Genève Tourisme délaisse l’accueil des jeunes touristes

carbleu

La Fondation Genève Tourisme & Congrès vient de supprimer les CHF 15.000.- qu’elle octroyait à l’association CAR (Coordination Accueil & Renseignements pour les jeunes) qui accueille les jeunes touristes de passage à Genève, chaque été depuis plus de 25 ans, à la gare Cornavin dans le car bleu bien connu.

L’an passé cette somme était passée de CHF 20.000.- à Fr. 15.000.- avec une réserve de non reconduction automatique. Pour Léon Meynet, vice-président de l’association, « cela tombe d’autant plus mal que nous demandions une augmentation de celle-ci pour développer durant l’été une animation autour des 40 ans de notre existence et une rallonge pour effectuer un travail de fond en amont auprès des universités et cercles de jeunes des capitales européennes pour favoriser la venue du jeune tourisme à Genève. Et tout ça tombe à l’eau et même peut-être plus si nous ne trouvons pas l’argent nécessaire pour développer l’ouverture du CAR cet été ! » Le CAR n’a plus que les CHF 25’000.- accordés par la Ville pour tourner.

Entretien avec Ivar Petterson et Léon Meynet, respectivement président et vice-président du CAR

 Une somme ridicule, comparée aux montants manipulés par la fondation

En 2012, l’audition de la CAR par la Commission de l’économie durant les travaux sur la modification de la loi sur le tourisme en 2012, a permis au Grand Conseil « de prendre connaissance de leur action ô combien importante pour les jeunes visiteurs de notre cité. » Entièrement constituée de bénévoles, elle tient un point d’information et d’orientation des jeunes de passage, pour les orienter vers les solutions bon marché de Genève mais aussi vers les offres touristiques peu coûteuses.

L’association était déjà dans le collimateur de Genève Tourisme & Congrès qui avait réduit son soutien en 2013. Le Grand Conseil s’en était ému, estimant que la « baisse de subvention de CHF 10’000.- annoncée était une somme ridicule, comparée aux montants manipulés par la fondation, mais une somme très importante, équivalente à 40% du budget de cette association qui le consacre entièrement à ces campagnes d’information des jeunes voyageurs. »  A la question « Le Conseil d’Etat peut-il manifester son soutien à l’accueil des jeunes touristes auprès de la Fondation Genève Tourisme & Congrès ? » le Conseil d’Etat répondit souhaiter « que les besoins des jeunes touristes et des touristes moins fortunés, en termes d’accueil et d’information, soient pris en compte, et ce de la façon la plus efficiente qui soit. »
En 2014, ce souhait se matérialise par l’abandon du soutien à l’association, hormis les CHF 6000.- alloués pour l’édition du dépliant portant les adresses utiles et infos de base.

Bus du CAR (Coordination Accueil et Renseignements des jeunes à Genève)
C.A.R bleu, rue du Mont-Blanc
Tél. 022 731 46 47
du 17 juin au 8 septembre 7/7 10-21h

Le CAR présenté dans les pages du guide Le Routard :  » Plus approprié aux routards. On y parle plusieurs langues et on y dispense plein d’adresses et d’astuces précieuses pour séjourner à Genève sans trop écorner son budget. Vous pouvez vous fier à leurs tuyaux !  »

 

Commentaire. L’arrêt de l’octroi de la subvention au CAR considéré en fonction du service rendu aux touristes, et comparé à d’autres initiatives, ne peut qu’interpeller. Par exemple, l’Etat soutient à hauteur de près de 1,5 million de francs, par le biais de divers canaux – y compris Loterie romande, Fondation Wilsdorf, etc. – la publication épisodique d’insignifiantes brochures de promenades estampillées « développement durable », soit cent fois l’aumône refusée au CAR qui jouit d’un tout autre succès. Interrogé sur ses critères d’attribution de soutien, Genève Tourisme n’a pas répondu.
C’est l’occasion de noter que si la commission consultative du tourisme est composée des représentants des entreprises commerciales – hôtels, restaurants, commerces, transports, écoles privées, etc. – la culture occupe un seul siège et ce au titre des musées, mais aucune place pour les arts du spectacle (danse, théâtre, musique, etc.). Si l’on se souvient des déclarations de Pierre-François Unger qui indiquait, en septembre 2012 devant un parterre de journalistes spécialisés dans le tourisme, qu’à Genève « le week-end les musées sont fermés et les théâtres en panne » une mise à jour s’impose.

Tagués avec : ,
Publié dans tourisme
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact