Plus de mille personnes expriment leur inquiétude aux évacuations brutales


Photos Jacques Magnol

Près de mille personnes étaient réunies ce 28 juillet, en début d’après-midi sur la Place Neuve, et se sont ensuite dirigées vers l’hôtel California pour protester contre la politique du logement à Genève, les évacuations brutales et la décision du Tribunal fédéral d’autoriser les évacuations sans jugement. Une grande partie des responsables des milieux culturels institutionnels et alternatifs étaient présents, peu d’élus hors quelques socialistes et un vert.

L’appel avait été lancé par le collectif Rhino et le mouvement Intersquat et largement relayé par les acteurs des milieux culturels. Après les opérations brutales dans l’immeuble du 4 rue de la Tour, à  la Maison Blardonne et au Rhino, d’autres maisons sont sur la sellette sans propositions de relogement. Crèches, cantines et lieux culturels alternatifs disparaissent. Les organisateurs de la manifestation de ce samedi déploraient le silence du Conseil d’Etat.

Tagués avec : , ,
Publié dans économie, société
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact