Le Conseil d’Etat genevois refuse provisoirement de soutenir l’agrandissement du musée d’ethnographie

mugnyethno

Patrice Mugny lit la missive du Conseil d’Etat

16 sept.2009. Au petit jeu du premier qui entravera la bonne marche vers un nouveau musée d’ethnographie à Genève, le Conseil d’Etat a devancé les possibles opposants par référendum. Le magistrat en charge de la culture, Patrice Mugny, a annoncé le désengagement du Conseil d’Etat du projet de rénovation du Musée d’ethnographie pour lequel il s’était prononcé auparavant pour une participation de près de 10 millions de francs. Une décision qui n’arrêtera pas les efforts de la Ville de Genève et de l’Association des communes genevoises, les deux partenaires partisans de doter Genève d’une institution de qualité.

maquette

Coupe du bâtiment projeté, une configuration qui correspond au voeu de Jacques Hainard de disposer d’un espace vide, modulable et sans lumière: « Donnez-nous des boîtes noires, toute noires, et vides ».

Le Conseil administratif a soumis une proposition au Conseil municipal en vue de l’ouverture de trois crédits (pour un montant total de 49’941’700 francs) destinés à  : l’agrandissement et la rénovation du Musée d’ethnographie de Genève (MEG), l’équipement en matériel informatique et de télécommunication du MEG, et l’équipement des salles d’exposition et des ateliers du MEG. Le montant total de ces trois crédits s’élève à  49’941’700 francs. L’Association des communes genevoises participe à  hauteur de 7 millions.
Au prétexte de réserver sa décision finale, le Conseil d’Etat a, de fait, tranché : le soutien à  ce projet n’est plus prioritaire, contrairement aux engagements pris et réaffirmés à  plusieurs reprises, puisque la «décision définitive » est reportée à  « l’issue de discussions plus générales sur la répartition des flux financiers entre la Ville et le canton », autrement dit : sine die. Une décision que Rémy Pagani a estimée relevant de la « politique politicarde ».

montage

Le MEG, vu du boulevard Carl-Vogt

maquette

« Le nouveau bâtiment comprendra trois espaces d’exposition“ d’une surface totale de 2’130m2  – polyvalents, pouvant être combinés en de multiples configurations grâce à  des cloisons modulables. Un riche programme d’expositions pourra ainsi se déployer pour répondre à  la demande du public. Le musée offrira simultanément des expositions de référence et de synthèse, ainsi que des expositions temporaires.

Le nouveau bâtiment comprendra également la bibliothèque d’étude et de recherche. Ce lieu proposera trois types d’espaces : individuels, partagés et de travail en groupe. Un premier espace fonctionnera en libre accès et comportera des places de travail individuelles. Un second espace sera voué plus particulièrement à  la recherche scientifique. Enfin, des salles de réunion pouvant accueillir cinq à  huit personnes et une salle de visionnage compléteront l’offre.
Les magasins installés en sous-sol répondront aux normes bibliothéconomiques pour la conservation des importantes collections de la bibliothèque et permettront un accroissement raisonnable de ces collections. »

Jacques Hainard commente le processus du projet conçu avec le bureau d’architectes Graber Pulver Arkitekten AG et le bureau d’ingénieurs civils Weber + Bronnimann AG :

 

Hormis les espaces d’exposition et la bibliothèque d’étude et de recherche, le nouveau bâtiment du MEG comportera des espaces destinés à  l’accueil des publics et à  l’organisation  d’événements et activités :
– Une salle polyvalente d’une capacité de 250 places destinée à  l’organisation de colloques et conférences, festivals de cinéma et projections, ou encore de spectacles, concerts et autres manifestations.
– Deux salles de conférence et de séminaire d’une capacité de 50 places chacune pour des manifestations plus restreintes.
– Un atelier pour les activités de médiation culturelle et scientifique, notamment pour les classes d’enfants et autres groupes.
– Un espace de détente – cafétéria – de 40 places, ouvrant en terrasse sur l’esplanade devant le nouveau bâtiment.
– Une librairie – boutique pour la diffusion des nombreuses publications scientifiques du MEG ainsi que d’une sélection d’ouvrages en anthropologie sociale et culturelle et différents produits dérivés et souvenirs attractifs pour les usagers du MEG.

Courte initiation à  l’ethnographie par Jacques Hainard (déc. 2007):

Voir la vidéo

escalier

Le grand escalier conduisant à  la salle d’exposition de 2100 m2 en sous-sol. Toutes les images du projet © 2009 Musée d’ethnographie, Genève.

Lors de la conférence organisée le 27 novembre 2007 par « GenèveActive » dans les locaux de la FBA, Jacques Hainard a indiqué ce qu’il attendait des architectes, « le seul problème du est de trouver de la place »mais aussi ce qu’il ne voulait pas :  » Je suis terrorisé par les architectes qui veulent faire de la scénographie, alors là  je sors mon colt pour empêcher cela. Je veux des boîtes vides pour faire ce que je veux dedans, voilà  ce que j’aimerais avoir, mais j’ai un problème avec la lumière et j’ai un problème avec la chaleur. Donnez-nous donc des boîtes noires, toute noires, et mettez la lumière ailleurs ! »

Si le projet ne rencontre pas d’opposition de la part du Conseil administratif, les travaux devraient commencer au début de l’été 2010 et le nouveau musée livré en 2013.

Jacques Magnol

Ecouter également la première présentation du projet par Jacques Hainard en décembre 2007, lors d’un débat GenèveActive.

Tagués avec : , ,
Publié dans architecture et urbanisme
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact