Genève en feu et lumière

patrimoine13_20

Une cité de verre et d’aluminium: Le Lignon. © Claudio Merlini. Visite guidée le samedi 7 septembre 2013, à 11h, 16h et 19h.

La vingtième édition des Journées européennes du patrimoine célèbrent le feu et la lumière. Les 7 et 8 septembre 2013, des lieux historiques et d’autres insolites seront ouverts au public qui pourra également suivre des visites de la ville à la tombée de la nuit ou au lever du jour, des rives du Rhône ou du pont de la Neptune.

C’est au Musée des pompiers que les Journées du patrimoine version genevoise ont démarré. Juste reconnaissance car, jusqu’au début du XXe siècle, les incendies étaient l’une des catastrophes les plus fréquentes en Suisse. Dès le Moyen Âge, des villes avaient bien en oeuvre des stratégies visant à diminuer les risques d’incendie en prenant des mesures d’urbanisme qui ralentissaient la propagation du feu, mais jusqu’à la fin du XIXe, on ne pouvait combattre le feu qu’au moyen de seaux en bois et en cuir, de tisonniers et de fourches. Depuis, le développement des techniques de lutte contre ce fléau associé à l’utilisation de nouveaux matériaux de construction a permis de diminuer la part qu’il s’octroie. Visite de la Caserne des pompiers, rue du Vieux-Billard 11, samedi 7 et dimanche 8, à 9h30, animation enfants à 14h, 15h et 16h; Musée des pompiers, 1bis rue du Stand, samedi 7 et dimanche 8, à 14h et 16h.

 

patrimoine-off

François Longchamp, conseiller d’Etat chargé du département de l’urbanisme, et Rémy Pagani, conseiller administratif chargé du département des constructions et de l’aménagement, lancent les Journées du patrimoine au Musée des pompiers. © GenèveActive.

Il y a plus de deux décennies, un des premiers plans d’organisation de l’éclairage public était mis au point à Lyon. Les activités diurnes se prolongent de plus en plus, la nuit raccourcit, pour ne plus durer que quelques heures. Par conséquent, la lumière artificielle se développe. En recourant de façon inconsidérée à la lumière artificielle, on produit des nuisances telles que l’éblouissement ou la pollution lumineuse. En 2006, la Ville de Genève a élaboré son Plan lumière pour mettre en œuvre et coordonner tout ce qui a trait à l’éclairage, le Plan définit les ambiances et usages nocturnes recherchés et offre une vision globale en matière d’éclairage public. Le développement d’une nouvelle ampoule dédiée à la rénovation des 4200 points lumineux du cordon de la rade a également permis de réduire la consommation électrique de 90%. Ce système lumineux est en place depuis novembre 2010 sur les deux kilomètres du cordon.

 

Aperçu des visites:

 Promenade «historique» sur la Neptune

patrimoine13_19
© Ceux d’en face, Genève

Pour ceux qui s’interrogent sur les couleurs et les lumières de la rade, rien ne vaut une croisière «historique» sur la Neptune. Les lumières de la rade depuis la Neptune, samedi 7 à 17h30 et 20h et dimanche 8 à 5h30 du matin ; durée 1h30, quai Gustave-Ador, quai Marchand des Eaux-Vives. Croisières sous la conduite des pilotes de la barque et, de nuit, avec les commentaires d’Armand Brulhart, historien de l’art.

 
Les verrières des immeubles du 19e siècle

patrimoine13_16
©  Ceux d’en face, Genève

L’éclairage zénithal illumine les entrailles de l’immeuble et offre au spectateur une véritable vision vertigineuse. Promenade itinérante à travers Plainpalais, du boulevard Carl-Vogt au rond-point de Plainpalais, rendez-vous boulevard Carl-Vogt 71, dimanche 8 à 10h et 14h ; durée 2h.

Les lumières de la ville: l’éclairage public

patrimoine13_06

© BGE, Centre d’iconographie genevoise, photographie Gabriel Loppé (1825-1913)Si l’éclairage public s’impose peu à peu à partir de la fin du 18e siècle, il ne se généralise qu’au siècle suivant. Avec l’avènement du gaz, introduit à Genève à partir de 1844 – puis de l’électricité à la fin du siècle – la vie nocturne acquiert une tout autre importance. Exposition au Centre d’iconographie genevoise, passage de la Tour 2, visite guidées le samedi 7 de 14h à 16h.Balade au lever du jour ou à la tombée de la nuit

patrimoine13_08

© Alain Grandchamp, documentation photographique Ville de Genève.

Au XIXe siècle, l’éclairage public s’imposait dans les grandes villes, un prétexte à une balade en ville de Genève qui débutera au barrage du Seujet (ne pas manquer la visite de 5h du matin !), samedi 7 à 20h30 et dimanche 8 à 5h du matin; durée 2 heures, rendez-vous au barrage du Seujet, promenade itinérante: quai du Seujet, place de Bel-Air, pont de la Machine, place du Molard, place de Longemalle.

 

Visite de l’atelier de tuiliers de Chancy

patrimoine13_14

 © Gaston Zoller, Service cantonal d’archéologie

En Suisse, les plus anciens foyers bien conservés datent de la fin de la dernière glaciation (vers 13 000 ans av. J.-C.). Des groupes de chasseurs-cueilleurs parcouraient alors le Plateau du Jura, s’établissant volontiers à l’entrée des grottes, dans des abris sous roche, ou sous des tentes de peau. Plus proche de nous,  dans les Bois de Chancy, sur une petite éminence surplombant le Rhône, l’atelier de tuliers est établi dans les ruines d’un temple gallo-romain, à la fin du 2e siècle – début du 3e siècle après J.-C. Visite de l’atelier de tuiliers de Chancy: samedi 7 et dimanche 8 à 13h, 13h45, 14h30, 15h15, 16h et 16h45; Chancy, Bois de Chancy-Fargout.

 

Jouer avec la lumière au Musée d’histoire des sciences

patrimoine13_07

© Musée d’histoire des sciences, Philippe Wagneur.

Dompter la lumière pour jouer, pour un usage domestique ou scientifique ? C’est la piste des photons que le Musée d’histoire des sciences vous invite à suivre en cette Journée européenne du patrimoine. Atelier famille et visite guidée de l’exposition « Génie des artisans, de l’atelier au laboratoire » au Musée d’histoire des sciences, parc de la Perle du Lac, dimanche 8 de 11h à 17h.

Le patrimoine c’est aussi les traces de l’aménagement urbain à vocation artistique, tels les enseignes lumineuses installées sur des immeubles de la Plaine de Plainpalais, une série de conférences, des animations dans les communes et les institutions (Ancienne école des arts décoratifs, Fodnation Baur, Musée de l’Ariana, Musée d’histoire des sciences). Les programmes des Journées européennes du patrimoine à Genève sont disponibles sur le site officiel de l’Etat de Genève : Programme pour le canton de Genève: http://www.ge.ch/patrimoine/jep
Programme pour la Suisse: www.venezvisiter.ch

Tagués avec : ,
Publié dans architecture et urbanisme, patrimoine
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact