à soutenu brillamment en 2007 un mémoire de licence intitulé « Les métamorphoses de Herman à travers les carnets de Tony Morgan de 1971 à 1980 » au département d’histoire de l’art de la faculté des lettres de l’Université de Genève.
La même année, Renate Buschmann, achevait sa thèse sur les « Between shows » que Tony Morgan avait organisés à la Kusnthalle de Dusseldorf en publiant un livre : « Chronik einer Nicht-Ausstellung,Between 1969-73, Kunsthalle Düsseldorf ». Elle organisait aussi dans le même lieu une exposition qui rendait habilement compte de ces « non expositions » à travers les œuvres présentées à l’époque et des photographies documentaires de Bernd Jansen. Un journal qui comprenant une interview qu’elle avait menée avec Tony Morgan en 1999 complétait le dispositif muséographique.

En 2009, cinq ans après la mort de Tony Morgan, Samuel Gross exposait à la galerie Evergreene (Genève) une série de photos des années 70 et des peintures. Christian Bernard présentait, quant à lui, à nouveau des œuvres déjà exposées dans la rétrospective du Mamco, au Printemps de Toulouse.

En décembre 2011, la Galerie Thomas Dane à Londres: Tony Morgan – Some films (and videos) – 1969 to 1973. A la suite de cette importante exposition de films et images de cette période Tony Morgan entrait dans les collections de la Tate Modern.
L’année suivante la même galerie projetait « Resurrection » film de Tony Morgan et Daniel Spoerri à Art Unlimited Basel et ce film entrait dans les collections des Abattoirs de Toulouse.

Ce rapide tour d’horizon montre l’intérêt que suscite l’œuvre de Tony Morgan. Pour lui rendre hommage 10 ans après sa mort, le TMStudio organise deux événements flash.
Une exposition conçue par Samuel Gross, curateur et Philippe Deléglise, artiste et ami de Tony qui ouvre à l’espace Forde le 15 octobre et une projection de film au cinéma Spoutnik imaginée par François Bovier, spécialiste de cinéma expérimental contemporain.

Cette forme courte d’expositions reprend celles que Tony Morgan à lui-même organisées en inventant et en animant le Laboratoire d’impression, et toutes les actions, performances et événements éphémères inventés pour répondre aux circonstances et mêler l’art à la vie.

Claude-Hubert Tatot

Films – Exposition – Performance : voir le programme

Tagués avec : , ,
Publié dans arts, cinéma, expositions, performance
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact