Théâtre: un trio contre la neutralité neutralisante

Conférence de presse à  la galerie Agent Double ©Maya Boesch

28 février. Conférence de presse masquée à  la galerie Agent Double à Genève. ©Maya Boesch

Trois auteures qui ont présenté leur candidature commune à  la direction du Théâtre du Grütli ont organisé une conférence-performance pour tenter d’ouvrir le débat sur la place du théâtre à  Genève. Entretien avec Karelle Ménine.

La question du théâtre genevois dépasse le cadre du Grü

Le 28 février dernier, masquées pour symboliser l’atmosphère de secret qui, selon elles, entoure le processus de sélection, Karelle Ménine, Antoinette Rychner et Julie Gilbert ont formulé nombre de propositions.  » à Genève, aujourd’hui, le théâtre ne peut, ne doit, s’endormir. L’enjeu qui l’attend, ces vingt prochaines années, c’est d’inscrire une place forte parmi les autres acteurs du théâtre francophone. C’est d’être LE lieu où il est important de venir. Le lieu avec lequel s’associer. Le lieu des possibles au milieu d’une raréfaction des prises de risques. Aujourd’hui, cette ambition lui manque cruellement.
Il faut perturber le lémano centrisme qui nourrit le désintérêt entre compagnies et entre cantons en multipliant les collaborations artistiques avec toutes les zones géographiques helvétiques actuellement considérées comme périphériques (Jura, Valais, Grisons). Il faut arrêter la neutralité neutralisante : que les politiques prennent le risque de s’engager dans des choix artistiques forts qui permettent à  certaines compagnies de travailler avec des moyens, quitte à  décevoir, quitte à  se tromper. Grü ou autre, il n’est pas question de jouer un théâtre contre un autre mais d’avoir tous les théâtres possibles, ce choix relève du politique. »

Entretien avec Karelle Ménine:

Karelle Ménine regrette que le milieu du théâtre ne réagisse pas « tout le monde est-il désabusé ou égoïste ? »

Karelle Ménine, Antoinette Rychner et Julie Gilbert ont le mérite d’avoir tenté d’ouvrir le débat avant la fin du processus de sélection. Ce n’est qu’une fois le choix de la nouvelle direction connu qu’un certain nombre de compagnies, réunies dans un « Collectif d’artistes pour la diversité culturelle à Genève » ont décidé d’exprimer leur mécontentement auprès d’un magistrat en charge du département des affaires culturelles qui n’aura plus de responsabilités dans un peu plus d’un mois.

Jacques Magnol

 

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans politique culturelle, scènes
Un commentaire pour “Théâtre: un trio contre la neutralité neutralisante
1 Pings/Trackbacks pour "Théâtre: un trio contre la neutralité neutralisante"
  1. […] Contact Envoyer ou Imprimer cet article « Théâtre: un trio contre la neutralité neutralisante […]

copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact