L’Alakran rend le théâtre à son public qui se l’approprie

psychodrame6

Psychodrame 3. L’Alakran. Photos Steeve Iuncker

Action-Inaction, c’est le choix qui est proposé au public de la dernière oeuvre d’Oscar Gòmez Mata à St-Gervais, et dans sa grande majorité, il choisit l’action.

Dans la salle du théâtre, la pièce, qui deviendra collective, commence par le récit de la visite de l’appartement de Brecht par Oscar, la tension monte ensuite avec la diffusion d’une vidéo de manifestation réprimée par la police en Espagne. Invitée à s’exprimer, la salle hésite, s’enhardit et le théâtre est rendu au public, au spectateur qui devient acteur, le spectacle a disparu.

Oscar Gòmez Mata a créé un cadre pour rendre le théâtre aux gens « pour renouer avec l’assemblée collective où l’on recrée le monde, où l’on repousse les limites au-delà de ce que l’on croyait possible. Un relâchement se produit et on se regarde autrement, il n’est plus question de jugement esthétique, seul reste l’humain.
C’est une des pièces les plus radicales que j’ai montées et, même si je suis chaque soir un peu tendu, à chaque fois c’est beau de voir que plein de gens ont un plaisir énorme à partager quelque chose d’inattendu. »
Par définition le psychodrame est une thérapie, dans le cas présent Oscar l’applique au théâtre avec l’aide de son public. A ne pas manquer.

Ecouter l’entretien avec Oscar Gòmez Mata

Voir également les vidéos des spectacles sur le site de l‘Alakran.

psychodrame7

 

Psychodrame 3

Mise en scène d’Oscar Gòmez Mata, L’Alakran

Théâtre St-Gervais. Genève. 26 novembre au 8 décembre

Tagués avec : , ,
Publié dans scènes, théâtre
Un commentaire pour “L’Alakran rend le théâtre à son public qui se l’approprie
  1. Jeanne Aimar dit :

    « L’observateur inactif est engagé par son inaction. Il n’a d’autre choix que partir ». dit justement Oscar Gomez Mata.
    Mais partir où? vers une autre crise ? L’engagement collectif est incontournable. Ou l’abdication et le renoncement aux idéaux de l’Humanité.

    « Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite. » Bertolt Brecht

copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact