Daniela Keiser, Peter Märkli et Philip Ursprung lauréats du Prix Meret Oppenheim

Avec le Grand Prix suisse d’art / Prix Meret Oppenheim 2017, l’Office fédéral de la culture (OFC) distingue pour la dix-septième fois d’éminents créateurs culturels suisses : l’artiste Daniela Keiser, l’architecte Peter Märkli et l’auteur et curateur Philip Ursprung. Les lauréats recevront leur prix le 12 juin 2017 à Bâle, en même temps que les lauréats des Prix suisses d’art.

Le Grand Prix suisse d’art / Prix Meret Oppenheim est décerné depuis 2001, sur recommandation de la Commission fédérale d’art, à des personnalités du monde des arts, de la médiation et de l’architecture dont le travail est d’une actualité et d’une importance particulière pour la pratique en Suisse des arts et de l’architecture. Les distinctions sont dotées de 40 000 francs chacune.

Daniela Keiser
Daniela Keiser (née en 1963 à Neuhausen, vit à Zurich), artiste conceptuelle et spécialiste des installations travaille avec la photographie et le langage, qu’elle décline dans divers formats d’exposition et de présentation.
Après des études à la Haute école d’arts visuels et d’arts appliqués à Bâle et à la Haute école des arts à Zurich, elle enseigne depuis 2008 à la Haute école des arts à Berne. Divers séjours en atelier ainsi qu’à l’étranger l’ont conduite entre autres à Londres, Paris, New York, Berlin, au Caire et en Turquie. Son œuvre est présente dans diverses collections publiques, comme au Musée de la photographie à Winterthour, au Musée de l’art contemporain à Bâle et à la Bibliothèque nationale suisse à Berne.
Sous le titre « In and Out of Translation », l’artiste, qui habite à Zurich, a pris l’initiative de réunir les traducteurs qui ont travaillé ses textes ; une publication rend compte des discussions suscitées par ces rencontres. L’image photographique est l’autre composante de son œuvre artistique. Dans des installations, des groupes et des séries la plupart du temps à grande échelle, Daniela Keiser pousse à leurs limites les capacités de perception du spectateur.
Peter Märkli
Peter Märkli (né en 1953 à Zurich, vit à Zurich) est l’un des architectes marquants de notre époque. Son architecture, ses dessins ainsi que son enseignement jouissent d’une grande reconnaissance, surtout auprès de la jeune génération, ainsi que d’une estime particulière au niveau international.
Durant ses études d’architecture à l’EPF de Zurich, il conçoit déjà ses premières constructions en collaboration avec Gody Kühnis. Dès 1978, il exploite son propre atelier et réalise dès lors de petits dessins, qui font partie de son travail conceptuel, mais fonctionnent également de manière indépendante. En 1992, il construit en collaboration avec Stefan Bellwalder le Musée de La Congiunta à Giornico, pour lequel il est devenu mondialement connu. La large palette de son œuvre personnelle inclut entre autres le bâtiment Synthes à Soleure, le projet d’un bâtiment abritant des assurances au Mythenquai, le quartier coopératif Im Gut, l’immeuble résidentiel à la Hohlstrasse ou l’Ecole hôtelière au Belvoirpark, tous situés à Zurich, ainsi que le Visitors Center ou la maison Picasso à Bâle. Il a enseigné le design à l’EPF de Zurich de 2002 à 2015, a tenu des conférences et présenté des expositions à Moscou, Londres, Tokyo ou New Delhi, ainsi qu’à la Biennale d’architecture à Venise.
Peter Märkli comprend l’architecture comme un art toujours lié à l’histoire et à la société, qui s’ancre dans le présent tout en sachant s’en détacher. Sa motivation est de rester lui-même, de rechercher la qualité et l’expressivité, de façon à trouver dans l’architecture et dans la vie des réponses aux questions qui peuvent se poser de manière simple ou particulière, mais sans jamais céder aux tentations de la mode.
Philip Ursprung
Rechercher, explorer et franchir les limites : Philip Ursprung (né en 1963 à Baltimore, vit à Zurich) effectue des recherches au sein et au-delà de sa propre discipline. Il élargit le discours théorique de la recherche en y incluant des notions et des concepts issus de méthodes d’investigation expérimentales.
Il a effectué des études d’histoire de l’art, d’histoire générale et de germanistique à Genève, Vienne et Berlin. Il obtient son doctorat en 1993 à l’Université libre de Berlin et passe sa thèse de doctorat en 1999 à l’EPF de Zurich. Par la suite, il enseigne entre autres à la Haute école des arts à Berlin, à l’EPF de Zurich, à la Columbia University à New York, à l’Université de Zurich et à l’Institut d’architecture à Barcelone. Depuis 2011, il est professeur d’histoire de l’art et de l’architecture à l’EPF de Zurich. Dans les années 1990, il organise des expositions avec Hedy Graber à la galerie d’art Palazzo à Liestal ; il est par ailleurs curateur invité au Musée d’art contemporain à Bâle et au Centre canadien d’architecture à Montréal. Il est en outre l’éditeur et l’auteur de nombreuses publications de livres, entre autres sur les bureaux d’architecture Herzog & de Meuron et Caruso St John, ainsi que sur les limites de l’art, à l’exemple d’Allan Kaprow et du happening, ou encore sur Robert Smithson et le land art. Depuis 2015, il dirige le projet de recherche « Tourism and Cultural Heritage: A Case Study on the Explorer Franz Junghuhn » au Future Cities Laboratory du Singapore-ETH Centre.
Dans ses multiples fonctions et en explorant différents formats, il fait preuve d’une sensibilité pour les limites floues, résistant aux définitions. Dans ces zones de frontières apparaissent des associations inattendues et surgissent des forces vitales, libérant ainsi de nouvelles énergies intellectuelles et créatrices.

Exposition Swiss Art Awards 2017
Vernissage : 12 juin 2017, 19 h – 22 h
Exposition : Du 13 au 18 juin 2017, de 10 h à 19 h
Halle 3, Foire de Bâle. Entrée libre

www.swissartawards.ch

Tagués avec :
Publié dans arts, politique culturelle
copyright
© 1984-2017. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés. Aucun type de reproduction autorisé sans accord préalable. Les opinions exprimées dans les pages de GenèveActive sont publiées sous la responsabilité de leurs auteur-e-s.
contact

Pour Contacter GenèveActive, envoyer vos informations, effectuer une demande de stage, proposer une collaboration ou soutenir GenèveActive, nous vous remercions d’utiliser le formulaire de contact