Le MEG lance un concours d’architecture pour gagner de la place en pleine ville de Genève.

MEG

Jacques Hainard illustre la place centrale du MEG dans le quartier des Bains. Photo GenèveActive.ch.

« Le seul problème du est de lui trouver de la place ». Le 27 novembre 2007, lors du débat Genève Active à la FBA, Jacques Hainard a indiqué ce qu’il attendait des architectes, mais aussi ce qu’il ne voulait pas :  » Je suis terrorisé par les architectes qui veulent faire de la scénographie, alors là  je sors mon colt pour empêcher cela. Je veux des boîtes vides pour faire ce que je veux dedans, voilà  ce que j’aimerais avoir, mais j’ai un problème avec la lumière et j’ai un problème avec la chaleur. Donnez-nous donc des boîtes noires, toute noires, et mettez la lumière ailleurs ! »

Jacques Hainard, directeur du Musée d’ethnographie

 Tarramo Broenniman pose les questions de l’architecte :

En manière architecturale, la tendance lourde fait du musée une attraction touristique emblématique et le place dans une perspective spectaculaire, privilégiant parfois l’exposition du bâtiment lui-même à  celle des objets qu’il entend exposer. Le Grand Conseil et le Conseil administratif de la Ville de Genève ont manifesté leur volonté de soutenir un concours d’architecture pour le Musée d’ethnographie sur le site du 65 boulevard Carl-Vogt afin de doter l’institution d’espaces adéquats ; ce lundi 10 décembre 2007, le musée genevois va publier sa « Charte du MEG » pour que les architectes comprennent au mieux ses intentions et partant, qu’ils puissent imaginer les meilleures solutions de construction et de rénovation. Le MEG devrait tripler ses surfaces d’exposition pour disposer d’un espace total de 2500 m2.
L’ancien directeur du MEN (Musée d’ethnographie de Neuchâtel) a été appelé par Patrice Mugny pour faire aimer l’ethnographie aux genevois, il compte réussir en proposant trois types d’expositions : des expos de synthèse avec une thématique développée, d’autres de référence, afin de mettre en valeur et raconter le permanent les collections par rapport à  la cité de Genève, ses donateurs, etc. et enfin des ponctuelles pour débattre de sujets d’actualité.

Le MEG est un musée riche de 100’000 objets des cinq continents et sont stockés aux Ports Francs. Ce concours ne prévoit pas le retour de ces objets qui devraient trouver asile dans les sous-sol d’Artamis où est prévue la réunion des collections de plusieurs musées de la ville. Le financement est assuré grâce à  un legs de 9 millions (Famille Lancou) et les participations de la Ville (32 millions), le Canton (10), L’Association des Communes Genevoises (7) et autant de la Fondation pour un musée d’ethnographie à  Genève.

– Site du Musée d’ethnographie de Genève

– Le programme du concours est en ligne sur le site : http://www.simap.ch

– L’ensemble des documents est sur le site officiel.

Tagués avec : , ,
Publié dans architecture et urbanisme, politique culturelle
Un commentaire pour “Le MEG lance un concours d’architecture pour gagner de la place en pleine ville de Genève.
2 Pings/Trackbacks pour "Le MEG lance un concours d’architecture pour gagner de la place en pleine ville de Genève."
  1. […] également la première présentation du projet par Jacques Hainard en décembre 2007, lors d’un débat organisé par […]

copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact