Trop de taxes et mesures tuent les rencontres festives

Table ronde organisée par le CAR | Coordination Accueil Renseignements en partenariat avec GenèveActive, le lundi 1er juin à 18h30 au café Le Nyamuk 52 rue des Bains.
Genève étouffe sous les taxes en tout genre. Les cafetiers-restaurateurs, les petits hôteliers et commerçants n’en peuvent plus des lourdes impositions qui leur tombent dessus. Et pour couronner tout ça, sous l’impulsion de la Cour des Comptes, le coût de location du domaine public a littéralement explosé menaçant l’installation des terrasses saisonnières et des stands dans les fêtes associatives.

Si l’on ajoute à cette situation, toutes les mesures antibruit en vigueur, il ne reste plus grand chose pour que vive cette ville et surtout pour que ses acteurs/trices commerçants ou issus des milieux associatifs se motivent et se mobilisent pour enrichir et stimuler les rencontres festives.
Pour ouvrir le débat et tenter de répondre à cette emprise fiscale autoritaire et abusive sur la ville ont été invités pour en débattre avec le journaliste Jacques Magnol :

  • Jean-Pierre Bedonni, cafetier-restaurateur membre du Groupement Professionnel des Restaurateurs et Hôteliers.
  • Marlyse Fassbind, directrice Hôtel Comédie.
  • Antoine Frammery représentant des milieux associatifs.

Débat, le lundi 1er juin à 18h30 au café Le Nyamuk 52 rue des Bains. Entrée libre.
Table ronde organisée par le CAR | Coordination Accueil Renseignements

Publié dans débats
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact