De 2016 à 2019, le budget culturel de la Confédération pourrait augmenter de 3,4%

hirschorntimbre

Pour mettre en œuvre la politique culturelle de la Confédération, le Conseil fédéral demande un crédit-cadre de 894,6 millions de francs, ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de 3,4 %. La Confédération entend orienter sa politique de soutien sur trois axes d’action : Participation culturelle – Cohésion sociale – Création et innovation.

Le 28 mai, le Conseil fédéral a ouvert aujourd’hui la procédure de consultation sur le Message concernant l’encouragement de la culture pour les années 2016 à 2019 (Message culture). Le Message culture définit les objectifs, les mesures et les crédits qui sont alloués aux institutions culturelles de la Confédération pour une période de quatre ans. La Confédération entend suivre trois axes d’action prioritaires, à savoir la participation culturelle, la cohésion sociale et la promotion de la création et de l’innovation. Le Conseil fédéral veut aussi renforcer la collaboration entre les niveaux fédéral, cantonal et communal afin de garantir une politique culturelle cohérente au niveau national. Il demande pour la mise en œuvre de sa politique culturelle des ressources financières à hauteur de 894,6 millions de francs.

Le Message culture définit les axes stratégiques de la politique culturelle de la Confédération. Il présente les objectifs à atteindre, les mesures à prendre et les aspects financiers pour l’ensemble des domaines d’encouragement couverts par l’Office fédéral de la culture, la fondation Pro Helvetia et le Musée national suisse.

Avec son Message culture 2016-2019, le Conseil fédéral entend apporter des réponses à la mesure des enjeux de société actuels que sont notamment la mondialisation, la numérisation et l’évolution démographique. La Confédération souhaite orienter sa politique selon trois axes prioritaires : la participation culturelle, la cohésion sociale et la promotion de la création et l’innovation. Le Conseil fédéral s’est en outre fixé pour objectif de garantir une politique culturelle cohérente au niveau national grâce à l’amélioration de la collaboration entre la Confédération, les cantons, les villes et les communes.

Pour mettre en œuvre la politique culturelle de la Confédération, le Conseil fédéral demande un crédit-cadre de 894,6 millions de francs, ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de 3,4 %. A noter que la période sur laquelle porte le Message culture sera prolongée d’une année jusqu’en 2020 au terme de la consultation, afin de coordonner son échéance avec celle des programmes de financement pluriannuels dans d’autres domaines.

Les milieux intéressés sont invités à prendre position sur le projet mis en consultation avant le 19 septembre 2014. Après évaluation des prises de position, le message sera soumis à l’approbation du Conseil fédéral à la fin de l’année. Il sera traité par le Parlement en 2015, en vue d’une entrée en vigueur le 1er janvier 2016. (Communiqué : Conseil fédéral).

 

La Confédération entend orienter sa politique de soutien sur trois axes d’action :

Participation culturelle: l’idée est de faire en sorte qu’une majorité aussi large que possible s’implique de manière active ou passive dans la vie culturelle et ait accès au patrimoine culturel. Renforcer l’implication dans la vie culturelle doit permettre d’apaiser la polarisation sociale et apporter de la sorte une réponse déterminante aux défis auxquels est confrontée notre société multiculturelle. Pour la période 2016 à 2019, les nouveautés suivantes sont prévues pour renforcer la participation culturelle: en premier lieu, la Confédération veut encourager l’accès tant physique, intellectuel que finan- cier à la culture par des mesures appropriées. En second lieu, elle veut consolider et poursuivre les efforts en faveur de la formation musicale pour mettre en œuvre la nouvelle disposition constitutionnelle acceptée par le peuple et les cantons le 23 septembre 2012. Les mesures actuelles seront étendues et de nouvelles mesures – dont le programme intitulé «jeunesse et musique» – seront introduites. En troisième lieu, la Confédération veut étayer la promotion de la lecture en ajoutant aux soutiens actuellement dispensés aux organisations œuvrant dans ce domaine un volet de soutien à des projets spécifiques, par exemple des festivals dédiés aux enfants et présentant des livres pour enfants ou des journées de lecture. Enfin, en vue de mieux faire connaître au public les collections d’art de la Confédération, une «galerie d’art nationale virtuelle» verra le jour. Au-delà de ces nouvelles mesures spécifiques, la participation culturelle devra, à l’avenir, davantage servir de valeur-étalon à tou- tes les institutions culturelles de la Confédération eu égard à leurs activités, en matière de politique muséale ou d’accès aux bibliothèques notamment.

–  Cohésion sociale: la reconnaissance de la diversité culturelle de la société suisse ainsi que le respect des minorités culturelles et linguistiques sont des conditions primordiales pour assurer l’harmonie et la paix sociale du pays. Dans la période 2016 à 2019, la Confédération entend renforcer cette cohésion par les mesures suivantes: dans le domaine littéraire, intensification du soutien à la traduction entre les langues nationales; renforce- ment du statut de la langue italienne en dehors de la Suisse italienne; développement des échanges scolaires entre les régions linguistiques; intensification des échanges culturels soutenus par Pro Helvetia à l’intérieur du pays; développement d’une stratégie de soutien à la culture contemporaine du bâti; et amélioration des conditions de vie des gens du voyage suisses en tant que minorité culturelle.

–  Création et innovation : la culture a le potentiel d’influer positivement sur le niveau de créativité et d’innovation d’un Etat et sur l’image de celui-ci à l’étranger. La création artistique et culturelle constitue ainsi un important laboratoire d’idées et d’expérimentation pour les enjeux d’avenir et peut servir d’impulsion à des processus d’innovation et de réforme. Pendant la période d’encouragement 2016 à 2019, la Confédération entend renforcer la création et l’innovation dans le domaine culturel par les mesures suivantes: approfondissement des collaborations existantes entre l’encouragement de la culture, l’industrie et la promotion économique; promotion de l’innovation dans les domaines du design et des médias numériques interactifs ; et mise en place d’une politique de promotion de la place cinématographique suisse: il s’agit de créer des incitations financières permettant de faciliter la réalisation de films et de coproductions sur le territoire suisse, de façon à ce que ces films déploient leur valeur ajoutée en Suisse.

 

Conséquences financières
Les arrêtés de financement déposés avec le présent message portent sur un montant total de 894,6 millions de francs pour la période 2016 à 2019. Les crédits dépassent de 53,7 millions de francs, soit de 6,4%, la planification financière de la Confédération établie pour la période de financement 2016 à 2019.

Lire le Message concernant l’encouragement de la culture pour la période 2016 à 2019 sur le site de l’administration fédérale.

Tagués avec : ,
Publié dans politique culturelle
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact