Nouveaux venus et auteurs confirmés de la littérature suisse

La Fondation suisse pour la culture encourage 17 écrivaines et écrivains en leur attribuant des contributions à la création d’œuvres de 25 000 francs chacune. Les écrivains obtiennent ainsi la possibilité de consacrer davantage de temps à un projet littéraire. (Communiqué)En 2014, les contributions ont surtout primé des œuvres de prose sous diverses formes, dont un thriller de science fiction et deux bandes dessinées. En complément, Pro Helvetia lance un projet pilote et soutient pour la première fois la promotion des œuvres une fois qu’elles seront terminées.

Des nouveaux venus, comme la performeuse biennoise Regina Dürig, et des auteurs connus du monde littéraire suisse, comme Monique Schwitter, Fabiano Alborghetti et Marius Daniel Popescu, auront la possibilité d’avancer un nouveau projet littéraire: en 2014, la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia a accordé une contribution de 25 000 francs à dix créateurs littéraires suisses alémaniques, cinq francophones et deux italophones. Parmi les 69 candidatures reçues, le jury mis en place par Pro Helvetia a sélectionné les projets dont le concept, le contenu et le style l’ont conquis. Le jury a fondé ses décisions sur l’examen d’un important extrait de texte, d’un descriptif de projet ainsi que des œuvres déjà publiées.

Du thriller de science-fiction à la B.D. en passant par le texte en dialecte

Au contraire des années précédentes, l’année 2014 a été dominée par les formes les plus variées de textes en prose. C’est même le cas du Tessin alors que, ces dernières années, celui-ci s’était surtout distingué par ses ouvrages de poésie. Marius Daniel Popescu, l’écrivain lausannois et chauffeur de bus aux origines roumaines, propose à ses lectrices et lecteurs quelques aperçus poétiques de son quotidien, tandis que dans son projet de roman, le Jurassien Alexandre Correa met en lumière la violence des jeunes dans la périphérie d’une petite ville. Le journaliste scientifique Beat Glogger prépare, quant à lui, un thriller de science-fiction. Andreas Neeser égrène d’émouvants souvenirs en dialecte. Le Zurichois Matthias Gnehm comme le Parisien Frédéric Pajak réalisent d’intéressants projets de bande dessinée. Pour la première fois – et il s’agit d’un projet pilote –, la Fondation soutiendra aussi la promotion des ouvrages réalisés grâce aux contributions, afin de leur offrir les meilleures chances de départ et de les aider à conquérir le public le plus large possible.

En 2014, Pro Helvetia attribue une contribution à la création ainsi qu’un subside pour la promotion d’une œuvre aux écrivaines et écrivains suivants:

Suisse alémanique

Regina Dürig, Bienne
Beat Glogger, Winterthur
Matthias Gnehm, Zurich
Daniel Mezger, Zurich
Andreas Neeser, Suhr
Markus Ramseier, Pratteln
Monique Schwitter, Hambourg
Michael Stauffer, Bienne
Patrick Tschan, Allschwil
Dieter Zwicky, Uster

Suisse romande
Alexandre Correa, La Chaux-de-Fonds
Nétonon Noёl Ndjékéry, Eysins
Frédéric Pajak, Paris
Marius Daniel Popescu, Prilly
Fanny Wobmann, Carouge

Suisse italienne
Fabiano Alborghetti, Rancate
Bérénice Capatti, Lugano

Tagués avec : ,
Publié dans littérature, politique culturelle
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact