Théâtre et cité, pourquoi en parler ?

Sami Kanaan, Conseiller administratif de la Ville de Genève, en charge de la culture et du sport.

Ce lundi 24 septembre s’ouvre le cycle des Rencontres théâtrales avec une première soirée consacrée à la place du théâtre dans la cité. Je me réjouis sincèrement de cette rencontre, comme des suivantes, et des échanges que j’espère animés et fructueux. Si la plupart des Rencontres concernent des problématiques concrètes touchant la politique culturelle dans le domaine du théâtre, la soirée qui nous réunira lundi à l’Orangerie nous donne l’occasion d’une véritable réflexion sur le théâtre lui-même comme domaine artistique, son évolution, son lien avec la ville, la société et avec les enjeux contemporains.

La Ville de Genève est historiquement très engagée dans la culture. Infrastructures, moyens financiers, institutions dans tous les domaines artistiques, son soutien au théâtre est important: plus de 15 millions de subventions pour les compagnies et les théâtres, 13 bâtiments (Comédie, Poche, Am Stram Gram, Marionnettes, Grütli, Orangerie, Saint-Gervais, Usine, Etincelle Jonction, Traverse, Pitoëff, Casino théâtre, Grottes) ou salles mis à disposition, un atelier de décors de théâtre, des salles de répétition, des moyens pour les échanges et les tournées, pour la médiation, des outils pour l’accès, pour la promotion, pour le soutien aux intermittent-e-s. D’autres partenaires comme le canton, les villes et les communes, Pro Helvetia, la Loterie et divers privés soutiennent également le théâtre dans notre région.

Aujourd’hui, l’actualité du monde théâtral à Genève, et plus largement le monde des arts de la scène, se trouve au cœur d’enjeux majeurs pour leur développement : nouvelle Comédie, reconstruction du Théâtre de Carouge, pavillon pour la danse, relogement de la Parfumerie, mais aussi les effets très pernicieux de la loi fédérale sur l’assurance-chômage, la mise en place de conventions de soutien à l’échelle lémanique et d’une dynamique régionale en matière culturelle, les implications potentielles du projet de loi sur la culture du canton de Genève et de la nouvelle Constitution, etc. Ces enjeux concrets vont entraîner des débats sur la nécessité de ces investissements et de ces institutions et sur la politique culturelle régionale et municipale.

Plusieurs voix se sont élevées ces dernières années pour dénoncer l’échec de la démocratisation de la culture, pour critiquer le peu de public qui fréquente les institutions théâtrales ou encore pour proposer de couper dans les institutions (voire de les fermer)  et de favoriser plutôt, par exemple, les arts numériques et la culture véhiculée par les nouvelles technologies. Face à la concurrence des écrans de toutes sortes et dans un contexte de crise budgétaire, le rôle de la culture est rediscuté, voire remis en question. Ces rencontres sont l’occasion d’un échange sur ces évolutions aussi.

Mon expérience de 15 mois à la tête du département de la culture et du sport, nourrie aussi bien des nombreuses rencontres passionnantes effectuées au gré des semaines que des dossiers concrets auxquels j’ai pu me confronter, m’amène à faire des propositions dans le domaine du théâtre. L’autonomie des scènes et des acteurs est fondamentale; ceci étant un dialogue doit s’instaurer en vue de définir des missions pour les différentes scènes, l’articulation entre elles, les conditions de soutien à la relève ou la diffusion, les règles en matière de renouvellement des directions, etc. Le Rassemblement des artistes et des acteurs culturels (RAAC) a initié  une nouvelle manière de rassembler les partenaires du domaine de la culture lors des Forums, les Rencontre théâtrales doivent permettre de continuer les débats dans le domaine du théâtre.

Les processus politiques qui mènent au vote des budgets nécessaires à la culture au sens large et aux arts de la scène en particulier ne peuvent que bénéficier des résultats de ces échanges, si les institutions politiques constatent un réel engagement des acteurs concernés, et ceci au service d’une scène artistique riche, diversifiée, engagée, créative ! Et ceci est d’autant plus vrai en période de tensions budgétaires.
Donc … que sonnent les trois coups des Rencontres et ouvrons les débats !

Sami Kanaan

 

Lire également :

Une saison autour du théâtre, par Sami Kanaan, ainsi que les nombreuses interventions des acteurs des arts de la scène.

Élargir les horizons culturels, par Sami Kanaan.

Calendrier des Rencontres théâtrales.

Commentez les sujets des rencontres et dialoguez avec les intervenants dans les espaces réservés en bas de chaque page.

Tagués avec : , , ,
Publié dans politique culturelle, Rencontres théâtrales, scènes
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact