Genève étudie le profil des visiteurs de ses musées

mah-nouvel

En 2014, les quatre musées municipaux de la Ville de Genève – MAH, Museum, MEG et Ariana – ont accueilli 604’167 visites et continuent à jouer le rôle d’acteurs régionaux et internationaux en attirant des habitants d’autres cantons et des pays étrangers.

En 2014, les quatre musées municipaux et leurs filiales ont reçu 604’167 visites, répartis comme suit : les Musées d’art et d’histoire 237’981 visites, le Muséum d’histoire naturelle et son Musée d’histoire des sciences 283’871, le Musée Ariana 47’385 visites et le Musée d’ethnographie de Genève, sur une période de deux mois, 35’000 visites. Ces chiffres de fréquentation ne comprennent pas à l’heure actuelle les Conservatoire et Jardin botaniques.

Le rapport 2014 confirme les grandes tendances constatées en 2013 sur les musées concernant l’âge, le lieu d’habitation, le genre, les caractéristiques socio-démographiques et les pratiques muséales des visiteurs et visiteuses. Sur l’ensemble des musées, on constate une répartition relativement équilibrée entre les personnes habitant à l’étranger (48 %), potentiellement des touristes, et un public plus local (51 %) constitué de visiteurs habitant en Ville de Genève, dans d’autres communes du canton ou dans le reste de la Suisse romande, en France (Ain et Haute Savoie), confirmant le rôle d’acteurs régionaux et internationaux que tiennent ces musées.

Par musée :

  • Le Musée Ariana attire un public essentiellement constitué de primo-visiteurs ou primo-visiteuses et de personnes venant de l’étranger et une très large part de personnes de passage, potentiellement des touristes.
  • Le public du Muséum d’histoire naturelle est composé majoritairement de personnes venant de Suisse ou de France voisine et il s’agit d’un public de proximité et fidèle. La tendance forte de ce musée est la proportion d’enfants dans le public.
  • Au Musée d’histoire des sciences, 70% des personnes interrogées visitent le musée pour la première fois.
  • Le public de la Maison Tavel est lui aussi composé d’une forte proportion de primo-visiteurs ou primo-visiteuses.
  • Le Musée Rath quant à lui accueille un public local et fidèle.

Le Musée d’ethnographie de Genève est entré dans le processus dès sa réouverture en octobre 2014.

Autre nouveauté, des enquêtes spécifiques ont aussi vu le jour. C’est le cas en 2014 au Musée d’art et d’histoire avec la réalisation d’une enquête qualitative sur l’exposition Rodin. L’accident. L’aléatoire et aux bibliothèques municipales avec une enquête sur les visites séjourneurs et sur le Labo Cité.

Le rapport 2014 est en téléchargement sur le site de la Ville.

Tagués avec : ,
Publié dans expositions, musées, politique culturelle
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact