Sami Kanaan réussit à sensibiliser Genève Tourisme à l’atout culturel

megaout2012-605
Le MEG en chantier en 2012.

A Genève où 80% des séjours sont liés aux secteurs du voyage d’affaires et des congrès qui font le bonheur des hôtels de luxe, les acteurs de la scène culturelle regrettent le peu de cas fait de la diversité culturelle comme argument touristique.

En 2012, en posant la question « Sami Kanaan peut-il faire de Genève une destination culturelle ? » la possibilité de convaincre du bien-fondé de l’argument culturel semblait bien mince. Deux ans plus tard, les efforts du magistrat rencontrent un début de concrétisation avec la signature d’une convention.

La Ville de Genève et Genève Tourisme scellent leur collaboration

Afin de renforcer la visibilité de l’offre culturelle genevoise, la Fondation Genève Tourisme & Congrès, représentée par le Président du conseil de fondation Paul E. Muller et le directeur général Philippe Vignon; et la Ville de Genève, représentée par le maire Sami Kanaan, signent ensemble une convention de collaboration. Cet engagement, accompagné d’actions communes planifiées, vise à faire évoluer l’image traditionnelle de Genève et à accroître la notoriété de son offre culturelle, riche et diversifiée.

En effet, la vitalité de l’offre genevoise sur un territoire de moins de 16 km2 est une force que les deux entités souhaitent valoriser. La qualité et la pluralité de l’offre muséale seront particulièrement prises en compte dans le cadre de cette collaboration. Des actions seront également menées autour de grandes thématiques rassembleuses incarnant les valeurs clé de la cité. Enfin, des processus d’échanges seront mis en place afin de fluidifier l’accès à l’information.

Premières actions concrètes conduites en partenariat : implantation de nouvelles balises culturelles sur le territoire municipal (2015), réalisation d’un sentier culturel thématique autour de la Réforme (2016 – commémoration des 500 ans du mouvement), déploiement d’un plan de promotion de l’offre muséale à l’étranger.

À noter que la mise en œuvre de ces mesures implique l’engagement de ressources pour les deux parties.

Il est convenu, par ailleurs, que le Département de la culture et du sport (DCS) soit le répondant exclusif de la Fondation Genève Tourisme& Congrès pour les décisions stratégiques en matière de culture, ainsi que pour l’ensemble de l’offre muséale genevoise, tous musées confondus.

Nombres d’actions de promotion de la culture par la Fondation Genève Tourisme& Congrès sont déjà une réalité. C’est le cas notamment de l’agenda des manifestations présent sur le site Internet de la Fondation et à l’arcade d’information touristique (qui accueille près de 300’000 visiteurs par an), de la présence des musées genevois dans le Geneva Pass, carte qui donne accès à plus de 50 attractions touristiques et culturelles pour un prix forfaitaire ainsi que dans de nombreux supports destinés aux Tours Opérateurs, agences de voyage, médias internationaux et touristes potentiels.

Lire également:

Sami Kanaan peut-il faire de Genève une destination culturelle ?

Tagués avec : , , ,
Publié dans politique culturelle, tourisme
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact